Il n'y a pas forcément besoin de partir à mille lieux dans les bois ou les près pour rencontrer et ramasser des champignons, parfois ils sont là, devant notre nez sans que nous ne les voyons. Petit aperçu de ce que l'on peut trouver dans un (grand) jardin.

DSCN8817

Le coprin chevelu est un très bon champignon à ne pas consommer avec de l'acool car cela le rend toxique. Il apparaît à l'automne. In ne faut cuisiner que les jeunes sujets.

DSCN1959 DSCN1960

 Le polypore mori est un jolie champignon de bois qui possède de grandes alvéoles creuses sous son chapeau.

 DSCN1961 SAM_1115

 A gauche des polypores mori qui ont passé. A droite des daldinias concentriques qui sont censés, d'après la légende, soigner les rhumatismes. 

DSCN8395 SAM_0854

 Autre trèsor de notre jardin, les truffes d'été, qui moins recherchées que les truffes noires restent fort appréciées et appréciables.

SAM_0931

 

DSCN8415 DSCN8416

 Ces pédezizes jaunes, nommées sowerbyella imperialis sont non comestibles en raison de leur petit taille et de l'abscence de goût dont elles font preuve. Elles sont peu communes. 

DSCN8818 photos téléchargées le 17

 Il y aussi un bon nombre de chamignons incoons comme toujours.

DSCN8406

DSCN8819 DSCN9136

DSCN0241 DSCN2279 

DSCN9142 P1000916

 

P1050710

 Autre trésor du jardin, la morille commune que l'on trouve au printemps. C'est un excellent comestible qui se cache dans les feuilles et sur les sols humides.

SAM_3893 SAM_3895

 Voilà un énorme ganoderme d'Europe qui pousse en face de la porte d'entrée. C'est un champignon plutôt rare qui peut prendre des proportions plutôt impressionantes. Il n'est pas comestible.

SAM_3891 SAM_3892 SAM_0827 

 

DSCN8886

La lépiote élevée est un bon comestible qui peut être assez grande. Il ne faut pas ramasser les spécimens de moins de 10 cm.