Le jardin est un endroit où il est facile d'observer les oiseaux, que ça soit l'hiver avec les espèces autochtones (rouges gorges, merles, corneilles, étourneaux, mésanges...) ou en été avec les espèces migratrices (oies, cigognes, martinets, hirondelles). Il est aussi simple de repérer les traces de leurs passages.

DSCN1953 DSCN9146

A gauche, les pic-épeiche c'est construit une succession de nids creusés dans ce vieux tronc d'arbre, qu'il a depuis délaissé au profit d'espèces plus grandes comme la chouette qui sont venues investir les lieux. A droite un merle à coincé une noisette dans une fissure d'une souche, ce qui nous renseigne sur son régime alimentaire.

SAM_3884 SAM_3885

Les nids sont de très bonnes sources d'informations sur les espèces présentes dans le jardin. Quand vient le temps de tailler les haies, il est aisé d'en récupérer quelques uns. La période de taille correspond au moment où les oiseaux ont fini d'éléver leurs petits et sont partis du nid. L'an prochain ils en construiront un nouveau.

 SAM_3887 SAM_3889

Les matériaux utilisés (boue, paille, poiles, mousse, branches, écorces...), ainsi que les plumes, les traces de repas, les fientes et les restes de coquilles (souvent des petits morceaux) sont de bons indicateurs pour déterminer de quel espèce provient le nid.

SAM_3888

Certains nids ne sont pas accessibles, car ils se trouvent dans les murs (queues rousses), les troncs (mésanges) ou au sommet des arbres (corbeaux, corneilles). De plus certaines espèces d'oiseaux les réutilisent (comme les pies), il ne faut donc pas y toucher pour ne pas perturber les espèces au risque de ne plus les voir l'année d'après.

DSCN2312