mardi 5 mars 2013

Saveurs et épices de chez Sherry.

SAM_3012

Aujourd'hui, petite visite du côté de la Côte Saint André et en particulier, des caves de la fabrique de liqueur Sherry.

SAM_2958 SAM_2953

Bine que réputée pour faire de l'acool de cerise, la fabrique c'est diversifiée dans divers produits comme les sirops ou plus surprenant, les extraits de champignons nobles.

SAM_2956 SAM_2952

Cèpes, morilles ou truffes, à vous de choisir votre arome pour parfumer votre plat.

SAM_2966

Qui dit distellerie dit épices, et croyez-moi, elles sont nombreuses comme ici avec le fenouil. Une cinquantaines de sirops et d'alcools sont disponibles.

SAM_2972 SAM_2970

D'où la nécéssité d'utiliser une gamme variée de senteurs. Iici l'anis vert et l'angélique.

SAM_2980 SAM_2981

Un peu d'écorces d'orange douce ou de graines de cardamome pour une liqueur amère mais sucrée.

SAM_2984

Et un peu d'en armoise pour contribuer à la douceur de l'absinthe.

SAM_2977 SAM_2976

Sans oublier la chirette et le houblon que l'on retrouve souvent dans la bière de nos contrées.

SAM_2992 SAM_2993

Bref, rien de nouveau mais du bon (avec modération), car bien que la production soit désormais mécanisée, les ingrédients et les techniques défient les âges.

SAM_2996

Mais aussi les frontières, toute fois celui-ci date un peu, la Yougoslavie figurant parmi les pays fournissant les plantes et graines si précieuses.

SAM_3004 SAM_3007

En exposition quelques plantes qui, après le temps, ne sont plus bonnes qu'à se donner aux yeux des visiteurs.

SAM_3008 SAM_3010

Alambiques et robinets de verres sont désormais hors d'états mais contribuent à la contemplation.

SAM_3030

Il est loin le temps de la distillerie artisanale et de la mise en bouteille fait main, un bien pour un mal, un mal pour un bien.

SAM_3013 SAM_3022 SAM_3014 SAM_3015

Parenthèse humouristique, voilà quelques étiquettes sous les quelles liqueurs ont été autrefois vendues. J'ai une tendresse particulière pour l'eau de pucelle et le lait de vieillesse.

SAM_3032 SAM_3033

Sans oublier les recettes. A savoir que le premier usage des liqueurs était de soigner, comme aujourd'hui avec l'elexir de chartreuse... l'apèro, un préventif?

SAM_3027 SAM_3023 SAM_3025 SAM_3026

Quand à la crème de tubéreuse, mieux ne vaut pas y goûter.

SAM_3037

Et pour finir, passage par les cuves centenaires puis par une bonne petite dégustation, toujours avec mon amie modération.