vendredi 30 août 2013

Sortie en forêt 33.

SAM_2067

 Par un bel après-midi ou la douceur des températures ont laissé place à un féroce soleil, nous sommes parties, mon amie Poppy et moi-même en expédition. Plantes, champignons et animaux, voilà un tableau de fin d'été des plus agréable.

1SAM_20282SAM_2032

3SAM_21754SAM_2224

L'equinoxe approche à grand pas et avec lui l'arrivée de l'automne, notre saison. C'est l'occasion de rencontrer quelques plantes emblématiques de cette période. 

1 et 2: La belladone est la plante des sorcières. Son nom vient de l'italien est signifie belle dame car à la cour, les femmes se frictionnaient les pupilles avec de l'essence de belladone pour que celle-ci soient plus dilatées et donc un atout de séduction. Néanmoins prudence, c'est une plante très toxique qu'il ne faut pas manipuler. Les sorcières l'employaient dans les rituels et lors des sabbats. Frictionnée sur le balais qui entrait en contacte avec la peau de l'encorceleuse, celle-ci avait l'impression de voler sous l'action de plante. C'est aussi l'une des composantes des filtres des empoisonneurs et empoisonneuses. 

3 et 4: La bruyère fait partie d'une famille qui comprend 800 espèces différentes. C'est la toute première fois que je la rencontre ici et qui plus est, en très grand nombre. Il s'agit de la calluna vulgaris, plante qui autrefois était ssociée à la magie blanche. Elles est protectric et signe de bonne augure. Dans la tradition bretonne, elle chasse les fantôms. C'est la plante symbolique de la Norvège. Avant l'emploi du houblon c'est avec elle, au moyen âge, que l'on parfumait la bière.

SAM_2025

 On dirait bien que le temps de la nidification n'est pas terminée. Les pigeons ramiers pondent selon les régions entre mai et juillet voir plus. 17 jours passés, les petits sortent de l'oeuf. Il faudra attendre encore 20 à 35 jours pour les voir voler de leurs propres ailes.

1SAM_20392SAM_2100

3SAM_20964SAM_2144

Dans les bois, c'est l'éveil du sol. De nombreux champignons sont sortis et parmi eux les russules.

1: La russule dorée est un excellent champignon qu'ilne faut pas toute fois confondre avec le russule émétique qui est lui est des plus néfastes.

2: La russule belette est elle aussi un bon comestible de jolie taille typique de la moyenne montagne.

3: La russule verdoyante est la meilleur du genre que l'on peut difficilement confondre avec d'autres espèces mais comme toujours, la prudence est de mise.

4: La russule charbonnière est un classique des forêt assez savoureux et très prisé dans les pays de l'Est.

SAM_2095

La calocère visqueuse fait figure de corail des forêts avec sa jolie couleur orangé et sa forme atypique. Néanmoins il faut y goûter qu'avec les yeux car elle provoque de violents troubles gastriques. 

SAM_2073 SAM_2079

SAM_2076 SAM_2077

 La grenouille des champs est un amphibien nommé aussi grenouille oxyrhine. On la rencontre jusqu'à 1500 mètres d'altitude. Nocturne, elle aime les bois de feuillus, les clairières, les champs humides, les mares en forêts. Proche de la grenouille rousse, elle s'en différencie notamment par sa petite taille. L'emploie de pesticides et la raréfaction des mares sont les principaux facteurs du recul de sa population.

SAM_2153

 En voilà un tout jeune spécimen rencontré dans un champ et qui devra attendre l'an prochain voir plus pour se reproduire.

SAM_2015 SAM_2201

SAM_2204 SAM_2209

 L'angélique officinale se nomme aussi angélique vraie ou archangélique. On peut l'utiliser comme plante médicament ou comme condiment. On la rencontre dans les zones humides comme les bords de berges, les marais ou les zones humides. En cuisine les pétioles et les tiges sont utilisées dans les pâtisseries, les feuilles dans les potages et les salades. En distillerie, les graines et tiges entrent dans la préparation de liqueurs. Dans les soins les racines sont employées comme tonique contre la fatigue mais aussi comme régulateur du système digestif et remède contre les maux de celui-ci. Son huile essentielle est employée comme sédatif, somnifère et anticoagulant. Cependant il faut être prudent car la plante peut s'avérée abortive et réactive face aux UV. On la nomme herbe aux anges car elle aurait la capacité de combattre les envoûtements et ferait fuir les sorciers. Elle serait une allumette efficace contre les maléfices.

SAM_2109

 En grattant les feuilles à la recherche de champignons et par mégarde, voilà qu'un "nid" contenant des oeufs de gastéropodes et mis à jour. Dans certaines épiceries, ces petits oeufs vendus comme "caviar d'escargots" valent de l'or.

SAM_2110 SAM_2113

SAM_2111 SAM_2117

 Les voilà nos belles girolles, souvent appelées à tort par nous même chanterelles. En quelques minutes le tiers du panier est remplit. De retour à la maison elles ont été séchées et serviront dans le traditionnel repas de Noël, miam! Depuis les années 90, on répertorie un vingtaine d'espèces différentes (toutes comestibles) mais tout les ans la classification change. 

SAM_2121

 La russule feuille-morte est un bon comestible qu'il ne faut pas confondre avec de nombreuses espéces ressemblantes et mauvaises comme la russule de Sardoine.

SAM_2083 SAM_2124

SAM_2125 SAM_2126

 Dans la forêt, les amanites rougissantes (golmottes) s'en donnent à coeur joie, c'est bien simple, il y en a partout. Excellent champignon quand elle est bien cuite (car sinon toxique), il faut bien prendre garde à ne pas la confondre avec la terrible amanite panthère. Sa chair est fine et goûteuse, on peut même la prépare en tarte. Pour bien la reconnaître (car elle peut revêtir des formes très variées), il faut la couper. Si elle rougit, c'est une golmotte. 

SAM_2194

 Les amanites des Césars sont arrivées! Reines des bois, elles figurent parmi les champignons les plus recherchés mais aussi les plus rares. Pour notre grand malheur, les deux spécimens rencontrés étaient ravagés par les limaces et commençaient à pourrir mais nous ne perdons pas espoir pour la prochaine sortie.

SAM_2053 SAM_2054

SAM_2055 SAM_2058

 Il est bien beau notre cèpe d'été, boletus aestivalis. Caché sous une branche de pin, il a été épargné par le promeneur qui nous a précédé. Ce soir il sera sauté à la poêle avec un bon steak. Bien qu'il semblerait que ça soit la fin de la pousse, certains signes indiques qu'il pourrait bien avoir encore quelques spécimens près à sortir de terre.

SAM_2221

 La fougère aigle est une plante magique utilisée pour faire fuir les serpents et attirer la pluie. Toxique, elle pourrait même être cancérigène et contiendrait des dérivés du cyanure.

1SAM_21202SAM_2133

3SAM_20504SAM_2047

Voilà trois autres champignons plutôt atypiques. 

1 et 2: Le bolet pomme de pin est un champignon à l'esthétique particulier. Blanc-gris à sa sortie de terre, il devient rapidement noir ce qui pourrait faire penser qu'il est passé alors qu'il n'est pas encore à maturité. C'est un piètre comestible.

3: La russule presque bleue est un champignon peu commun qui est comestible. Elle a une saveur douce légèrement poivrée.

4: La calvaire dressée avec sa saveur poivrée est non comestible. Elle pousse en petits groupes sous les feuilles mortes.

SAM_2106

 La vesse de loup épineuse est un très beau champignon qui blanc quand il est jeune, devient de plus foncé en vieillissant. On le trouve souvent de manière isolée.

SAM_2162 SAM_2166

SAM_2167 SAM_2172

 Surprise, au détour d'un chemin un champs s'ouvre devant nous. Toute une troupe de chèvres y est occupée à grignoter l'herbe. Ici on en croise beaucoup, elles sont employées dans la fabrication de fromages de ferme et de montagne.

SAM_2198

 Passage rapide devant l'une des 37 croix que l'on peut trouver dans le secteur et qui compose "le chemin des croix". Pour en voir un apperçu, c'est ici dans cette archive.

1SAM_21902SAM_2193

3SAM_20444SAM_2147

1 et 2: Un capricorne leptura maculata prend le temps de butiner sur une ombrelle d'angélique. Cet insecte à l'âge adulte, l'imago, vit généralement deux semaine, le temps de s'accoupler et de pondre ses oeufs dans le bois pourri avant de mourir.

3La russule noircissante naît blanche puis prend sa teinte noire. Il provoque des irritations gastriques et est donc non comestibles. Dans sa fin, elle est colonisée par un petit champignon, dont un des noms est nyctale porteuse d'étoiles.

4Le polypore hispide est un champignon parasite qui fait mourir les arbres. Il n'est pas comestible car trop coriace. Il a la particularité de produire des gouttelles sous son chapeau.

SAM_2116

 Et voilà un panier qui comble nos attentes bien qu'on l'ai connu plus plein. 

SAM_2186 SAM_2189

SAM_2228 SAM_2245

 Bref, c'est une bien jolie promenade comme on les aime, pleine de découvertes mais aussi fructueuse.

SAM_2199

Posté par Renarde alpine à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


mercredi 28 août 2013

Deuxième numéro de la Renarde des Alpes.

 Deuxième numéro de "La Renarde des Alpes", axé celui-ci sur les plaisirs de l'été et de septembre. 

Au sommaire:

Cèpes d'été, mystères de Miribel-les-Echelles, papillons alpins ou encore, comment sécher et conditionner sa récolte.

Pour accéder directement au site en ligne c'est par ici: http://madmagz.com/fr/magazine/241145#/page/1

Et comme toujours, un aperçu photo de la revue.

 

40 41

42 43

 Et au prochain numéro, la Renarde des Alpes se plonge dans l'univers des sorcières.

 

Magazine créé avec Madmagz.

55

mardi 27 août 2013

Dans le jardin de ma grand-mère.

SAM_1341

Le jardin de ma grand-mère est un endroit incroyable qui petit, m'apparaiçait comme un labyrinthe. Même en grandissant, je le trouve toujours aussi beau et délicat. Il y a beaucoup à voir, à humer et à déguster.

SAM_1205 SAM_1204

SAM_1208 SAM_1209

Les dahlias sont resplendissants et pleins de vie comme on peut le voir en haut à droite où une jeune sauterelle prend le soleil. Introduits en France pour la comestibilité de leur racine une fois cuites, aujourd'hui on les emploi à des fins décoratives. Son pollen est très allergisant.

SAM_1382

Voilà un beau papillon inconnu qui, à l'instar de l'écaille marte, rappel sur ces ailes les motifs du pelage des girafes africaines.

1SAM_13542SAM_1355

3SAM_13614SAM_1359

1 et 2: Les rosiers cette année sont fort prolifiques, il semblerait que le temps pluvieux puis secs leur aient plût comme à ce rosier blanc.

3 et 4: Les oeillets du poète connaissent des variations de couleurs importantes mais ceux-ci font dans le classique: blanc. 

SAM_1345

Bref, un jardin de grand-mère, c'est des couleurs mais aussi des souvenirs, des fraises, des tomates cerises et des mûres grignotées ça et là, des chats coursés, des mousserons ramassés dans le près attenant, le bêlement des moutons mais surtout, de bons petits plats dégustés au soleil un soir d'été.

lundi 26 août 2013

Médiévales de Saint Geoire en Valdaine 2013

SAM_1727

Oyez, oyez braves gens, manants et mendiants de tous les horizons, aujourd'hui en terre de Valdaine, c'est jour de fête! Voyez les braves chevaliers, les écuyer, les acrobates, les ménestrels, les jongleurs, montreurs d'oies et d'ours, venez admirer leurs prouesses, venez frissonner devant les voltigeurs sur leur braves montures, les tournois d'honneurs, les tirs des archers, fuyez à l'arrivée des lépreux et embrassez la bosse du bien heureux bossu, tout en vous méfiants des terribles bourreaux qui guettent.

SAM_1726 SAM_1717

Le temps d'un weekend, le vieux Saint Geoire en Valdaine, le village aux sept châteaux replonge dans une autre époque. Musiques, danses, chants et banquets gargantuesques s'ajoutent aux autres animations.

SAM_1796 SAM_1810

J'étais plutôt mitigée sur la présence d'un montreur d'ours car j'avais en tête l'image du moyen âge, avec des animaux enfermés, battus et contrains aux pires pitreries. Ici il n'en ai rien, le seul pique présent sert à tenir les récompenses: des bonbons. Les tours sont simples mais beaux et amusants et ne réduisent pas l'animal au stade de clown. Bref je suis conquise. L'ours ici, Valentin, a tourné dans plusieurs films, on retrouve toute sa troupe ici: http://atchaka.free.fr/accueil_fr.htm

SAM_1725

Au milieu de la matinée de samedi, une joyeuse délégation apporte les deux cochons à la broche qui seront dégustés sur les grandes tablées installées au pied du village.

SAM_1851 SAM_1849

Tournois, voltiges, jeux et exploits équestres nous ont tous fait vibrer au plus au point. Équilibres, demis-tours ... Incroyable compagnie que voilà et dont j'aurais bientôt l'occasion e mettre le nom.

SAM_1828 SAM_1833

C'est aussi l'occasion de s'essayer au tir avec les Francs archers du Forez. Cibles de paille et animaux de bois se sont retrouvés criblés, enfin parfois, de flèches colorées. On peut les retrouver ici: http://cmta-42.skyrock.com/1.html

SAM_1837

Présentation des différents types de flèches. La deuxième, en partant de la gauche, a répondu à une grande interrogation que nous nous position: comment enflammer une flèche. Il suffit de former une pointe creuse et de la remplir de combustible.

SAM_1994 SAM_1996

Parfois, au détour d'un chemin, un lépreux peut venir vous surprendre. Pas de crainte, ils ne sont pas si méchants et effrayants qu'ils le laissent croire.

SAM_1982

N'oublions pas les ménestrels, meneurs d'oies, comédiens, conteurs et dresseurs de chiens! Leur compagnie, "Le tournois des Chaëls", propose avec un bel humour de nombreux numéros.

SAM_1952 SAM_1970

Nos conteurs à travers une série de costumes nous raconte l'histoire de trois oies et d'un renard pas si futé que cela.

SAM_1734

Et comme tout le monde, les oies elles aussi ont droit à leur défilé! On peut retrouver toutes les prestations ici: http://www.dogtrainer.fr/annexe/spectacle3/spectacle3.pdf

SAM_1883 SAM_1877

Mais n'oublions pas les stars du jour: blanches, de Toulouse, Flamande ou du Sri Lanka, ces dociles volatiles obéissent aux sifflements de leur maître et aux aboiements de leur chien de berger.

SAM_1822

Autre attraction, ce superbe chien loup de Tchécoslovaquie, venu avec son maître d'Avignon. Lors de ces médiévales, il eu bien des choses à voir encore: spectacles de chiens, de marionnettes, parades, forge d'époque, atelier de combat à l'épée, yourte, tissage, broderie, coutellerie, échoppes de bijoux, de robes et de bière... la liste est longue et j'en oublie sûrement.

Bref, une superbe fête au coeur de notre petit village.

Et pour voir toutes les photos de la journée de dimanche c'est ici: https://picasaweb.google.com/101981809731687619822/Dimanche?authkey=Gv1sRgCJ_NpuTP49T1qwE#5920552320966270002

 

samedi 24 août 2013

Sortie en forêt 32 (bis).

SAM_1395

 Le soleil est radieux et il fait frais  dans les bois, c'est l'occasion de sortir en forêt et d'explorer des coins que l'on a jamais vraiment prit le temps d'inspecter plus que ça.

SAM_1403 SAM_1419

SAM_1406 SAM_1430

Sur place, beaucoup de russules: vertes, comestibles, de Sardoine, émétiques.... mais les plus communes sont les russules feuilles-mortes, des comestibles moyens mais très beaux qui peuvent prendre de sacrées dimensions!

SAM_1412

Première surprise, 3 jolis bolets à pied rouge. Connus et recherchés par les amateurs, nous ne les ramassons pas car il n'est pas de tradition dans la famille de les cuisiner.

1SAM_14272SAM_1428

3SAM_14904SAM_1491

Le bolet à pied rouge n'est pas le seul du genre à s'épanouir dans les bois:

1 et 2: Le bolet blafard à pied rouge est proche de son cousin cité dans l'énnoncé. Tout comme lui il est toxique cru. C'est un bon comestible qui est assez rare, surtout dans nos bois.

3 et 4: Le bolet rude est relativement commun chez nous. Piètre comestible, on le voit du début de l'été au milieux de l'automne. Quand il fait sec on le trouve dans le lierre rampant.

SAM_1484

Le bolet pomme de pin a une drôle de tête. En vieillissant il devient noir et ses écailles bien visibles ce qui lui vaut son nom.

1SAM_15002SAM_1511

3SAM_14754SAM_1517

D'autres bolatacées mais pas que...

1 et 2: Le bolet orangé peut se confondre avec d'autres proches cousins comme le bolet orangé du chêne. Il est bon comestible mais comme beaucoup des bolets, ça chair à la coupe devient noir ce qui n'est pas des plus appétissant.

3: Le fallus puant tient son nom non seulement de sa forme évocatrice mais aussi de la forte odeur qu'il dégage pour attirer les mouches qui dissémineront ses spores. Celui-ci semble avoir tourné de l'oeil.

4: Ma foi, une fois de plus voici quelques beaux inconnus.

 

SAM_1452

Première lépiote élevée de l'année! Celle-ci finira séchée dans le grenier en attendant que ces amis et consoeurs ne la rejoigne. Ces champignons délicieux aux goût de noisette figurent parmi mes préférés.

SAM_1488 SAM_1489

SAM_1515 SAM_1520

Une fois n'est pas coutome, les amanites rougissantes se donnent en spectacle. Bonne comestibles, nous n'en sommes pas assez familier pour les ramasser mais c'est toujours un plaisir de les voir pousser.

SAM_1449

L'amanite vaginée est un champignon très toxique qui parfois était utilisé dans les rituels magiques, en particulier sa marge contre les brûlures.

1SAM_14832SAM_1480

3SAM_15224SAM_1531

Quelques autres belles trouvailles:

1: En cette période les guêpes maçonnes sont en pleine effervescence, il 'est pas rare de trouver un ou deux reliquats de leur nid.

2: Les fourmillièresalpines sont bien plus grandes que celles de pleines car le sol pierreux leur empêche d'enfouir leur colonie comme il est coutume aux deux-tiers dans la terre. Celle-ci prend des proportions gigantesques.

3 et 4: Deux nouvelles cabanes fort esthétiques sont apparues dans les bois.

SAM_1508

Et après tout cela, on prend le temps de savourer le paysage dans une éclaircie de la forêt. Sous vos yeux, Miribel-les-Echelles. Et j'oubliais, pour finir voici notre triste panier, au compteur: un cèpe d'été et une coulemelle.

SAM_1454


vendredi 23 août 2013

Sortie forêt 32.

SAM_1236

Petite sortie aux girolles cet après-midi. Il fait beau et chaud mais la présence d'une source au coeur de la forêt nous laisse l'espoir de trouver à proximité de celle-ci quelques beaux spécimens.

1SAM_12992SAM_1364

3SAM_12534SAM_1251

Entrons tout de suite dans le vif du sujet:

1: Elles étaient bien au rendez-vous, cachées sous le houx et les ronces, dans une côte pentue surmontée de grands frênes.

2: Après la récolte du premier beau panier, direction une petite sapinière qui d'oridinaire est plutôt fréquente. Ça ne rate pas, là encore nous remplissons notre panier. Il n'y a pas à dire, c'est une journée prolixe que nous avons eu.

3 et 4: On pourrait penser que le jaune éclatant des girolles les rend facilement repérable mais il n'en est rien. Entre les feuilles mortes et les fanes des hêtres, il est bien difficile de les voir.

SAM_1379

En tout cas cela fait une belle gamelle de champignons et encore, toute la récolte n'y rentre pas!

1SAM_12382SAM_1239

3SAM_12344SAM_1237

Il a donc dans les bois quelques beaux champignons, mais il ne faut pas pour autant oublier les plantes et fleurs qui les peuplent.

1: La verge d'or du Canada est une plante invasive que l'on retrouve aussi dans le jardin et qui possède de nombreuses vertus médicinales.

2: C'est cette même plante semble beaucoup plaire à la lepture tachetée. On retrouve sa larve dans le bois des feuillus et des conifères.

3: L'épilobe hérissé ou épilobe à grandes fleurs aime pousser dans les zones humides. 

4: Les grandes fougères aigles couvrent toute la côte qui précède l'entrée dans la forêt. Séchées elles serviront d'insecticide.

SAM_1247

Parfois, quelques champignons aux teintes proche des girolles, cachés sous la mousse, nous donnent de faux espoirs. Ce n'est qu'en s'en approchant que l'on comprend où est l'erreur.

1SAM_12212SAM_1222

3SAM_12614SAM_1225

1 et 2: Le temps des moissons est passé, il ne reste que dans le paysage les champs de tournesols et de maïs. Le blé, l'orge, l'avoine et le foin ont été ramassés.

3: Le frêne est l'ami des girolles, même si il n'est pas systématiquement associé à ce champignon, c'est un bon indicateur.

4: Les têtes de nègres, un autre cèpe délicieux que nous n'avons pas trouvé depuis fort longtemps pousse parfois dans l'herbe, sous de grands châtaigniers. Cette année encore nous ne les avons pas encore croisés.

SAM_1284

L'unique cèpe trouvé lors de cette sortie familiale, un cèpe d'été, affiche une belle taille mais aussi un grand âge ce qui le rend impropre à la consommation. Espérons que pour l'an prochain, il assure une descendance nombreuse.

1SAM_12742SAM_1285

3SAM_12934SAM_1288

Quelques autres jolies trouvailles:

1: Cette astrée hygrométrique. Elle est connue pour sa faculté à se replier sur elle même quand il pleut.

2: Voilà un drôle de champignon non identifié.

3: Un geai c'est fait plumé, sur place il ne reste plus q'un gros tas de plumes ternes mais aussi quelques unes avec un bleu étincellent qui finirons dans ma collection.

4: N'oublions pas la star des bois q'uici nous rencontrons de partout, l'amanite rougissante ou golmote.

SAM_1242

Et pour finir, une russule comestible qui a été sauvagement attaquée par les limaces et autres cloportes.

 

jeudi 22 août 2013

Autre récolte.

SAM_1176

La pousse se poursuit tranquillement.

mardi 20 août 2013

Jardin et reptiles.

SAM_1031

Il fait beau et un peu moins chaud, c'est l'occasion de faire le tour du propriétaire pour répertorier les plantes et les créatures qui s'y sont installées pour l'été. C'est aussi l'occasion de décorer la terrasse et de cueillir les quelques fleurs des champs qui ne sont pas fanées.

1SAM_03912SAM_0398

3SAM_03924SAM_1005

Les arbustes et plats de bandes donne une grande gamme de couleurs avec des odeurs et des parfums exquis.

1: Le rosier est très prolixe cette année, c'est sa deuxième floraison et certaines de ses branches ploient sous le poids des fleurs.

2: La petite impatiente del'Hymalia continue de fleurir mais certains de ses fruits sont arrivés à point. A peine touchée, la cosse qui contient les graines explose les libérant dans les airs.

3 et 4: L'hibiscus syriacus est un arbuste commun dans nos jardin qui fait partie de la famille des mauves, guimauves et autres malvacées. C'est la fleur nationale de la Corée du Sud. Ses propriétés émollientes et la comestibilité de ses fleurs font de lui une plante médicinale pour soigner les maux de gorge, la toux et les angines. 

SAM_0605

Tombée du grand saule pleureur sur la terrasse, cette petite chenille a eu de la chance et a vite retrouvé le chemin du tronc de l'arbre.

SAM_0617SAM_0616SAM_0615

Tondu et net, le jardin est bien loin de ce que l'on a pu connaître à la fin du printemps avec les dernières neiges.

1SAM_06222SAM_0848

3SAM_07814SAM_0797

Dans celui-ci, deux belles plantes à fleurs aux nombreuses vertus.

1 et 2: L'invasive verge d'or du Canada déploie de superbe grappes fleuries. Dans notre vieille Europe, on l'emploi comme stimulante, sudorifique, tonique, carminative, apéritive et pectorale. Elle est bonne pour les rhumes, les affections pulmonaires, les nausées et les ballonnements. C'est une des meilleurs alliées pour fortifier le système rénal et en combattre les infections de celui-ci.  Riche en vitamines P, on la prend contre les varices. Elle pourrait même soigner certains cancers. Les amérindiens en mastiquaient les fleurs et en avalaient le jus obtenue.

Pour la tisanne, verser un litre d'eau froide sur 1 ou 2 c. à soupe de plante séchée, faire bouillir deux minutes et laisser infuser une dizaine de minutes.

3 et 4: La reine des près est une plante bien de chez nous qui aime les coins humides comme la verge d'or. C'est d'elel que l'on tire l'asprine, du moins de sa composition moléculaire. Elle en a donc les mêmes effets. Elle est anti-inflamatoire, antipyrétique, antalgique, diurétique, anti-oedemateuse, antiacide et protecteurice envers les muqueuses stomacales et intestinales. On l'emploi aujourd'hui pour les rhumatismes, l'arthrose et l'arthrite.

SAM_0629

Dernière truffe trouvée en date, qui contrairement les apparences n'est pas très ragoutante. En effet en son sein une bonne quantité de verres se sont installés pour la grignoter. Vermine!

1SAM_07922SAM_0796

3SAM_08124SAM_0854

Ne sont-elles pas belles avec leurs 8 longues pattes?

1 et 2: Merci Poppy qui m'a permis d'identifier cette belle araignée. Il s'agit de l'épeire carrée, l'araneux quadratus. 

3 et 4: L'argiope bruennichi, c'est à dire l'argioê frelon est aussi appelée argiope rayée, argiope fasciée ou épeire fasciée. Ses drôles de rayures ne sont pas là pour la protéger d'un éventuel ennemi mais pour agir comme un leurre pour les insectes qui ne voient pas le piège. C'est une grosse mangeuse qui se nourrit essentiellement de sauterelles, d'abeilles et de mouches. Pendant l'acouplement, le mâle dans 80% des cas laisse dans la femelle son appareil reproducteur pour ne pas se faire croquer, ni voir sa belle se faire féconder par un autre prétendant.

SAM_0614

Petites gourmandises du jardin, les framboisiers donnent de beaux et bons fruits, mais ce sont ces feuilles qui ont le plus de vertus, en particulier en tisanes.

1SAM_09922SAM_0997

3SAM_03994SAM_0619

Dans le potager il y a beaucoup de choses à ramasser.

1: Le laurier sauce ou laurier noble ou encore laurier vrai est originaire du bassin méditerranéen. Connu en cuisine, ces feuilles en infusions soignent les maux d'estomac. Les feuilles fraîches dans certains pays d'Afrique du Nord sont attachées dans les cheveux pour chasser les mouches. C'est l'arbuste d'Apollon.

2: L'ortie dioïque n'est pas une si mauvaise herbe. Séchée puis réduit en poudre, c'est un substitue au sel car elle est riche en sels minéraux. En magie elle détourne les mauvais sorts pour les renvoyer à l'envoyeur. Elle est aussireminéralisante, hémostatique, et dépurative.

3: Les tomates arrivent  à point. En salades ou sautées, c'est un régal.

4: Au milieu d'un massif de fleur, un oignon a poussé puis fleurit spontanément. Il est donc trop tard pour en faire la cueillette.

SAM_1088

Les hortensias sont des fleurs magnifiques. Roses, bleues, vertes ou blanches, il y en a pour tout les goûts. Il serait un nouveau substitu à la mode pour remplacer le canabis: toutes les infos ici.

SAM_0623 SAM_0624

SAM_1024 SAM_1025

Le noyer est un arbre très important dans la culture européenne. Ce n'est pas pour rien que de nombreuses communes françaises portent son nom. Son bois est très recherché pour l'ébinésterie. Les noix sont utilisées dans les salades, las pâtisseries ou pour confectionner une huile riche et nutritive. Les jeunes noix dans leur cosses entre dans la composition du vin de noix. Cette même cosse, le brou, est utilisé en ébénisterie pour teinter les bois. Les feuilles entre dans la composition de nombreux remèdes et peuvent servir de teinture naturelle. Bouillies, les donnent une "peinture" jaune.

SAM_0789

L'onagre est une fleur importée del'Orient à des fins décoratives mais qui se reléve être une délicieuse comestible. Dans celle-ci, une petite abeille a trouvé refuge.

SAM_0396 SAM_0403

SAM_0998 SAM_0783

Il ne faut pas oublier par ce beau temps de récolter les aromates.

1: La lavande est parfaite pour parfumer le linge, une pièce ou tout simplement l'eau du bain. De plus ces nombreuses vertus en particulier parce qu'elle antiseptique, désinfectante et calmante. C'est aussi l'une des huiles essentielles la plus utilisée.

2: La menthe poivrée est une plante médicinale a utilisé avec parcimonie car elle est très puissante. On l'évitera en cas de troubles digestifs majeurs mais sera utiles pour ceux qui sont mineurs ainsi que pour les insuffisances biliaires, les nausées, les douleurs gastriques, la toux, le rhume et les inflammations des voix respiratoires,.

3: La mélisse officinale s'emploie pour les troubles digestifs, pour apaiser les nerfs mais aussi pour lutter contre les infections virales.

4: La marjolaine officinaleappelée aussi origan des jardins s'emploie en cuisine comme le laurier sauce mais également comme antiseptique et anaphrodisiaque.

SAM_1000

Le soucis macéré dans une huile neutre longuement donne un remède populaire contre les piqûres de moustiques.

SAM_0411 SAM_0772

SAM_0832 SAM_0773

Les petites reines du jardin ont investi la terrasse et les nombreux cousins et couvertures moelleux qui s'y trouve. Y a pas le dire, une vie de chat vaut bien mieux qu'une vie de chien.

SAM_0911

On profite aussi du beau temps pour faire l'inventaire de ce qui se trouve dans les placards pour voir ce qu'il manque.

1SAM_09832SAM_0609

3SAM_08384SAM_0839

Deux trois insectes ce sont aussi invités.

1 et 2: Depuis quelques soirs, des libellules en pleine chasse se retrouve à voler dans la maison, attirée par les insectes qui tournoient autour des lampes du salon. L'une d'elel s'est laissée prendre et c'est retrouvée enfermée dans une boite d'observation, juste le temps de la voir de plus près avant de lui redonner sa liberté.

3 et 4: On ne présente plus la sauterelle verte qui vient de temps à autre se promener dans la maison. Celle-ci sera vite expédiée dehors.

SAM_0607

La petite-biche est un coléoptère qui vit en forêt, dans les lisières, les prairies et les vergers. Sa larve raffole des souches pourris. Les adultes comme les vers se nourrissent de bois mort et contribuent au renouvellement de l'humus et de la minéralisation du sol.

1SAM_07802SAM_1018

3SAM_07994SAM_0800

1 et 2: La clématite des haies est une liane des zones tempérées. Les enfants jouent parfois à la fumée mais elle surtout connue comme herbe aux gueux. Au moyen âge les gueux se frottaient le corps avec ses feuilles pour provoquer de vilaines marques et brûlures pour implorer la pitié.

3 et 4: Il existe de nombreux ombellifères et il n'est pas toujours facile d'en reconnaître l'espéce. Il n'est pas rare de rencontrer sur leurs ombrelles des insectes parasites comme les pucerons et leurs féroces gardiennes, les fourmis.

SAM_0830

L'écialle chinée est un très beau papillon qui le temps d'un après midi c'est plus à virevolter autour de la maison.

1SAM_09892SAM_0991

3SAM_10324SAM_1034

Il est temps de faire les récoltes!

1 et 2: Les pommes de pin ramassées en forêt sèche sur la pierredu jardin. Elle viendront décorer les tables du banquet de la fête médiévale du village qu iapproche à grands pas.

3 et 4: sur la table de la terrasse, c'es tatelir séchage: reine des près, fleurs de carottes, millespertuis, aigremoine, origan, serpolet ... il y a de quoi faire.

SAM_1039

La fougère aigle suit le même chelin et termine de sècher tranquillement sur le salon de jardin.

1SAM_10032SAM_1049

3SAM_08034SAM_0804

A propos de papillons, revenons y:

1: Le gamma, autographa gamma, est un papillon commun en France. Sa chenille fait de nombreux dégats sur la plupartsdes plantes cultivées: tomates, pomme de terre, lin, béterraves, céréales... la liste est longue.

2: Voilà un nouvel individu à ajouter à la liste des inconnus.

3 et 4: Ce myrtil change un peu des individus au quel on est habitué, il présente de jolis motifs oranges.

SAM_1026

Voilà une jeune sauterelle femelle qui n'est pas encore arrivée  à l'age adulte, d'où l'absence d'ailes ou du moins, d'élitres marquées.

SAM_1146 SAM_1136

SAM_1138 SAM_1121

Peut être fuyait t'elle cette coronelle lisse, une petite couleuvre qui ne dépasse pas les 70 cm. Celle-ci en mesure 35, ce qui indique qu'elle a encore du chemin à faire pour croquer les gros lézards de la propriété et dois pour le moment se contenter des araignées et des sauterelles voir parfois, d'autres serpents. Cette espèce à une petite gueule, ce qui l'oblige à avaler son repas en plus de 30 minutes. Comme toutes les serpents, elle est protégée.

SAM_1122

Pour différencier les couleuvres des vipères un indice ne trompe pas, les premières ont la pupille ronde, les secondes l'ont fendue, comme celle d'un chat.

SAM_1154 SAM_1167

SAM_1160 SAM_1152

Voilà un autre reptile bien sympathique, l'orvet commun. Ce lézard sans pattes revient, comme les salamandres et les tritons alpestres, dans le quartier ce qui bon signe. Il faut être délicat avec notre ami qui est bien vif car, comme de nombreux lézards, il casse sa queue pour fuir l'ennemi. Sa grande ressemblance avec les serpents a fait qu'il a systématiquement été chassé. Pourtant c'est un précieux allié du jardinier car il se régale de limaces et d'escagrots. Ici l'absence de marques et de tracés noirs montre qu'il s'agit d'un mâle adulte.

SAM_1151

Parfois il suffit de se prommener autours de chez soi pour faire de belles rencontres.