dimanche 29 septembre 2013

En combien de temps poussent les champignons?

 PA230554

Quel cueilleur de champignon ne s'est pas posé un jour cette question? Voici quelques durées de pousses en fonction des espèces. S'il n'est pas prouvé que la Lune influence directement leur sortie de terre, c'est le cas avec l'humidité et les températures et c'est avant tout avec elles qu'il faut organiser une sortie aux champignons. Les durées données ne le sont qu'à titre indicatif et des exceptions peuvent parfois être faites. A savoir aussi que le manque d'eau peu sttoper net dans leur pousse les champignons et les faire pourrir ou sécher avant qu'ils n'aient pu devenir adultes.

 Le cèpe:

Roi des rois, il figure parmi les plus rapides, 5 à 6 jours entre le stade mycélien et le bouchon, à cela on rajoute 7 à 8 jours de pousse supplémentaire puis 3 à 4 jours de stabilisation avant qu'il ne se dégrade jusqu'au pourrissement. En tout un cèpe vie une vingtaine de jours, ce qui laisse le temps de le découvrir à condition qu'il ne soit pas bien caché. Mais quand les conditions sont optimales on peut les voir pousser en 6 jours.

Merci au site http://lescepes.free.fr/index.php?page=savoir/pousse&lg qui a mit en pratique l'expérience.

De plus les cèpes sortent généralement après une longue pluie, si le sol était sec avant on peut parier sur une vingtaine de jours avant de les voir pointer le bout de leur nez, une bonne semaine si la saison a débuté. De plus la pousse peut s'étaler sur une à trois semaines ce qui ferra que pendant cette période on trouvera régulièrement des cèpes petits, en bouchons ou frais.

Enfin, les plus belles cueillettes se ferraient 8 à 12 jours après la nouvelle Lune quand les conditions sont là.

 

P9160547

 La morille:

Champignon précieux et prisé, la morille a une croissance lente, en partie dû aux températures sous les quelles elles poussent. En tout début de saison elles peuvent mettre 3 à 4 jours à sortir du sol puis il faut attendre parfois 3 semaines voir un mois (durant les quels elles « stagnent ») pour qu'elles atteignent leur taille adultes. Enfin, on rajoutera une semaine avant de les voir s'abîmer. En fin de saison on devra patienter entre 7 et 10 jours.

P1050710

La pézize veinée:

Cousine des morilles dont elle appartient à la même famille, en début de cycle il faudra attendre jusqu'à un mois et demi pour en déguster. Généralement la pousse est lente dans les premiers temps de vie, puis dans les 2 à 3 jours qui précédent l'arrivé à maturité elle s'accélère et devient visible.

Merci au site http://canailleaubois.canalblog.com/archives/2008/03/07/8232311.html qui a fait l'expérience.

SAM_4908

La girolle:

Là aussi on à affaire à du lourd. Compter 5 à 7 jours après une bonne pluie pour les voir sortir mais elles seront toutes petites. Ajouter 10 à 15 jours en fonction de la chaleur pour les voir prendre une jolie taille. Néanmoins il arrive parfois que les champignons naissant ce gorge d'eau (s'il y a une grosse pluie en même temps par exemple) et prennent de belles proportions en très peu de temps. Mais une fois préparées (cuites ou séchées) elles deviennent minuscules.

P8190123

Le coprin chevelu:

Il figure parmi les champignons. Comptez 4 à 5 jours pour la sortie du sol, 2 de plus pour devenir adulte, encore 2 pour sa disparition. En tout en une dizaine de jours il apparaît et disparaît.

D'ici peu je mettre l'expérimentation et l'observation de ce phénomène en ligne.

DSCN8817

La trompette de la mort:

Quand elle est sortie du sol et encore « grise », il faut attendre 5-6 jours à 2 semaines pour ramasser des spécimens d'une dizaine de centimètres, en fonction de l'humidité ambiante, un temps sec ralentissant la pousse comme chez la majorité des champignons.

SAM_3801

Le satyre puant:

Il faut une dizaine de jours pour qu'il sorte de son stade d'œuf, là il atteint son stade adulte très rapidement, entre 14 et 24 heures, on peut même voir la pousse à l'œil nu. Merci au site http://mhad.blogspot.fr/2011_11_01_archive.html de nous montrer cette rapide évolution.

pancarte hotpancarte hotpancarte hotpancarte hot

( source: http://mhad.blogspot.fr/2011_11_01_archive.html)

Le lactaire sanguin et le lactaire délicieux:

Eux aussi sont des rapides. En pleine période de pousse et après une forte pluie, on pourra trouver des sanguins au bout d'une semaine et dans les meilleurs conditions 4 jours. 

PA230485

 


Sortie en forêt 35.

SAM_3801

 Une sortie dans les bois, depuis le temps! Et quelle belle sortie! Des champignons partout, des grands, des petits, des bons, des moins bons, des ternes, des colorés... c'est un véritable défilé au quel cet article est dédié.

1SAM_37152SAM_3716

3SAM_37194SAM_3763

 Il y a bien du bon et du beau dans les bois, de quoi satisfaire les gourmands.

1 et 2: Les chanterelles en tube sortent! Partout dans les bois il y a des dizaines et des dizaines de spots qui comprennent eux mêmes plusieurs centaines de petites chanterelles. Je n'ai que très rarement vu une telle pousse. D'ici quelques jours ça sera la razzia dans les bois et surtout, dans le panier.

3 et 4: Les pieds bleus sont aussi là en très grand nombre. Ce champignon au goût très prononcé n'est pas aprécié de tous mais est présenté à de nombreuses tables.

SAM_3706

 Les lépiotes élevées se sont installées dans les sous-bois. Là aussi direction le panier bie nqu'une partie d'entres elles soient passées.

SAM_3743 SAM_3744

SAM_3758 SAM_3764

 Elles sont belles mes girolles! Cantarellus cibarus si vous voulez mon avis. C'est un excellent comestible que l'on trouve dans tout l'hémisphère nord. C'est un champignon recherché qui aurait des propriétés insecticides très puissantes. Pour preuve, il est pratiquement impossible de trouver une girolle véreuse.

SAM_3712

 Le lactaire à lait brûlant aime beaucoup les noisetiers. Le lait blanc qui s'en échappe devient jaune en séchant. Il est très âcre ce qui le rend inconsommable.

1SAM_37762SAM_3779

3SAM_37864SAM_3785

 On continu dans le beau et le coloré:

1 et 2Le tricholome rutilant est un champignon non comestible car très (trop) amer. De plus il est suspecté d'être toxique mais qu'est-ce qu'il peut être beau avec sa robe jaune et rose.

3 et 4: Le lactaire sans lait est un russule qui est ressemblant de part sa forme aux lactaire mais qui ne donne pas le lait qui les caractérise d'où son nom. Il n'st pas comestible.

SAM_3717

 L'amanite fauve est considérée comme étant une sous-espèce de l'amanite vaginée. Très crue toxique, elle peut être comestible bien cuite mais son goût ne donne pas l'envie de renouveler l'expérience. Elle pousse généralement en groupe de 2 à 3 individus. 

SAM_3798 SAM_3814

SAM_3824 SAM_3820

 Elles étaient llà, les trompettes de la mort. Malgré leur funeste nom c'est un excellent champignon du sous-bois, légérement amer. C'est aussi à cette occasion que nous avons découvert un nouveau coin! Bref, pour finir voici quelques informations qui je l'espère vous aiderons à les débusquer.

Dans le nouveau coin:
 à 600 mètre d'altitude environ, entre une prairie d'herbe rase et un chemin forestier exposé en partie au soleil, sur une sol plat avec un humus peu épais, sous des châtaigniers (seule espèce présente) et en particulier au tours des arbres de très belle taille. Il y a peu de feuilles au sol mais présence à proximité de quelques pieds de moutons, de quelques girolles et d'une coulemelle. Les trompettes sont grises avec le haut du "tube" gris "tacheté" de marron et de noir. Le terrain est légèrement humide et calcaire.

Au deuxième coin où nous avons nos habitudes (il se décompose en 2 zones):

Première zone:
à 600 mètre d'altitude environ, sur un terrain en pente avec très peu de lumière. Des sapins couvrent la zone avec quelques châtaigniers, il y a de nombreuses ronces peu hautes, avec  de la mousse, un humus épais et de nombreuses feuilles oxalis. Les trompettes sont très noires, en particulier sur la corolle du "tube" avec reste du champignon gris souris sombre (j'invente de nouvelles couleurs  Laughing ). Le sol est humide et calcaire avec peu de feuilles mortes. 


Deuxième zone:
Le terrain est plat, avec majoritairement des châtaigniers et quelques sapins. La zone est humide et calcaire avec un humus faible et peu de feuilles au sol. On notera la présence de pieds bleus et de très peu de lumière.

SAM_3751

 Les gymnopiles pénétrants ont trouvé leur bonheur en s'installant sur les branches mortes couvertes de mousse d'un vieux pin tombé après une bourrasque de vents. Ces champignons toxiques colorent la forêt et lui donne une petite note de fantaisie.

SAM_3791 SAM_3792

SAM_3794 SAM_3807

 Dans les feuilles et les vieilles bogues des châtaigniers, de nombreux champignons poussent et ne sont pas toujours simples à identifier.

1: Pour débuter la série, cet inconnu au chapeau strié. 

2: De nouveau je rencontre ces petits champignons, semblables à des pézizes et qui poussent sur le bogues des châtaigniers. Voilà plus d'un an que je cherche leur nom s'en y parvenir.

3: Qui l'aurait cru, ces petits champignons blancs sont des trompettes de la mort en devenir.

4: Les hypholomes en touffe sont de petits champignons non comestibles aux jolies couleurs. Au vu des dernières analyses ils seraient toxiques.

SAM_3809

 C'est aussi le temps des belles amanites citrines. Celles-ci sont peu toxiques voir même pour certains comestibles (mais très médiocres). Cependant leurs squames ont tendance à disparaître se qui rend facile la confusion avec la terrible et mortelle amanites phalloïde. Dans tout les cas il ne faut pas les ramasser.

1SAM_38372SAM_3781

3SAM_37834SAM_3828

1: Ces dernières jours il a fait très beau et très chaud même en forêt, mais les matins ont été frais voir brumeux avec d'importantes brumes, rien de mieux pour nos amis champignons.

2: Les cabanes n'ont pas bougé d'un iota, espérons qu'elles résistent à l'Hiver qui cette année, avec un peu de chance sera moins rude que celui 2012-2013.

3: Un gros polypore hispide a prit place dans le tronc d'un arbre presque mort tombé au sol. Il tient son nom de sa capacité à produire des gouttes.

4: Dans ce coin de bois, là où abondes les trompettes de la mort, les oxalis (ou petite oseille des bois) abondent, elles donneront de jolies fleurs parfumés au printemps.

SAM_3852

Et pour finir le panier qui a été quelques peu vidé après un tour du quartier mais qui reste encore bien garnit, voir un peu trop quand on sait le temps que prend le nettoyage des champignons en particulier celui des trompettes.

Voilà une jolie promenade de début d'automne.

 

 

Posté par Renarde alpine à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,