le_perce_neige_by_aniolmroku-d31kt6o

Peut-on parler d'Hiver ? A mon sens pas vraiment, surtout si on s'en tient aux rares chutes de neige,à  la boude que les oiseaux ont mené en vers les victuailles de la mangeoire et surtout, au formidable essort de la végétation. Mais attention, rien n'est joué et bien que 2014 soit déjà une année pleine de surprises (découverte le 19 janvier de chanterelles), nous ne sommes pasà l'abri d'un méchant coup de froid.

SAM_7573 SAM_7567

Les perces-neiges sont précoces et ma foi, n'ont pas grand chose à forcer. Robustes, ces fleurs peuvent traverser l'épai manteau de neige gelé. Sensibles à la luminosité, elles s'ouvrent et se ferme en fonction du soleil.Pour un savoir un peu plus sur cette facinante plante: c'est par là!

SAM_7576

Voilà un joli tapis de clochettes d'hiver. La perce-neige (je sais,je sais,on dit "le" perce-engie...)  est protégée ici en Isère et mériterait de l'être dans bien d'autre endroits. Rare dans l'Ouest, le Centre et les Pyrénées, elle n'est naturalisée nulle part ailleurs hormis dans l'Est de la France et en Belgique.

SAM_7607 SAM_7577

Les pâquerettes (comme ici) et les lamiers pourpres sont en fleurs tout comme les noisetiers. Les châtons mâles laissent échapper de larges nuages au moindre coup de vent. Les fleurs femelles sont plus petites et discrètes.

SAM_7600

Les jonquilles ne sont pas encore prêtes d'être là. Un peu de patience et elles viendront couvrir les pents du jardin de jolies fleurs jaunes hautes perchées.  Bref, pas grand chose de neuf sous nos l'attitudes, vivement l'arrivée des morilles!

SAM_7615 SAM_7623