mardi 22 mars 2016

La magie des Halles Paul Bocuse.

P5020254

Les Halles Paul Bocuse, c'est le temple de la bonne bouffe de Lyon. On y trouve une partie des meilleurs produits de la ville et beaucoup de préaparation authentiques. On y trouve par exemple les célébres quenelles de brochet et la sauce au homard qui les accompagnes. On y trouve de nombreux commerçants spécialisés mais aussi quelques bons réstaurants où il est possible de manger sur le pouce ou au contraire, de prendre son temps.

 

Un savoir faire authentique.

On trouve de tout est surtout, du bon. Parmi les produits phares il y a les fromages régionaux aux formes et aux noms surprenants, les charcuteries de terroir et les produits italiens comme les pâtes ou les farcies. On compte ainsi cinq fromagers, cinq épiceries fines et pas moins de six charcutiers. C'est un peu le rêve de tous les gourmands. Il est même d'aller boire pour accompagner tout cela un bon petit vin chez l'un des deux caviste.

P5020258 - Copie PA170479

P5020268

P5020298 P5020301

 

Des produits d'exception.

C'est ici que l'on trouve les produits qui ne sont pas facile de trouver ailleurs dans la ville et sa périphérie. On peut ainsi se fournir de la courge musquée de Provence (Cucurbita moschata Duchesne) à la chaire parfumée et un peu sucrée pour réalisé les plats d'hiver ou surprendre les convives d'un repas au début du printemps.

P5020352

 

Les sucreries.

La ville de Lyon est connue pour ses douceurs dont une en particulier : les pralines roses. Il s'agît d'amande entourée de sucre rose. Elle est servie telle qu'elle ou peut être concassée et disposée sur des gâteaux. Mais le meilleur reste la tarte aux pralines et biensûr, le St Genis qui vient de pas très loin de chez moi.

P5020256

P5020354 P5020355

 

Les morilles et les truffes.

Ce sont les champignons les plus prestigieux et les plus recherchés en France. Séchées, les truffes d'été (Tuber aestivum) et les morilles (Morchella sp.) peuvent se conserver une très grand nombre d'années, plus de vingts ans ! Mais c'est fraîches que je les préfère car c'est là quelle donne tout leur goût. Leur prix en font des mets d'exception, mais heureusement nous avons la chance de pouvoir en trouver dans nos forêt en Isère. 

PA170482 PA170485

P5020261 P5020266

 

Le Crayon : la Tour-Part-Dieu.

C'est la tour la plus connue de la ville. Elle tient son nom de sa forme cylindrique et surmontée d'un "toit" semblable à la pointe d'un crayon. Elle domine du haut de ses 32 étages la Gare Part-Dieu que nous fréquentons régulièrement. Elle abrite le plus haut hôtel d'Europe. Ses résidents et les employés qui s'y trouvent peuvent avoir une vue à 360°C sur l'ensemble de la mégapole. Elle a désormais un chocolat d'exception à son nom.

PA170490

 

Le mot de la fin.

Voilà encore un court article pour présenter Lyon. J'espère qu'il vous aura mit l'eau à la bouche, parce que moi oui. Plus sérieusement il me permet d'introduire le fait que le blog d'ici quelques temps pourrait être un peu plus centré sur la région lyonnaise et le Rhône, sans pour autant mettre de côté nos belles Alpes.

PA170514 PA170518


mardi 30 septembre 2014

Mon gâteau aux noix et au sirop d'erable.

P9230028

 Quoi de mieux qu'une petite douceur pour rentrer dans la belle saison qu'est l'automne ? Je suis gourmande mais pas une grande fan de sucreries néanmoins avec cette recette n'importe qui devrait fondre... hormis les kilos en trop. Vous voilà prévenus ! Ce gâteau est inspiré d'un recette de gâteau plat québécoise et de celle de la tarte aux noix... à vos ustensiles ! (il était temps que je repasse derrière les fourneaux !)

A savoir, la cuisine québécoise est une cuisine traditionnelle d'influence européenne. Les desserts de grand-mères qui la composent intègrent des pommes, des baies, du sirop d'erable et des fruits secs. Les plats en sauces sont adaptés sont faits à partir de viandes de gibiers, de pommes de terre et de carottes et sur le littorale ce sont les fruits de mer et les poissons qui sont à l'honneur.

P9230004 P9230006

P9230010 P9230014

 Gâteau aux noix et au sirop d'érable, pour 6 personnes:

Pour le gâteau:
- Un yaourt saveur vanille
- 20 cerneaux de noix
- 3 cuillères à soupe d'huile de noix
 - Farine: l'équivalant de 3 pots de yaourt
- Sucre en poudre: l'équivalant d'un pot de yaourt
- 20 cl de sirop d'érable
- 3 oeufs (de préférence de pleine air)
- 5 cuillères à soupe de caramel
- Un sachet de levure
- Une cuillère à café de cannelle

 Pour la "ganache":
- Un pot de crème de spéculoos
- 300 grammes de cerneaux de noix
- 5 cuillères à soupe de sucre ne poudre
- 3 cuillères à soupe de caramel liquide
- 2 cuillères à soupe de sirop d'érable
- Une poignée d'amandes effilées

Pour la diète, on repassera un autre jour...

P9230051 P9230056

P9230048 P9230046

 Dans un saladier mélanger le yaourt, le sucre en poudre (en se servant du pot comme doseur) avec les oeufs. Ajouter l'huile, le caramel, le sirop d'érable puis la cannelle. Mélanger énergiquement l'appareil. Ajouter la levure et la farine. Quand la préparation est bien homogène, ajouter les 20 cerneaux de noix que l'on aura préalablement réduit en petits morceaux.

Préchauffer le four au thermostat 7. Beurrer un plat puis le fariner.Verser l'appareil, répartir de manière homogène dans le fond les morceaux de noix avec une spatule puis enfourner pendant 30 minutes au thermostat 6.

P9230025 P9230027

P9230031 P9230028

 Démouler le gâteau et le laisser refroidir. Une fois la chose faire, le tartiner d'une fine épaisseur de crème de speculoos puis répartir de manière homogène à l'aide d'un spatule sur celle-ci 3 cuillère à soupe de caramel liquide. Disposer sur le gâteau les 300 grammes de cerneaux de noix un à un (je dois reconnaître que l'opération est très longue). Saupoudrer le tout de sucre glace puis répartir à la cuillère le sirop d'érable.

Et pour accompagner le tout ? Une boule de glace vanillée pardi !

P9230023

Posté par Renarde alpine à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 20 juin 2014

Beignets de fleurs de faux acacia

P5311960

On parle souvent de beignets de fleurs d'acacia... en vérité il s'agit du faux-acacia ou robinier faux-accacia (Robinia pseudoacacia). Cet arbuste invasif, de la famille des pois, est originaire d'Amérique du Nord et arrivé en France en 1601 à Paris. Depuis il s'est naturalisé dans de nombreuses régions de France.

Recette pour 12 grappes de fleurs fraîches:
- 50 gr de sucre
- 125 gr de farine
- 1 oeuf
- un fond d'huille 
- 1dl d'eau

P5311944 P5311948

P5311954 P5311955

Préparation:

Après avoir ramassé les fleurs, les humidifier très légèrement pour les laver. Dans un saladier préparer la pâte en mélangeant le sucre avec l'oeuf puis avec la farine et enfin avec l'eau. Laisser reposer 1 heure. 

Faire chauffer l'huile dans une poêle. Tremper les grappes en les tenants par la tige, les égoutter puis les faire frire dans l'huile. Poser les beignets sur des feuilles absorbantes puis saupoudrer de sucre glace ou couvrir de miel de printemps de faux-acacia.

Manger Chaud !

P5311961

Petite variante avec les fleurs de sureau noir (Sambucus nigra) qu'il ne faut pas confondre avec le très dangereux sureau Yéble (Sambucus ebulus). Les beignets ont un goût deverdure qui ne plairont pas à tout le monde.

P5311952 P5311968

P5311957 P5311959

vendredi 9 mai 2014

Soupe aux orties.

P5030925

Il fait doux et les premiers repas entre amis sont donnés. Pour l'occasion, c'est soupe d'orties, une vraie recette de grand-mère. Je n'étais pas vraiment convaincu jusqu'à ce que je goûte ce délicieux met. À savoir, l'ortie est une plante aux nombreuses vertus tonifiantes et détoxifiantes. Pour en savoir plus c'est ICI.

Ingrédients (pour 4 personnes):

- 5 poignée d'orties
- 3 cuillères à soupe d'huile
- 1 gros oignon
- 4 ou 5 pommes de terre
- 15 cl de crème fraîche

P5030858 P5030871

P5030897 P5030876

Recette:

Cueillez sans vous piquer, pour cela utilisez des gants, quatre ou cinq bonnes poignée d'orties.

Lavez-les soigneusement afin d'en retirer le pouvoir urticant. Dans une cocote, versez 3 cuillères d'une bonne huile et faites revenir l'oignon émincé, ajoutez les pommes de terre taillées en petits cubes, puis les feuilles d'orties sans les tiges. Couvrez d'eau salez, poivrez à votre goût portez à ébullition puis laissez cuire le temps qu'il faut.
Mixez, réchauffez en ajoutant la crème fraîche. Servez sans attendre.

On dit merci qui? Merci Marmitton!

P5030905 P5030908

P5030906 P5030912

 

lundi 21 avril 2014

Recette de Pâques: omelette aux cèpes.

P4210078

Cela fait déjà un petit moment que je n'avais pas posté dans cette catégorie. La pluie aidant, me voilà de nouveau derrière les fourneaux avec plus ou moins de succès. Pâques oblige, on sort les oeufs. Objectif: omelettes aux cèpes made in chez nous, issu de la récolte de l'an dernier et que l'on aura prit soin de faire sécher. Voilà une recette facile et fort délicieuse. Avant tous propos, celle-ci n'émane pas de moi mais de ce site fort principale que vous pouvez retrouver ICI.

P4210061 P4210062

Ingrédients:
- 8 oeufs
- 50 gr de cèpes secs
- une gousse d'ail
- 25 gr de beurre
- une cuillère à café de persil (sec)
- sel et poivre

Préparation:
Trempez les cèpes secs dans de l’eau tiède pendant 15 minutes. Égouttez puis plongez dans l’eau bouillante pendant 10 minutes. Rincez et Égouttez. Éplucher l’ail et le hacher fin. Équeuter le persil, le laver, puis le hacher. Dans une poêle sans matière grasse faire cuire les cèpes, jusqu’à ce qu’ils rendent toute leur eau. Puis faire fondre le beurre pour faire dorer les cèpes. Une fois dorés mettre l’ail haché pour le dorer. Quand l’ail et les cèpes sont dorés, versez dessus les œufs battus salés et poivrés ainsi que le persil. Remuez à la fourchette, cuire environ 5 minutes à feu moyen.Servir l’omelette bien chaude.

P4210066 P4210054

P4210081 P4210080

Mon plus:

J'ai prit des cèpes comme j'aurais pu prendre des trompettes de la mort (qui s'éternisent sur l'étagère et qui, accompagnées de tomates sont délicieuses), des mousserons ou des girolles assaisonnées de ciboulette. Rajouter quelques oignons et feuilles d'épinards n'est pas de trop à mon goût.

P4210072


vendredi 10 janvier 2014

Sel de cèpes.

SAM_2058

Cette année a été une belle année à cèpes. Résultats nous voilà avec un lot de champignons séchers bien pratiquent à utiliser et à offrir, en particulier pendant les fêtes mais pas seulement. Voici une petite recette pour les utiliser de la meilleure des manières: le sel de cèpes.

Ingrédients:

- du sel de Guérande ou de la fleur de sel.
- des cèpes séchers.
-  un mixeur.

Il faut donc peu de choses pour réussir ce fameux sel de cèpes. On mélange une petite poignée de champignons pour 250 à 300 gr de sel que l'on mixe (ça c'est pour le côté pratique). Dans la crème, les pâtes, avec la viande, leslégumes.... c'est un délice.

dimanche 15 septembre 2013

Tarte aux mirabelles (prunes).

SAM_2591

Un petit délice d'été, la tarte aux prunes, mais pas n'importe les quelles, aux mirabelles, les meilleures de toutes. Rapide et facile, cette pâtisserie met vite l'eau à la bouche.

SAM_2563 SAM_2568

Ingrédients:

- Une quarantaine de prunes mirabelles.

- une pâte feuilletée.

- 20 gr de beurre.

- 80 gr de sucre en poudre.

SAM_2573 SAM_2570

Après avoir bien lavé les mirabelles, on les coupent en deux, et on les dénoyautes. 

Dans un plat à tarte on déroule de la pâte feuilletée. Sur celle-ci on dispose en cercles réguliers les moitiés de prunes.

SAM_2575 SAM_2578

Faire fondre le beurre et en napper les fruits puis saupoudrer le sucre sur toute la surface de la tarte de manière bien égale.

Enfourner 25 minutes au thermostat 7.

SAM_2590

Et voilà le résultat, après avoir attendu ces longues minutes avec l'odeur du four qui vient titiller le nez, il ne reste plus qu'à déguster.

Bon ap'.

 

jeudi 27 juin 2013

Huile de truffe.

Cette saison de truffe commence doucement et est même assez décevante. Les spécimens ramassés ont littéralement séchés dans le frigo et ne sont pas de meilleur qualité pour la cuisine. Pour pallier à cela, une solution: transformer nos chers truffes en huile parfumée. Pour cela rien de plus simple.

Ingrédients:

- une bouteille.

- un entonnoir.

- de l'huile de tournesol.

- quelques truffes.

SAM_9223 SAM_9230

SAM_9233 SAM_9232

Après avoir nettoyer les truffes puis les avoir séchées dans un torchon, on les introduit dans un bocal ou une bouteille de verre que l'on a préalablement remplit d'huile neutre, ici de l'huile de tournesol. Il ne reste plus qu'à attendre quelques jours (entre 7 et 10 disons), pour que l'huile soit parfumée à la truffe.

Cependant celle-ci se conserve peut de temps (quelques semaines), il faut donc vite la déguster ce qui ne devrait pas trop poser de problème.

samedi 22 juin 2013

Sirop de pétals d'églantier (rosier sauvage).

SAM_8714

Pour fêter le premier jour de l'été en ce 21 juin 2013, rien de mieux que e se mettre au parfum de la saison en confectionnant un sirop artisanale parfumé aux pétales de rosiers sauvages, notre bien nommé églantier. Il faut de préférence choisir un plant aux fleurs parfumées pour plus de réussite.

Ingrédients:

1 litre d'eau, 800 gr de sucre, deux poignées de pétals.

SAM_8551 SAM_8716

SAM_8717 SAM_8726

Après avoir ramassé les pétales de préférence par temps sec, le moment est de les utiliser en cuisine. Il est préférable de les employer frais mais rien n'empêche de les laisser un peu sécher avant de passer à la préparation. Celle-ci prend moins d'une heure et est relativement simple. Pas besoin de beaucoup d'ingrédients ou de matériel.

SAM_8733 SAM_8730

SAM_8736 SAM_8742

Dans une casserole, faire monter à ébullition l'eau mélangée au sucre. Ajouter les pétales et laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes. Laisser reposer 20 minutes de nouveau, retirer les pétales puis faire bouillir le mélange. Une fois la consistance voulue obtenue, mettre en bouteille puis au frigidaire. Gardé au froid, le sirop se conserve longtemps.

Personnellement pour plus d'arômes j'ajoute quelques pincées de muscade ou d'épices au mélange.

 

jeudi 6 juin 2013

Créme de rhubarbe.

SAM_7915

Cadeau de la voisine, quatre jolies tiges de rhubarbe. Une peu fastidieuse à préparer, elle reste bien agréable en bouche, si on sait se défaire de son acidité trop marquée et de sa tendance à faire des fils qui en bouche, ne sont pas des plus plaisants.

Ingrédients:

- 150g de rhubarbe.

- 50g de sucre en poudre.

- 1e cuillère à soupe de cannelle.

- un demi litre de lait.

- 2 oeufs.

- 100g de farine.

- 100ml d'eau.

SAM_7910 SAM_7917

Éplucher et couper en fins morceaux la rhubarbe. La faire cuire avec le sucre, la cannelle et l'eau en remuant de façon à ne pas obtenir un caramel mais une confiture. Mixer la préparation et la laisser de côté. Si elle contient des filaments, on prendra soin de la passer au tamis.

Dans un saladier mélanger les oeufs et la farine. Faire chauffer le lait et le verser sur la préparation puis bien mélanger pour obtenir un appareil homogène. Ajouter la rhubarbe,  donner quelques tours de cuillère puis laisser reposer le tout au frais.

Bien qu'une certaine acidité se dégage de cette crème, la cannelle et le sucre donne de la douceur à l'ensemble.

SAM_7918