dimanche 15 septembre 2013

Sortie en forêt 34.

P1060049

Qu'il fait beau. On profite de la nature et des sorties en sauvage avant que la pluie ne vienne nous chagriner. La nature connait un regain d'activité et il plaisant de l'observer.

1P10600562P1060156

3P10601514P1060164

1 et 2: Le mélitée du Mélampyr est aussi nommé damier Athalie. Il est en voie de régression dans la plupart des zones où il vit. On le trouve de la mi-mai à la fin octobre dans toute l'Euopre, au Japon et les zones tempérées d'Asie jusqu'à 1600 mètres. C'est un papillon des lisières et des bords fleuris. 

3: Dans le coeur d'une fleur de carotte en fenaison, une araignée  a formée son nid. Il se voit ainsi abrité des ses ennemis naturels mais aussi des intempéries.

4: L'épeire fasciée ou agriope frelon est une araignée de belle taille. Celle-ci déguste une sauterelle qui s'est laissée prendre dans sa toile. Depuis le 19e elle est en expansion en Europe. Ses rayures agissent comme un leur en vers ses proies ce qui la rend également vulnérable à ses prédateurs. En cas de danger elle fait vibrer violemment sa toile avant de se laisser tomber dans la végétation.P1060064

Il fait plutôt beau voir même chaud (pas comme les jours à venir) et la fraîcheur d'un petit chemin forestier est la bienvenue. Les feuilles commencent à tomber et rapellent il ne reste plus qu'une semaine avant l'automne.

P1060072 P1060070

P1060071 P1060076

Dans le bois velanois, rencontre avec la Tour O'Mahony. Cette très vieille tour qui se trouve dans la forêt, au bout d'un chemin forestier et à proximité d'un champ, fût érigée au 19e siècle comme pavillon de chasse puis servit sous la première guerre mondiale de détachement pour les soldats. Elle appartenait à la famille du même nom, une seigneurie Irlandaise immigrée en France et dont il existe une large généalogie que l'on êut retrouver .

P1060083

Si on regarde à proximité de la tour, on peut trouver dans les taupinières qui l'entour des vestiges de l'activité humaine passée comme ce morceau de verre ou un autre de faïence.

1P10601072P1060109

3P10601414P1060216

1 et 2: Le bolet pomme de pin est champignon étonnant qui me surprend toujours quand je le rencontre. Son apparence atypique avec ses écailles noires évoquent en effet une pomme de pin. En vieillissant il devient complètement noir et passe souvent inaperçu. C'est un piètre comestible plutôt rare qu'il est bien plus agréable de contempler que de manger.

3 et 4: Le scléroderme vulgaire nommé aussi orange, citron ou commun. On le trouve à la fin de l'été jusqu'à a mi-automne. Il n'est pas commestible et serait même toxique. Certains vendeurs peut scrupuleux peuvent l'incorporer dans des préparations dites à base de truffes pour faire croire que c'est effectivement le cas car la chaire de se champignon est noire.

P1060093

La collybie radicante se développe généralement de manière solitaire. C'est un comestible sans grande saveur qu'il faut prendre garde à ne pas confondre avec d'autres espèces. Il aime le bois mort, en particulier les vieilles souches de hêtre.

1P10601012P1060131

3P10601744P1060175

1: Le lactaire poivré est un champignon non comestible en raison de son goût très prononcé de poivre. Séché puis réduit en poudre, il servait autrefois d'épice.

2: Le russule émétique est lui aussi non comestible et peut donner des mots de ventre. Celui-ci a été grignoté par les limaces et est utilisé comme abri par un petit grillon.

3 et 4: La russule verte est la meilleur du genre mais peut aussi être confondue avec des espèces plus dangereuses voir mortelles comme l'amanite phalloïdes! Attention donc.

P1060112

Ce n'est pas encore temps mais bientôt on pourra récolter les premières châtaignes! Miam, mais pour le moment c'est les fruits du sureau qui finissent dans le panier.

P1060124 P1060127

P1060126 P1060125

Surprise, rencontre avec... un pin maritime! En pleine forêt il a prit ses aises et a été épargné par la tronçonneuse du bûcheron. Ses pommes de pins seront fort utiles pour les ateliers à venir. En attendant, si on regarde d'un peu plus près ce conifère, on s'apperçoit que c'est une plante aux nombreuses vertus: hormis sont utilisation pour l'industrie du bois, les composantes de son écorce soigneraient l'hyper-activité. Au Portugal on récolte sa sève.

P1060117

Au même endroit on peut avoir une très belle vue sur une partie du pays Velanois.

P1060224 P1060225

P1060192 P1060193

Le sceau de Salomon odorant se porte plutôt bien, celui-ci propose des fruits mûres et de jolies feuilles délavées. Pour connapitre tout les bienfaits de cette plante qui, il ne faut pas l'oublier, toxique, rendez-vous dans la rubrique du tome 5 ou ici.

P1060122

Sur un plant de ronce, cachée derrière une feuille, une jeune sauterelle verte joue à la timide. Vorace, cette carnassière est à l'affût d'une proie.

P1060167 P1060171

P1060173 P1060169

Autre monumment de Velanne, le Sacré-coeur. Haut de plusieurs mètres, un escalier permet de monter jusqu'aux pieds de la statu pour contempler le paysage et faire des offrandres dans une petite loge dans la pierre réalisée à cette effet. Si on s'en référe à Wikipédia, (article complet ici) le sacré coeur se définit aisni: Le Sacré-Cœur est une dévotion au Cœur de Jésus-Christ, en tant que symbole de l'amour divin par lequel le fils de Dieu a pris la nature humaine et a donné sa vie pour les hommes. Cette dévotion est particulièrement présente au sein de l'Eglise catholique romaine.

P1060220

Et puis comme toujours les stars du panier, les girolles qui ont eu un peu du mal à le remplir cette fois-ci mais qui se sont révélées fort délicieuses le soir venu.


vendredi 13 septembre 2013

Tome 7: Les pensées d'une femme renard.

P1010362

Nouveau carnet en vu.

Les pensées d'une femme renard.

Cet article sera régulièrement mit à jour. Pas de texte en ligne cette fois-ci contrairement au tome 5, car ceux-ci ne sont pas de moi. Mais par contre il y aura de nombreuses illustrations.

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour quelles apparaissent en plus grand.

P1010363

P1010364

P1010365

P1010366

P1010367

SAM_8415

SAM_8416

SAM_8417

SAM_8418

SAM_8420

SAM_2850

SAM_2851

SAM_2852

SAM_2853

SAM_2854

SAM_2855

SAM_2856

SAM_2857

SAM_2858

SAM_2859

SAM_2860

SAM_2861

SAM_2862

SAM_2863

SAM_2864

SAM_2865

SAM_2866

SAM_2867

SAM_2868

SAM_2869

SAM_2870

SAM_2871

SAM_2872

SAM_2873

SAM_2874

SAM_2875

SAM_2876

SAM_2877

dimanche 8 septembre 2013

Le retour des fleurs.

SAM_2266

Les pluies sont revenues et avec elles, de nombreuses fleurs ont fait leur apparition. Il est vrai qu'août ne s'est pas montré très généreux de ce côté là, espérons que la donne change. Néanmoins il y a déjà de quoi faire quelques belles compositions avec le sureau en fruits, la verge d'or en fleur ou l'angélique officinale qui a déployée ses ombrelles.

SAM_2625 SAM_2629

SAM_2633 SAM_2636

Le potager est beaucoup moins à la fête. En effet, la piéride du chou, ce petit papillon blanc, est venu pondre dans les jeunes choux. Si la plupart des feuilles étaient couvertes d'oeufs, certaines étaient déjà parcourues par les chenilles qui ont commencées à faire de gros dégâts. La méthode c'est donc voulu radicale pour pallier à cette attaque, malheureusement, mais avons nous bien le choix si nous voulons profiter des potées cet hiver? Jeté au composte, tout ce petit monde ferrât le bonheur des oiseaux.

SAM_2639

Et voici en direct (enfin presque) la naissance d'une colonie de ses terribles et voraces chenilles. Cela ne va pas sans rappeler l'an dernier où elles avaient prit des proportions considérables: ici.

1SAM_26092SAM_2607

3SAM_26134SAM_2610

Je n'y croyais plus mais si, voici (peut être) la dernière truffe de l'été (3 et 4). Bien dodue, elle était enfoncée à moitié dans le sol (1) ce qui a rendu sa découverte plus simple que d'ordinaire. Néanmoins elle ne semblait pas être seule, au vu du trou laissé dans le sol (2), on dirait bien qu'un animal gourmand a été plus rapide que moi sur ce coup là.

SAM_1178

La linaire commune qui se trouve au coin du pont du jardin c'est mue en un petit bosquet de cette jolie plante. Elle a pour spécificité de ne pouvoir être butinée que par les gros bourdons car les lourds pétales de ses fleurs jaunes se soulèvent très difficilement. Toxique, on l'emplyait autrefois comme diurétique.

1SAM_11922SAM_1187

3SAM_11894SAM_1190

Malgré l'épisode chenille, le potager se porte relativement bien. Les haricots (1), que l'on peut prononcer désormais "Aricots" ou "Zaricots" selon l'académie française, sont en partis en fleurs et donnent déjà de grosses gousses. La betterave nous montre sa belle fleurs violine (4) assortie aux nervures de ses feuilles et le plan de tomate cerise (3) qui s'est installé dans les salades fleurit aussi tout en commençant à former ses premiers fruits. A propos de salades (2), on peut dire que cette année nous allons en profiter.

SAM_2551

Pauvre lézard des murailles, coursé par les chats, il en perdu son calme et sa queue! Heureusement sa vivacité lui a permit de trouver refuge dans l'une des aspérités de la façade.

1SAM_11982SAM_1196

3SAM_26404SAM_1184

On peut s'émervailler de beaucoup de choses en cette période.

1 et 2: le rosier de l'entrée a donné beaucoup de fleurs, il est des plus agréable d'en profiter à l'intérieur.

3: Le damier de la sucisse a été attiré, comme de nombreux autres papillons, par l'odeur de la menthe. Bientôt elle sera récolté puis pendue par les pieds en bouquet pour sécher.

4: Ce zérène du groseillé prend son temps pour butiner cette fleur de verge d'or du Canada qui commence à faner.

SAM_1708

Surprise, dans le haut du jardin quelques amanites vaginées sont apparues après une petit pluie. Tout aussi vite, elles sont reparties, dévorées par les limaces et autres escargots gourmands.

SAM_2251 SAM_2250

SAM_2248 SAM_2253

Les plants de tomates du potager mais ceux des voisins ont été prolixes, nous voilà donc fournis. Pour l'occasion, nous avons décidé de confectionner des tomates séchées mais l'expérience ne s'est pas révélée concluante dirons nous.

SAM_2009

Les pies c'étaient faites discrètes jusqu'ici, les voilà qui jacassent du petit matin jusqu'au soir pour mon plus grand plaisir. Leurs bavardages leur a fait perdre au passage quelques plumes que l'on retrouve ici et là.

1SAM_25592SAM_2585

3SAM_26184SAM_2619

Bref on profite des derniers rayons du soleil (1 et 2) car bientôt, les jours seront plus petits que la nuit. Signes annonciateurs de l'automne (désolée si cela peut paraître démoralisant, mais c'est ma saison préférée), les premières feuilles commencent à chuter (3) et les grands corbeaux (4) font leur arrivée. Ils devront attendre pour croquer les noix qui ont bien du retard cette année.

SAM_2602

Bref,c'est bientôt l'automne, il fait encore chaud mais déjà les fraîches pluies et les orages se font sentir. C'est temps de ramasser les premières noisettes et pommes.

 

mardi 3 septembre 2013

Fête médiévale de Vienne (Isère) 2013.

SAM_2381

 Ce weekend, le 31 août et le 1 septembre à Vienne (Isère), une grande fête médiévale c'est déroulé au coeur de la ville dans les plus beaux lieux de celle-ci: vestiges romains, cathédrale, théâtre antique, le ton est donné.

 

 

Les stands:

De nombreuses échoppes proposent bien des produits.

SAM_2301 SAM_2302

SAM_2303 SAM_2306

 Peaux, fourrures... voilà de quoi passer chaudement l'hiver. Autrefois elles étaient cousues à l'interrèrieur des habits pour tenir plus chauds. Les habits les abordant à l'extérieur sont beaucoup plus récents, ils sont signes de richesse car tout au si chers et moins efficaces.

SAM_2483

 En décoration, une impressionnante tête de cerf orne se stand de bijoux. Au Moyen Âge et plus généralement dans la chrétienté, il est le symbole du courage, de la nature et de la virilité.

SAM_2295 SAM_2296

SAM_2339 SAM_2333

 Un peu de magie avec les échoppes de pierres. Dans la culture asiatique et dans la lithotérapie (médecine par apposition des pierres), les pierres sont considérées comme magiques et auraient des ondes qui pourraient influencer notre comportement et notre santé. Cela expliquerait l'emploi de celle-ci pour la fabrication des pendules.

SAM_2297

 Les runes compose l'alphabet magique celte. Chacun d'entre elle a sa propre représentation et son propre domaine de protection. Réunies, elles sont utilisées comme outil divinatoire.

SAM_2477 SAM_2293

SAM_2480 SAM_2479

 L'art du cuire est tout aussi vieux que le monde. Fantaisistes ici, les objets de la vie courante comme les chaussures, les besaces et une partie des armures en étaient composées car c'est un matériaux solide et léger.

SAM_2309

Toute foire médiéval ce doit d'avoir ses sorcières et ses enchanteurs. Ce jour là ils étaient trois, deux ensorceleuses accompagnées de Merlin. Il était donc  indispensable de trouver sur le marcher de nombreux grimoires.

SAM_2320 SAM_2491

SAM_2318 SAM_2319

Tout le faste et la magie de ce genre d'événement résident dans les tenues et sur ce poitn nous avons été servis. Capes, robes de reines ou de simples serveuses, tenues d'acher, toge de prêtre, c'est totu un pent de l'Histoire qui se dresse devant nous.

SAM_2314

Il était de tradition que les chanteurs et les danseurs s'attachent des grelots autour des chevilles pendant les banquets pour rendre les repas plus festifs.

SAM_2342 SAM_2343

SAM_2341 SAM_2289

L'encen est utilisé depuis que l'homme maîtrise l'art du feu est des plantes. On l'emploi pour purifier l'air ou un lieu, soigner les maux de tête ou les troubles respiratoire, honorer un mort, accomplir une célébration ou méditer. Il en existe de toute sorte mais il faut les utiliser avec modération car, naturels ou chimiques, ils peuvent à la longue déclencher des crises d'asthme.

SAM_2330

Du cuir encore et toujours, pour parer les plus beaux habits, décorer les hauts fronts ou accrocher à sa taille une longue dague.

SAM_2324 SAM_2325

SAM_2338 SAM_2485

C'est l'occasion de s'amuser de chanter et de jouer la musique. L'époque moyenâgeuse est connue pour ses poèmes et épopées des bardes et des ménestrels qui de cours en cours par leurs chants informaient les plus grands des dernières nouvelles: guerres, décès, mariages ou alliances, c'était l'équivalant du journal télévisé.

SAM_2345

Pour finir des bijoux, des tas de bijoux. En perle, en or, en argent en cuivre... tout est là pour évoquer le passé mais aussi des mondes inconnus comme celui des fées, des dragons, des licornes et des elfes.

 

Les ateliers:

La fête se veut didactique avec de nombreux ateliers interactifs pour tout les âges.

SAM_2347

Voici un stand où nous avons passé une bonen partie de la journée et cela sans surprise: l'herboristerie.

SAM_2348 SAM_2349

SAM_2350 SAM_2351

Le Moyen Âge est souvent perçue comme une époque remplit d'obscurentisme mais il n'en est rien. Non seulement, contrairement à la légende, les gens se lavaient régulièrement et étaient propre, mais ils avaient une bonne connaissance de leur milieu et savaient en tirer partie. Bon c'est vrai, de temps à autre on cramait une petite vieille solitaire ou une fille un peu trop jolie sous le nom de sorcière pour calmer le stress subit par la population (soit par une période de sécheresse, de grand froid, de famine, une épidémie ou une guerre).

SAM_2352

La mauve est depuis toujours une plante utilisée à des fins médiévales. La mienen n'est pas aussi belle. Pour utiliser les plantes après cueillette, il est toujours recommandé de les faire sécher loin du soleil car celui-ci grille les plantes et détruits leurs vitamines et principes actifs.

SAM_2353 SAM_2354

SAM_2357 SAM_2359

Dans l'entre de l'herboriste, il y a des plantes certes mais aussi de nombreux baumes et potions à bases de cire et d'huiles essentielles.

SAM_2366

Le campement des chevaliers et des pestifères es établis parmi les ruines romaines, donnant un cadre tout particulier aux animations tels que les chants d'époques, les combats d'épées et espiègleries des jongleurs.

SAM_2375 SAM_2376

SAM_2377 SAM_2378

C'est l'occasion de voir et d'admirer des objets rares et précieux d'époque comme cette tapisserie qui date du XIIe siècle et qui évoque des nobles qui badinent dans un jardin accompagnés de musiciens.

SAM_2385

Voici un camps de lépreux sans lépreux. En effet ceux-ci sont partis en promenade dans la foule demander quelques deniers.

SAM_2382 SAM_2383

SAM_2395 SAM_2398

La caligraphie est un art réservé aux hommes d'Eglise. Avant l'arrivée de la presse, la réalisation des ouvrages étaient très longue, il fallait parfois plusieurs années pour en réaliser un seul. Leur prix élevé et la connaissance qu'ils nécessitaient, comme la maîtrise de la lecture, en faisait des objets réservés aux nobles.

L'art de l'archerie est complexe. Il existe de nombreuses flèches pour des usages bien particuliers: couper des cordes ou en tendres, tuer des ennemies, assommer des oiseaux, percer les cuirasses, pêcher... la liste est longue. L'usage de l'arbeléte était encore plus difficile, un bon arbalétrier pouvait tirer jusqu'à 3 projectiles à la minute. De se fait, les tireurs étaient souvent par paire et se présentaient dos à dos.

SAM_2436

Autre animation devant la cathédrale, un mariage d'époque supervisé par le Pape Clément en personne.

SAM_2425 SAM_2427

SAM_2433 SAM_2428

Dans le public, deux personnes sont choisies pour être mariées. Par la suite tous les usages sont appliqués: échanges des voeux, apposition des couronnes de fleurs, épreuve de la bougie, passage de l'anneau uniquement pour la dame... on sy' croirait.

SAM_2496

Peu de temps après, une joyeuse chorale est venue chanter sur le parvis pour égayer cette journée. Au programme, "le roi" récemment reprit par Luc Abrogaste et "Le loup, le renard et la belette", chant breton qui n'est pas vraiment originaire de nos l'attitudes mais qui se prête bien à l'ambiance.

SAM_2538 SAM_2540

SAM_2541 SAM_2542

Pour finir, voici quelques étrange et superbes créatures qui sont venues effrayer le public et je dois reconnaître moi la première.

Bref, une très belle journée avec mon amie Ppoppy, pleine de découvertes et de magie. 

 

lundi 2 septembre 2013

Conceptions personnelles.

la renarde finie
Ce soir, un petit peu de théorie personnelle, pour rendre ce blog un peu moins froid et toujours dans l'optique de partager.

Hé bien, pour tout dire je me définis comme athée mais le mot juste serait plutôt agnostique dans l'idée que je ne crois en rien mais que je ne suis pas hostile aux religions ni à l'idée que des puissances mystiques nous entourent.

SAM_1151 SAM_1118 SAM_1167 SAM_1122

J'ai grandi dans une famille catholique et jusqu'à mes 10 ans je croyais en Dieu.
Mais voilà, l'idée d'un être supérieur à l'image de l'homme ça ne me parle pas vraiment, même dans les autres croyances, je trouve cela peut être un petit peu enthnocentriste de se dire que s'il y a quelque chose au dessus de nous, cela aurait forcément notre aspect ou du moins, notre façons de penser. C'est pour ça que le concept de bien et de mal dans les religions, la magie, la spiritualité... pour moi n'existe pas, hormis dans le but de donner une conduite aux gens pour maintenir le vivre ensemble.
Si je devrais croire à quelque chose, dans le sens d'une religion ou d'une croyance, ça serait une religion de la nature si on peut le dire ainsi, où les esprits seraient des formes d'énergies avec des consciences primaires qui vagueraient ici et là, incapables de dissocier le bien et le mal car ces concepts sont propres aux sociétés complexes: hommes, cétacés, bonobos, gorilles ou encore chimpanzés.

SAM_0624

Bref, je ne crois pas à tout ce que l'on pourrait nommer les saints, les dieux ou les anges car se sont des stéréotypes qui au cours des âges évolues, mais cela ne m'empêche pas de me reconnaître dans certaines divinités comme Déméter en particulier sans croire pour autant en elle. Par contre, je crois en la force de l'esprit, au fait que l'homme peut faire certaines choses incroyables sans toujours pouvoir l'expliquer ou y croire. Comme dirait ma grand-mère, c'est la force du coeur. Je crois beaucoup en l'auto-suggestion aussi, à l'effet placebo.

SAM_1087 SAM_1031 SAM_1030 SAM_1049

Pour résumer, je dirais que je ne crois pas aux divinités car elles sont des stéréotypes de dogmes propres à chaque époques, ni aux rituels dans le sens où, pour moi, ils ne sont que des outils pour communiquer avec ce qui nous entours et donc dans ce cas, un rituel unique et définit pour tous revient à suivre une ligne conductrice qui ne correspond pas aux attentes précises de chaque croyant. Un bon rituel serait un rituel qui pourrait prendre toutes les formes, du moment que l'on atteint avec celui-ci le but recherché.

SAM_1088

Bref, pour le moment je suis dans l'idée qu'il doit bien y avoir un petit quelque chose mais que cela ne ressemble ni au paradis, ni à l'enfer, encore moins au monde des fées bien que celui-ci me passionne.

le renard

Pour ce qu iest des notions de croyance et savoir, pour moi, le premier est ce par quoi on est convaincu sans pouvoir en apporter les preuves. En sociologie on se plait à dire que tout est de la croyance car au fond, peu de choses peuvent être expliquer concrètement: les rôles hommes-femmes, l'utilité de la technologie, le bien fondé de la guerre...
Le savoir ce sont les informations que l'on possède en nous, fausses ou vraies et qui nous permettent de décrypter le monde et d’agir en fonction de celui-ci.

 


Le muséum d'art et d'archéologie de Vienne.

SAM_2511

Etrange musée que voilà, non pas par sa petite taille mais la gamme d'objets variés qu'il propose. Tableaux de maître, chat momifié, pot en porcelaine d'officine, il y a fort à voir. Une belle initiative qui permet de rendre accessibe certains domaines vers les quels on ne se sentirait pas focément attiré.

1SAM_25052SAM_2504

3SAM_25144SAM_2523

L'emplacement de la ville est depuis plusieurs siècles, pour ne pas dire millénaires, occupé par les hommes. De néandértale à aujourd'hui, chaque époque a laissé des vestiges. On retrouve ainsi des dauphins en alliage cuivre qui datent du I-IIe siècle (1 et 2), des urnes cinéraires qui sont des urnes funéraires (3) et de très nombreuses poteries (4).

SAM_2507

Voici un squelette datant du néolithique retrouvé sur les berges de Vienne. Il aurait subi une trépanation signe que les pratiques chirugircales ou les rites par le sang se pratiquaient à cette époque.

1SAM_25082SAM_2510

3SAM_25094SAM_2512

Parmi les objes exposés, des reliques d'un autre temps et plutôt lointaines. Sur une des vitrines, des sarcophages, des dents de fauves, et même une tête de momie (1), des mains (2) et un chat momifié pour offrande (3). Plus proche de nous, cette immense défense de mammouth européen (4).

SAM_2516

Bon nombre de bijoux sont exposés, certains avec des couleurs chatoyant proche de ceux que nous portons aujourd'hui et qui font la mode. Plus classique, voici un collier d'or en perles de jade.

SAM_2520 SAM_2517

SAM_2519 SAM_2518

Dans la nécropole Viennoise, des fouilles ont mis à jour cette sépulture du IVe siècle. De nombreux autres corps ont été découverts, souvent accompagnés d'offrandes.

SAM_2524

Passons à une autre époque, celle des chevaliers et autres arbalétriers du Moyen Âge.

SAM_2521 SAM_2525

SAM_2526 SAM_2522

Dans cette salle-ci, on change d'époque, le Moyen Âge et la Renaissance se mêlent. De grandes vitrines (1) donnent à voir de nombreuses pièces d'époques, de fibules, de lampes à huile et autres objets quotidien. Derrière les vitres de vers, mousquets, fleurets et casques de conquistadores (2) se font face. Trouvé à proximité de la cathédrale, cette tête (3) s"avère être un coffre. Enfin sur une plaque disposée dans les ruines d'une des chapelles de la ville, le signe des premiers chrétiens (4) qui date de la fin de l'Antiquité est exposé.

SAM_2527 SAM_2528 SAM_2529 SAM_2530

Dans l'autre pent de la piéce, ce sont deux murs qui sont dédiés à l'art de la porcelaine.

SAM_2532 SAM_2533

SAM_2535 SAM_2536

Ainsi on retrouve des pots d'officines (1) mais aussi des plats, des assiettes et des gobelets (2) que nos grands mères gardent aujourd'hui sagement rangés dans les placards. Dans la dernières salle, place aux tableaux (4) mais aussi aux mobilier d'époque comme cette chaise de porteurs (3).

Bref, voilà un musée bien étrange qui mêlent des nombreux genres pour un résultat étonnant.

La cathédrale Saint Maurice de Vienne (Isère).

SAM_2420

Anciennement chef-lieu du Diocèse de Vienne, englobé depuis 1790 dans celui de Grenoble à la révolution, cette cathédrale fait partie depuis 1840 de la liste des monuments historiques rattachés au patrimoine. Elle daterait du XIe siècle bien que le site sur le quel elle est bâtie est occupé depuis le néolithique. Son achèvement à lieu en 1529.

SAM_2443 SAM_2465

D'inspiration roman au début de sa construction (commandée par l'archévêque Léger), les travaux et apports successifs s'appuyent sur une influence gothique ce qui explique son intérieur atypique. Terminée, c'est le pape innocent IV qui s'applique à la consacrer. Les vitraux qu'elle aborde sont relativement récent, la plupart ayant été détruits pendant les guerres de religions au XVIe siècle, enpartie par les huguenots.

SAM_2365

Les voussures de la grande porte extérieure ont été réalisées en le XIVe et XVIe siècle dans un style gothique. Les sculptures des niches qui représentaient des Saints, la vierges, des anges mélomanes, des griffons ou encore des prophètes ont été détruites, une fois de plus par les guerres de religions.

SAM_2449 SAM_2464

A l'intérieur il est possible d'admirer de nombreuses oeuvres d'art comme des tapisseries flamandes du XVIe, le reliquaire de Saint Maurice d'Agaune mort en 287, le mausolée des archevêques de Vienne, l'orque immense ou encore le maître-autel.

SAM_2458

Ainsi, c'est ici que l'ordre des templiers, devenu trop puissant et trop fortuné, fût dissolue par le concile du pape Célment V. Malgré les tortures et les persécutions appliquées aux croisés, ceux-ci ne révélèrent jamais où se trouvait caché leur incroyable trésor constitué par les croisades en Terre-Sainte.

SAM_2473 SAM_2446

Autres oeuvres bien visibles, d'énormes statues des rois mage, de belles mosaïques au sol, des arches vertigineuses, de nombreux autels couverts de bougie et de fleurs, des bénitiers aux proportions impressionnantes.

SAM_2474

Bref, jolie visite d'un lieu chargé d'histoire et de mythes où l'ombre des templiers plane.

SAM_2451 SAM_2453 SAM_2452 SAM_2450

vendredi 30 août 2013

Sortie en forêt 33.

SAM_2067

 Par un bel après-midi ou la douceur des températures ont laissé place à un féroce soleil, nous sommes parties, mon amie Poppy et moi-même en expédition. Plantes, champignons et animaux, voilà un tableau de fin d'été des plus agréable.

1SAM_20282SAM_2032

3SAM_21754SAM_2224

L'equinoxe approche à grand pas et avec lui l'arrivée de l'automne, notre saison. C'est l'occasion de rencontrer quelques plantes emblématiques de cette période. 

1 et 2: La belladone est la plante des sorcières. Son nom vient de l'italien est signifie belle dame car à la cour, les femmes se frictionnaient les pupilles avec de l'essence de belladone pour que celle-ci soient plus dilatées et donc un atout de séduction. Néanmoins prudence, c'est une plante très toxique qu'il ne faut pas manipuler. Les sorcières l'employaient dans les rituels et lors des sabbats. Frictionnée sur le balais qui entrait en contacte avec la peau de l'encorceleuse, celle-ci avait l'impression de voler sous l'action de plante. C'est aussi l'une des composantes des filtres des empoisonneurs et empoisonneuses. 

3 et 4: La bruyère fait partie d'une famille qui comprend 800 espèces différentes. C'est la toute première fois que je la rencontre ici et qui plus est, en très grand nombre. Il s'agit de la calluna vulgaris, plante qui autrefois était ssociée à la magie blanche. Elles est protectric et signe de bonne augure. Dans la tradition bretonne, elle chasse les fantôms. C'est la plante symbolique de la Norvège. Avant l'emploi du houblon c'est avec elle, au moyen âge, que l'on parfumait la bière.

SAM_2025

 On dirait bien que le temps de la nidification n'est pas terminée. Les pigeons ramiers pondent selon les régions entre mai et juillet voir plus. 17 jours passés, les petits sortent de l'oeuf. Il faudra attendre encore 20 à 35 jours pour les voir voler de leurs propres ailes.

1SAM_20392SAM_2100

3SAM_20964SAM_2144

Dans les bois, c'est l'éveil du sol. De nombreux champignons sont sortis et parmi eux les russules.

1: La russule dorée est un excellent champignon qu'ilne faut pas toute fois confondre avec le russule émétique qui est lui est des plus néfastes.

2: La russule belette est elle aussi un bon comestible de jolie taille typique de la moyenne montagne.

3: La russule verdoyante est la meilleur du genre que l'on peut difficilement confondre avec d'autres espèces mais comme toujours, la prudence est de mise.

4: La russule charbonnière est un classique des forêt assez savoureux et très prisé dans les pays de l'Est.

SAM_2095

La calocère visqueuse fait figure de corail des forêts avec sa jolie couleur orangé et sa forme atypique. Néanmoins il faut y goûter qu'avec les yeux car elle provoque de violents troubles gastriques. 

SAM_2073 SAM_2079

SAM_2076 SAM_2077

 La grenouille des champs est un amphibien nommé aussi grenouille oxyrhine. On la rencontre jusqu'à 1500 mètres d'altitude. Nocturne, elle aime les bois de feuillus, les clairières, les champs humides, les mares en forêts. Proche de la grenouille rousse, elle s'en différencie notamment par sa petite taille. L'emploie de pesticides et la raréfaction des mares sont les principaux facteurs du recul de sa population.

SAM_2153

 En voilà un tout jeune spécimen rencontré dans un champ et qui devra attendre l'an prochain voir plus pour se reproduire.

SAM_2015 SAM_2201

SAM_2204 SAM_2209

 L'angélique officinale se nomme aussi angélique vraie ou archangélique. On peut l'utiliser comme plante médicament ou comme condiment. On la rencontre dans les zones humides comme les bords de berges, les marais ou les zones humides. En cuisine les pétioles et les tiges sont utilisées dans les pâtisseries, les feuilles dans les potages et les salades. En distillerie, les graines et tiges entrent dans la préparation de liqueurs. Dans les soins les racines sont employées comme tonique contre la fatigue mais aussi comme régulateur du système digestif et remède contre les maux de celui-ci. Son huile essentielle est employée comme sédatif, somnifère et anticoagulant. Cependant il faut être prudent car la plante peut s'avérée abortive et réactive face aux UV. On la nomme herbe aux anges car elle aurait la capacité de combattre les envoûtements et ferait fuir les sorciers. Elle serait une allumette efficace contre les maléfices.

SAM_2109

 En grattant les feuilles à la recherche de champignons et par mégarde, voilà qu'un "nid" contenant des oeufs de gastéropodes et mis à jour. Dans certaines épiceries, ces petits oeufs vendus comme "caviar d'escargots" valent de l'or.

SAM_2110 SAM_2113

SAM_2111 SAM_2117

 Les voilà nos belles girolles, souvent appelées à tort par nous même chanterelles. En quelques minutes le tiers du panier est remplit. De retour à la maison elles ont été séchées et serviront dans le traditionnel repas de Noël, miam! Depuis les années 90, on répertorie un vingtaine d'espèces différentes (toutes comestibles) mais tout les ans la classification change. 

SAM_2121

 La russule feuille-morte est un bon comestible qu'il ne faut pas confondre avec de nombreuses espéces ressemblantes et mauvaises comme la russule de Sardoine.

SAM_2083 SAM_2124

SAM_2125 SAM_2126

 Dans la forêt, les amanites rougissantes (golmottes) s'en donnent à coeur joie, c'est bien simple, il y en a partout. Excellent champignon quand elle est bien cuite (car sinon toxique), il faut bien prendre garde à ne pas la confondre avec la terrible amanite panthère. Sa chair est fine et goûteuse, on peut même la prépare en tarte. Pour bien la reconnaître (car elle peut revêtir des formes très variées), il faut la couper. Si elle rougit, c'est une golmotte. 

SAM_2194

 Les amanites des Césars sont arrivées! Reines des bois, elles figurent parmi les champignons les plus recherchés mais aussi les plus rares. Pour notre grand malheur, les deux spécimens rencontrés étaient ravagés par les limaces et commençaient à pourrir mais nous ne perdons pas espoir pour la prochaine sortie.

SAM_2053 SAM_2054

SAM_2055 SAM_2058

 Il est bien beau notre cèpe d'été, boletus aestivalis. Caché sous une branche de pin, il a été épargné par le promeneur qui nous a précédé. Ce soir il sera sauté à la poêle avec un bon steak. Bien qu'il semblerait que ça soit la fin de la pousse, certains signes indiques qu'il pourrait bien avoir encore quelques spécimens près à sortir de terre.

SAM_2221

 La fougère aigle est une plante magique utilisée pour faire fuir les serpents et attirer la pluie. Toxique, elle pourrait même être cancérigène et contiendrait des dérivés du cyanure.

1SAM_21202SAM_2133

3SAM_20504SAM_2047

Voilà trois autres champignons plutôt atypiques. 

1 et 2: Le bolet pomme de pin est un champignon à l'esthétique particulier. Blanc-gris à sa sortie de terre, il devient rapidement noir ce qui pourrait faire penser qu'il est passé alors qu'il n'est pas encore à maturité. C'est un piètre comestible.

3: La russule presque bleue est un champignon peu commun qui est comestible. Elle a une saveur douce légèrement poivrée.

4: La calvaire dressée avec sa saveur poivrée est non comestible. Elle pousse en petits groupes sous les feuilles mortes.

SAM_2106

 La vesse de loup épineuse est un très beau champignon qui blanc quand il est jeune, devient de plus foncé en vieillissant. On le trouve souvent de manière isolée.

SAM_2162 SAM_2166

SAM_2167 SAM_2172

 Surprise, au détour d'un chemin un champs s'ouvre devant nous. Toute une troupe de chèvres y est occupée à grignoter l'herbe. Ici on en croise beaucoup, elles sont employées dans la fabrication de fromages de ferme et de montagne.

SAM_2198

 Passage rapide devant l'une des 37 croix que l'on peut trouver dans le secteur et qui compose "le chemin des croix". Pour en voir un apperçu, c'est ici dans cette archive.

1SAM_21902SAM_2193

3SAM_20444SAM_2147

1 et 2: Un capricorne leptura maculata prend le temps de butiner sur une ombrelle d'angélique. Cet insecte à l'âge adulte, l'imago, vit généralement deux semaine, le temps de s'accoupler et de pondre ses oeufs dans le bois pourri avant de mourir.

3La russule noircissante naît blanche puis prend sa teinte noire. Il provoque des irritations gastriques et est donc non comestibles. Dans sa fin, elle est colonisée par un petit champignon, dont un des noms est nyctale porteuse d'étoiles.

4Le polypore hispide est un champignon parasite qui fait mourir les arbres. Il n'est pas comestible car trop coriace. Il a la particularité de produire des gouttelles sous son chapeau.

SAM_2116

 Et voilà un panier qui comble nos attentes bien qu'on l'ai connu plus plein. 

SAM_2186 SAM_2189

SAM_2228 SAM_2245

 Bref, c'est une bien jolie promenade comme on les aime, pleine de découvertes mais aussi fructueuse.

SAM_2199

Posté par Renarde alpine à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 28 août 2013

Deuxième numéro de la Renarde des Alpes.

 Deuxième numéro de "La Renarde des Alpes", axé celui-ci sur les plaisirs de l'été et de septembre. 

Au sommaire:

Cèpes d'été, mystères de Miribel-les-Echelles, papillons alpins ou encore, comment sécher et conditionner sa récolte.

Pour accéder directement au site en ligne c'est par ici: http://madmagz.com/fr/magazine/241145#/page/1

Et comme toujours, un aperçu photo de la revue.

 

40 41

42 43

 Et au prochain numéro, la Renarde des Alpes se plonge dans l'univers des sorcières.

 

Magazine créé avec Madmagz.

55

mardi 27 août 2013

Dans le jardin de ma grand-mère.

SAM_1341

Le jardin de ma grand-mère est un endroit incroyable qui petit, m'apparaiçait comme un labyrinthe. Même en grandissant, je le trouve toujours aussi beau et délicat. Il y a beaucoup à voir, à humer et à déguster.

SAM_1205 SAM_1204

SAM_1208 SAM_1209

Les dahlias sont resplendissants et pleins de vie comme on peut le voir en haut à droite où une jeune sauterelle prend le soleil. Introduits en France pour la comestibilité de leur racine une fois cuites, aujourd'hui on les emploi à des fins décoratives. Son pollen est très allergisant.

SAM_1382

Voilà un beau papillon inconnu qui, à l'instar de l'écaille marte, rappel sur ces ailes les motifs du pelage des girafes africaines.

1SAM_13542SAM_1355

3SAM_13614SAM_1359

1 et 2: Les rosiers cette année sont fort prolifiques, il semblerait que le temps pluvieux puis secs leur aient plût comme à ce rosier blanc.

3 et 4: Les oeillets du poète connaissent des variations de couleurs importantes mais ceux-ci font dans le classique: blanc. 

SAM_1345

Bref, un jardin de grand-mère, c'est des couleurs mais aussi des souvenirs, des fraises, des tomates cerises et des mûres grignotées ça et là, des chats coursés, des mousserons ramassés dans le près attenant, le bêlement des moutons mais surtout, de bons petits plats dégustés au soleil un soir d'été.