mardi 12 février 2013

Land art sur table.

SAM_1752

Peut-on encore parler de land art quand il est dans la maison? je ne le sait en tout cas, on peut vite faire, enfin avec un peu de patience, un tableau végétale chez soi avec trois fois rien.

SAM_1759 SAM_1761

Alors oui, y en a qui on du temps à perdre mais quand il fait gris et que le ciel crache sa pluie, on se lasse vite du petit écran est un rien de vient vite amusant.

SAM_1763 SAM_1767

Ainsi avec une boite de graines de poivrons rouges on créer à l'infini des tableaux plus ou moins artistiques dans sa maisonnée. Je ne dis pas que l'on s'approche d'une De-la-Croix ou d'un Picasso, mais le résultat est parfois encourageant.

SAM_1769

Après tout, il ne faut pas avoir peur de laisser parler sa poésie.

 


Aujourd'hui c'est carnaval!

P1000421

C'est carnaval aujourd'hui! Mais qu'es-ce que donc?

 

Le carnaval est une fête religieuse chrétienne qui s'inspire de plusieurs rites païens, d'où sa forte implantation en Amérique latine et en Europe. A l'origine il servait à marquer l'entrée dans le carême, période de jeune pour les chrétiens catholiques où viandes, sucreries et petits plaisirs comme ceux de la chair sont interdits. Il a pour but de rappeler l'exil du Christ dans le désert pendant 40 jours, durée que fait donc le carême. C'est pour cela que de nombreux mariage était fêté au carnaval, pour que les marier soient sûrs de pouvoir fêter leur nuit de noces,ce qui en période de jeun n'aurait pas été permis.

Mais le carnaval c'est aussi née de traditions anciennes et profanes. Prenons l'exemple de notre bon vieux monsieur carnaval, qui à la fin du défilé fini brûlé vif! Heureusement qu'il n'est que de papiers et de cartons. Il symbolise un ancien rite païen qui consistait, pour symboliser la nouvelle année, à brûler une représentation de l'hiver, ici notre pauvre bonhomme, pour exorciser le froid, la famine, la maladie mais aussi plus généralement les guerres et le malheur. C'est tradition est majoritairement européenne. Au Québec depuis les années 50 monsieur carnaval est la mascotte du défilé, il apparaît sous les traits d'un personnage semblable à un bonhomme de neige et à la chance de ne pas flamber à la fin des festivités.

DSCN2854

Que l'on soit chrétien ou non, le carnaval est fêté par tous, car au-delà de son histoire, de l'identité qu'il apporte et de sa capacité à rassembler les hommes; car c'est avant tout une fête où l'on peut se décharger de nos frustrations, de nos colères et de déceptions en allant jusqu'à transgresser les règles de la société. Si ce n'est plus le cas dans notre vieille Europe où on peut retrouver ces phénomènes dans de rares carnavals comme celui de Munich où les chariots caricaturaux font scandale ou à Riems et à Lille où l'alcool coule à flot, il ne faut pas oublier ceux de l'Amérique latine avec bien évidement le carnaval de Rio. La fête dure plusieurs jours durant les quels c'est un déferlement de joie mais aussi de drogue, d'alcool et de sexe. Ces excès ne durent pas et une fois le grand Carnaval finit, tout rentre en ordre. Ici il sert de catalyseur à la société qui pendant quelques jours sort des carcans sociétaires pour relâcher toutes ses frustrations quotidiennes, qui il faut le rappeler sont importantes au Brésil: peur des gangs, trafic de drogues, pauvretés, enfants abandonnés, favelas, viols nombreux... Le carnaval et ses dérivent permettent à la population de ne pas imploser face à ses difficultés quotidiennes en relâchant une fois par an la pression.

Car ne l'oublions, le carnaval c'est avant tout le costume, le mystère et le changement d'identité. On devient autre le temps d'un moment, on travestit sa personnalité et on accède à certains milieux, pratiques, classes ou domaines qui au paravent ne nous étaient pas accessibles.

DSCN8130 DSCN8154 SAM_3219 SAM_3220

Voici quelques traditions païennes ou non que l'on retrouve dans différents carnavals du monde:

- En Suisse dans certains cantons, on porte des masques terrifiants pour chasser les mauvais esprits, dans d'autres on tient à la main des lanternes pour accompagner les âmes des morts.

- En Allemagne en général le carnaval est fêté le 11/11 à partir de 11h11. Cela vient du fait que Napoléon premier dans sa conquête de l'Europe interdisit à ce pays de fêter le carnaval pour éviter les débordement de la population en colère et que des prussiens ne se cachent sous les masques. Mais pourquoi le 11? parce en allemand le 11 s'écrit ELF, ce qui se rapproche de la devise française "liberté, égalité, fraternité" --> LEF. Bref c'est un pied de nez à l'imperialisme français. A l'époque on se costumait en cachette en soldats français pour railler cette armée. Cette pratique existe toujours mais c'est désormais l'armée allemande qui est sujette aux moqueries.

- Les Bacchanales, Lupercales, Saturnales, des fêtes romaines et grecs antiques, sont à l'origines de nos carnavals. Pendant celles-ci on inversait le rôle de maître et d'esclave, on célébrait le Dieu du vin Dionysos, Isis (les romains ont ajouté ce dieu comme beaucoup d'autres à leur panthéon), bref on fesait la fête comme jamais.

SAM_2696 SAM_2711

Voilà, aujourd'hui c'est carnaval, c'est mardi-gras quoi, c'est la fête!

 

Un câlin de Kâli?

SAM_1832

Encore quelques illustrations qui finiront peut être sur photoshop. Au programme, quelques airs d'Asie avec Kâli, déesse de la mort, et une chimèreque j'aime beaucoup ^^

 SAM_1834

lundi 11 février 2013

Le perce-neige.

P1000716

En ce temps de fortes neiges, une fleur resplendie bien plus que les autres. La quelle? le perce-neige. Je l'avaidéjà évoqué ici, à travers un long blabla présentation ici: http://grimoirescarnets.canalblog.com/archives/2012/05/15/24266981.html Néanmoins rien ne vaut la fleur en vrai!

DSCN0191 P1000688

Bref, notre ami perce-neige est l'une de ces rares plantes qui est capable de percer une faible couche de neige pour fleurir, d'où son nom. Cette particularité est utile à la plante dans le sens où elle s'assure une concurrence quasi-nulle pour profiter des ressources et du soleil, les arbres ne pouvant masquer de leurs feuilles les rayons et les autres plantes étant encore en sommeil, le sol ne se voit pas appauvrit par un grand nombre de plantes.

P1000885

Autre particularité de la plante, ce sont les fourmis qui dispersent leurs graines. Mais le moyen de reproduction le plus courant de la plante est sa division par sa motte, c'est à dire que la plante se dédouble par elle même.

P1000697 P1010078 P1010052 P1000701

On le surnomme aussi Galanthus Nivalis car selon la légende, lil fut la seul fleur à offrir à la neige sa jolie couleur blanche. Pour le remercier, elle lui permit chaque hiver de percer son blanc manteau avant les autres.

P1000879

Le soucis avec le froid et l'humidité, ce sont les parasites. Le perce-neige n'y loupe pas: anguillules des tiges, pourritures grises et dès qu'il fait beaux, mouches du narcisse viennent l'envahir. C'est dans les forêts fraîches qu'il s'épanouit le plus, mais également dans les jardins où il pullule, néanmoins il reste une plante rare et protégée qu'il faut préserver. Cueillette interdite. De plus sa légère toxicité doit convaincre le promeneur de ne pas y toucher.

P1000880

Nos bons vieux cabinets de curiosités.

Il était temps, à mon goût, d'aboerder dans cette catégorie "Naturalisme et exposition", les cabinets de curiosité. C'est dans cette antre que le curieux, l'apprentit naturaliste ou le collectionneur va exposer ses trèsors et ses découvertes. Bien qu'ayant en partie étudié cette curiosité, je n'ai pas vraiment les mots pour bien le définir. Heureusement, le site http://pages.infinit.net/cabinet/index.html est là pour nous expliquer l'histoire et l'évolution de nos cabinets de curiosités. Ce texte provient donc de site web, à la date du 11 février 2013. (Sous chaque photo vous trouverez le lien de la source).

 

001

(http://charlottemartyr.wordpress.com/2010/01/14/cabinet-de-curiosite/)

Les cabinets de curiosités désignent au XVIe et XVIIe siècles des lieux dans lesquels on collectionne et présente une multitude d'objet rares ou étranges représentant les trois règnes: le monde animal, végétal et minéral, en plus de réalisations humaines.

Avec le développement des explorations et la découverte de nouvelles terres au XVIe siècle, plusieurs princes, savants et amateurs de cette époque se mettent à collectionner les curiosités en provenance des nouveaux mondes. On définit en général le cabinet de curiosités comme un microcosme ou résumé du monde où prennent place des objets de la terre, des mers et des airs (minéral, végétal et animal), à côté des productions de l'homme.

6a00e553c8c40f88330120a7df1393970b-320wi

(http://bleudecobalt.typepad.com/bleudecobalt/2010/01/fugit-tempus-.html)

L'objectif des curieux n'est pas d'accumuler ou de répertorier la totalité des objets de la nature et des productions humaines comme le tenteront les encyclopédistes au XVIIIe siècle, mais plutôt de pénétrer les secrets intimes de la Nature par ce qu'elle propose de plus fantastique. En collectionnant les objets les plus bizarres qui l'entourent, le curieux a la sensation de pouvoir saisir, de surprendre le processus de Création du monde.

6a01348917156f970c0167689c5da6970b-500wi

(http://mementomori-lille.typepad.com/)

Le lieu, la pièce
Il importe de distinguer entre le cabinet comme lieu physique et le cabinet comme meuble. À l’époque il n’y a que des musées privés : les cabinets. En général, on peut les visiter assez facilement avec une lettre d’introduction, mis à part quelques exceptions comme le cabinet de Rodolphe II qui était tenu assez secret. On peut établir une distinction entre les grands cabinets princiers et des grandes familles comme ceux de Rodolphe II, de Mazarin, de Gaston d’Orléans et ceux des amateurs moins fortunés, les érudits par exemple: Peiresc, Ole Worm (médecin suédois).

6a01348917156f970c017616912f5a970c-500wi

(http://mementomori-lille.typepad.com/)

 

Le meuble
Le cabinet est le meuble caractéristique du curieux. Souvent, le meuble lui-même se transforme en précieux objet de collection : on en retrouve en ébène, incrusté d’écailles ou de pierres dures, parfois peint par des artistes de renom.

Plusieurs auteurs établissent une distinction entre les cabinets du Nord et ceux du Sud. Selon Antoine Schnapper, cette opposition serait trop fortement exagérée. On identifie souvent les cabinets allemands et leurs collectionneurs par exemple à un goût plus poussé pour le bizarre et les éléments les plus spectaculaires. Cette croyance serait liée au fait que l'on associe les collectionneurs du Nord aux princes fastueux, relativement peu cultivés, et essentiellement sensibles à l'aspect esthétique ou insolite des objets. À l'opposé, les collectionneurs du Sud sont perçus comme des humanistes, possédant une culture plus scientifique et une connaissance de l'Antiquité.

70129175

(http://www.humptydumptyhouse.fr/archives/2011/11/15/22685553.html)

Toutefois, lorsque l'on examine les cabinets italiens de Calceolari, Cospi, Settala ou Moscardo on découvre qu'ils sont tout aussi remplis de bizarreries que ceux du Nord. Un autre exemple atténuant les différences entre le Nord et le Sud est le cabinet du père Athanase Kircher. Originaire du Nord, Kircher s'installe à Rome au XVIIe siècle et rassemble au Collegio Romano un cabinet célèbre dans toute l'Europe. Au XVe siècle cette distinction entre le Nord et le Sud est pertinente mais s'estompe au XVIIe siècle.

602695550

(http://mci.blogs.marieclaireidees.com/archive/2009/02/index.html)

Néanmoins, on remarque certaines disparités entre le Sud et le Nord relativement au contenu antique des collections. Les cabinets italiens et français sont mieux approvisionnés en antiquités romaines que le Nord pour des raisons de proximité. On y retrouve un grand nombre de médailles, pierres gravées, statuettes, vases et objets de culte. Dans le Sud de la France, de nombreuses trouvailles archéologiques alimentent les cabinets provenant en partie des relations commerciales avec l'Égypte.

Dans son livre « Collectionneurs, amateurs et curieux », Krzysztof Pomian définit la collection de la façon suivante:

«Une collection ne se définit pas par son contenu. Sa première caractéristique est de rassembler des objets naturels ou artificiels qui sont extraits du circuit d'activités utilitaires et économiques».

BoiteAhybridesII

(http://blog.julien-salaud.info/index.php/post/2012/05/25/Bazar-bizarre...-Ou-le-Cabinet-de-curiosit%C3%A9s-de-GuyLux(e),-aux-ateliers-C.M.H,-Bordeaux,-du-25-mai-au-2-juin-2012)

Pomian utilise le terme «sémiophore» pour désigner les objets formant une collection. Il s'agit d'un néologisme qu'il a créé pour tenter de déterminer ce qu'ont en commun à la fois des tableaux, des monnaies, des coquillages, bref tous les éléments constituant une collection. Il s'agit d'objets porteurs d'une signification et détournés de leur fonction utilitaire initiale. L'utilisation de ce nouveau terme est importante pour bien cerner ce que contiennent les cabinets de curiosités et ne pas réduire les objets de ces collections seulement qu'aux oeuvres d'art tel que l'ont fait les compilateurs d'inventaires après décès des XVIIIe et XIXe siècles.

cabinetcuriositc3a9tumblr_dominiquedecoratrice

(https://dominiquedecoratrice.wordpress.com/2012/06/12/mon-petit-cabinet-de-curiosite/)

Ce n'est que récemment que l'on a pu estimer plus exactement le contenu et la valeur des collections. Les études plus anciennes sur les cabinets de curiosités portaient essentiellement sur les oeuvres d'art et rejetaient délibérément un grand nombre d'objets considérés au XIXe siècle comme dépourvus d'intérêt. Pourtant, la majorité des cabinets aux XVIe et XVIIe siècles sont constitués d'objets composites et rarement uniquement d'oeuvres d'art.

Par exemple, Eugène Müntz publia en 1888 les inventaires des Médicis au XVe siècle et écarta tous les objets qui n'avaient pas un rapport direct avec l'art. Müntz commente cet inventaire et critique l'évaluation monétaire du contenu de cette collection. 
Qu'une corne de licorne ait été payée 6000 florins alors qu'une Adoration des Mages de Fra Angelico seulement 100 florins ou un Van Eyck uniquement 30 florins constituent une aberration pour Müntz.

cabinetcuriositesilencondecordominiquedecoratricee-7

(https://dominiquedecoratrice.wordpress.com/2012/06/12/mon-petit-cabinet-de-curiosite/)

La disparition des cabinets de curiosités aux XVIIIe et XIXesiècles et la relocalisation des objets considérés les plus intéressants dans des musées d'art et d'histoire naturelle ont également contribué à occulter toute une partie des collections des Wunderkammern. En ce sens, la définition de Pomian constitue une tentative de réhabilitation du contenu global des cabinets.

Les cabinets apparaissent à une époque où la science ne se préoccupe pas encore des séries et des lois naturelles mais de l'accidentel. Les curieux ont l'impression de pouvoir saisir l'infinie richesse du monde dans ses produits les plus bizarres. On s'intéresse aux points de passage entre un règne et un autre.

cabinet-curiosites-insense-L-6HbbHy

(http://www.paperblog.fr/5951210/un-cabinet-de-curiosites-insense/)

L'ambiguïté entourant l'origine des fossiles et du corail par exemple éveille la curiosité. On s'interroge sur leur nature, s'ils sont d'origine végétale ou minérale. Ces objets semblent être dans une phase intermédiaire entre deux états et la confusion qui règne à leur sujet provoque l'intérêt. On espère surprendre les secrets de la création dans ces phénomènes transitoires. Toute chose répondant à ces critères sera donc avidement recherchée.

Certains de ces objets bénéficient d'un prestige supplémentaire lorsque les auteurs antiques les mentionnent: Aristote, Pline, Théophraste, Dioscoride, etc. Ils deviennent encore plus prisés si ces auteurs rapportent quelque stupéfiante vertu magique à leur propos: mentionnons par exemple, le rémora, petit poisson qui aurait la capacité d'arrêter un navire dans sa course en se collant à lui.

cabinetcuriositethedecoristadominiquedecoratricef_f

(http://www.paperblog.fr/5951210/un-cabinet-de-curiosites-insense/)

On s'intéresse également aux objets qui viennent de loin dans le temps ou dans l'espace: objets antiques, papier de Chine, momies d'Égypte, chaussures indiennes, etc.

Les collections des XVIe et XVIIe siècles sont organisées selon deux grands axes: les naturalia ou choses de la nature et les artificialia ou objets créés par l'homme. À partir de la Renaissance, deux nouvelles catégories d'objets viennent compléter les collections d'amateurs et élargir le champ temporel et spatial des sémiophores: les antiquités et les objets exotiques ou exotica rapportés massivement par les voyageurs et les marins.

cabinet-de-curiosité-Le-Comptoir-Général-560x381

(http://www.jolierue.fr/blog/tuto/diy-tuto-mon-cabinet-de-curiosites-fait-maison/)


Projet à venir.

SAM_1820

Merci à Quentin, grâce à lui l'inspirtion m'est revenue. Voilà un aperçu de quels uns de mes dessins tout frais qui devraient faire une petit passage sur photoshop pour prendre une nouvelle tête et surtout, un peu de couleur.

SAM_1813 SAM_1815

SAM_1818

samedi 2 février 2013

Crêpes salées pour la chandeleur.

SAM_1799

La chandeleur est à l'origine une fête païenne de la lumière, reprise par la chrétienté sous la présentation du Christ au temple. Elle pourrait se rattacher à l'Imbolc celte, fêté le 1er février. Mais le plus important dans cette fête, c'est les crêpes et celles-ci sont salés.

Pour une personne:

(parce que pour s'empifrer de crêpes, on a pas forcement besoin d'être accompagné).

- 100 gr de farine fluide.

- 1 oeuf.

- 25 cl de lait entier.

- deux pincées de sel.

- 2 cuillères à café d'huile d'olive.

SAM_1773 SAM_1778

Dans un saladier, on dépose la farine que l'oncreuse en son centre pour y déposer l'oeuf. On bat énergiquement tout en incorporant le lait entier pour éviter les grumeaux si cela était fait d'un coup d'un seul. On mélange bien jusqu'à la pâte soit bien aéré (présence de bulles d'air à la surface) et liquide (sinon rajouter du lait). On ajoute le sel, l'huile d'olive, on bat pour bien mélanger et on laisse reposer une demie-heure.

SAM_1795 SAM_1789

On fait chauffer une poêle plane avec un peu d'huile d'olive en son fond sur un feu doux. Quand l'huile est bien chaude, on verse un peu de pâte que l'on étale bien puis une fois la crêpe formée, on la retourne vivement soit en la faisant sauter, soit avec une spatule pour dorerl'autre face. Il ne reste plus qu'à l'accomoder à sa guise: lardons, mozzarella, salades, sauces piquantes, crème... à chacun de choisir. On peut même parfumer la pâte à crêpe avec du piment du poivre ou de l'ail séché pour lui donner plus de goût.

SAM_1796 SAM_1780 SAM_1792 SAM_1783

vendredi 1 février 2013

Avant de sortie.

SAM_1753

Demain petite sortie, mais avant de partir à l'aventure, on pense aux plantations et particulièrement à celle du poivron. Qui n'a jamais rêvé d'avoir ces délicieux fruits-légumes sur son balcon? patience, ce n'est qu'une question de temps.

Posté par Renarde alpine à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Dessin en nature.

P1020451

Voilà le soleil, il est temps de sortir et de créer. Il n'y a pas grand chose qui contraste avec l'herbe verte. Quelques feuilles noircies est voilà de quoi s'amuser à faire des formes en contraste. Un peu de narcissisme avec mon initiale puis pour finir sur une note joyeuse, un petit smiley, parce que bon, nature et modernité ne sont pas incompatibles.

P1020455