vendredi 28 décembre 2012

Identification des champignons des forêts de l'Isère.

Les champignons sont des organismes remarquables, fruits du mycélium. Ils revêtent une multitude de formes et de couleurs. Bien que l'on puisse les identifier facilement la plupart du temps, il faut toujours être sûr de ceux que l'on cueille, et dans le doute s'abstenir ou consulter un spécialiste. Certains champignons sont mortels et souvent ressemblent à de bons comestibles, alors prudence! Il ne faut jamais mélanger des champignons comestibles et toxiques au risque de contaminer l'ensemble du panier.

A chaque nouvelle découverte cette page est mise à jour.

Merci à Eric Michon pour toutes les corrections apportées à cet article.

Avertissement: les informations présentés ici peuvent être erronées et dans tout les cas ne sont pas à prendre comme unique outil de reconnaissance. Le seul moyen d'être bien initié aux champignons et de les ramasser en toute sécurité est d'être formé par de fins connaisseurs.

Ci-dessous les champignons identifiés (avec plus ou moins de succés) en 2012 et 2013.

SAM_1017 

Le cèpe d'été est un excellent comestible, présent de fin mai à fin octobre.
Il apparaît après les fortes pluies ou les orages de chaleurs.

SAM_0994

Le satyre puant est un champignon qui dégage une telle odeur que toute idée de
le consommer est à exclure, il n'est donc pas comestible.

SAM_0945

L'amanite rougissante est un très bon comestible qui peu revêtir une large palette de couleurs.
Il ne faut surtout pas la confondre avec l'amanite panthère, un redouble champignon très toxique.

SAM_1053

La russule émétique est un champignon non comestible du fait de son âcreté et des maux intestinaux qu'il provoque.

SAM_1021

La chanterelle est un excellent comestible, facilement identifiable par l'abscence de lamelles sous sont chapeau,
à la place se trouve des sillons. Elle varie du jaune pétant au jaune grisé.

SAM_1008

Le lactaire poivré est un comestible médiocre, très apprécié en Europe de l'Est.
Insupportable cur, pour le consommer il faut préalablement le faire sécher puis le blanchir,
afin qu'il perde son goût trop prononcé de poivre. Pour les téméraires, il suffit de le griller au barbecue.

SAM_1022

Le tramète versicolor est un champignon de bois donc la chair est
beaucoup trop ferme pour être consommée, même bouillie pendant plusieurs heures.

SAM_0980

Merci à Cristau (http://cristaudehaugue.canalblog.com/archives/p10-10.html) pour la rectification
de mon erreur. Il ne s'agit pas là de la terrible amanite panthère
mais de l'amanite épaisse, un comestible jugé médiocre.

SAM_1047

Le polypore du bouleau est un champignon de bois qu'il lui aussi
possède une chair coriace qui le rend non comestible.

SAM_1698

La truffe d'été est un excellent comestible, relativement rare. Elle n'a pas un goût aussi
prononcé que celui de la truffe noir mais il est tout de même présent et évoque celui de la noisette.

SAM_1353

Le clitocybe en entonnoir est comestible, quand on retire le pied de
celui-ci et qu'on le fait cuire assez longtemps pour rendre la chair moins coriace.

SAM_1420

Lycogala epidendrum n'est pas comestible, il servait autrefois au moyen âge de teinture.

SAM_1502

Le scléroderme vulgaire est toxique. Il ne faut pas le confondre avec
la veste de loup qui jeune est un comestible plutôt moyen.

SAM_1510

Contrairement à ce que l'on pense dans de nombreux patelins, la calocère visqueuse
n'est pas comestible, elle provoque des troubles intestinaux et des vomissements.

SAM_0386 (2)

 Bolet à beau pied nommé en nom scientifique Boletus calopus n'est pas consommable
car sa chair est très âcre. Il reste un joli champignon.

SAM_1432

Le collybie à pied en fuseau est un piètre comestible, à condition qu'il ne soit pas ramassé
le lendemain d'une pluie qui a été précédé d'une sécheresse importante, car ce champignon à la particularité
de se déssécher sous les effets du soleil puis de reprendre sa forme initiale
après une bonne pluie. Ces changements d'états le rendent toxique.

SAM_1299

La russule verdoyante est un excellent comestible, le meilleur des russules.
Il est difficile à identifier pour un non initié donc prudence.

SAM_1311

La russule ocre et blanche n'est pas comestible mais juste bonne pour le regard.

SAM_1476

L'astrée hygrométrique n'est pas comestible, mais il a la particularité de se replier
sur lui même quand la pluie se met à tomber pour protéger sa poche à spores.

SAM_1115

Le daldinias concentrique est lui aussi non comestible en raison de la nature de sa chair.
Le porter sur soi, raconte-on, empêcherait de souffrir des crampres.

SAM_1198

Lestramètes sont des champignons de bois très communs qui ne sont pas
comestibles en raison de leur taille et de leur chair dur et fibreuse.

SAM_1201

Le russule du fiel est non comestible, il provoque des troubles du système
digestif mineurs mais tout de même très désagréables.

SAM_1320

Le russule feuille morte est un comestible moyen, peu remarquable de par son parfum.

SAM_2573

Le bolet pomme de pin est un médiocre comestible.
Il est bien plus agréable à regarder qu'à déguster.

SAM_0653

La vesse de loup perlée est un piètre comestible,
bien plus intéressant de par son aspect que son goût.

P1050710

La morille blonde (ronde) est un comestible remarquable et exceptionnel, très prisé.
Ce champignon s'invite à toute les tables bien que ça ne soit pas la plus
parfumé des morilles, elle en est la plus grande.

SAM_0442

L'oreille de judas est un très bon comestible. Il est bien adapté à la cuisine chinoise.

SAM_2583

Le lactaire à lait abondant est un piètre comestible qui peut atteindre une belle taille.

SAM_2533

La russule olive n'est pas un très bon comestible, dont la chair est écoeurante.

SAM_2565

Le bolet des charmes n'est pas un bon comestible, il noircit à la cuisson et seul
le chapeau sans la mousse est comestible.

SAM_2535

La russule charbonnière est un excellent champignon qu'il faut de préférence choisir jeune.

DSCN8887

La lépiote élevée ou coulemelle est un très bon champignon, à ne pas confondre avec
deux autres espèces de lépiotes proches qui sont toxiques. Il ne faut jamais
ramasser les spécimens de moins de 10 cm qui sont vénéneux.

DSCN8412

Les pézizes d'une couleur sont des comestibles sans valeurs. Elles sont petites et sans goût. 

SAM_3327

Le polypore soufré est aussi appelé "poulet des bois" par les nords américains
qui en raffolent et lui attribuent une saveur de poulet. Il serrait néanmoins
responsable de plusieurs intoxications. C'est un comestible médiocre, dont
il ne faut prélever que les jeunes spécimens comme sur cette photo, les vieux étant trop coriaces. 

SAM_3520

La collybie du chêne est un champignon qui peut revêtir plusieurs couleurs ce
qui rend son identification difficile. C'est un comestible médiocre sans saveur.

SAM_3507

Le polypore hispide est un champignon parasite qui fait mourir les arbres.
Il n'est pas comestible car trop coriace. Il a la particularité de produire des gouttes sous son chapeau.

SAM_3560

Le bolet à chaire jaune est un champignon qui à la particularité de voir sa chaire,
une fois sectionnée, bleuir intensément. Il est un médiocre comestible, seul le chapeau
privé de sa mousse se consomme et il noircit à la cuisson. 

SAM_3671

La fleur de tan (du gaulois tann: chêne) est classée soit comme champignon,
soit comme myxomycète. Il aime se nourrir d'écorces mortes
de chêne mais aussi d'autres arbres. Il n'est pas comestible mais égaille la forêt.

SAM_3735

Le cyathe strié est un drôle de champignon. Son intérieur blanc est creux mais possède une dizaine
(parfois quinze) de petits sacs blancs de quelques millimètres qui continent les spores.

SAM_3895

Le ganoderme d'Europe est un champignon de bois assez rare qui peu prendre
des proportions assez importante si il reste longtemps sur son ôte
(ici une souche de tilleul ensevelie). Ces spores couleur rouille ont
la particularité de tout recouvrir. Il est bien trop coriace pour être comestible.

DSCN1960

Le polypore mori ou alvéolé en raison des petits trous sous son chapeau
est un champignon de bois , que l'on trouve seul ou en petit groupe.
Bien que sa chaire soit tendre et molle quand il est jeune, son goût est fade,
il est considéré comme non comestible. Il peut être orange ou fauve.

DSCN8817

Le coprin chevelu est un champignon comestible assez fin qui se consomme jeune
et peu de temps après sa cueillette au risque de le voir noircir et devenir
impropre à la consommation. Il e faut pas le manger en même temps que de l'alcool,
ce qui provoque si on ne respect pas cela des réactions toxiques dans l'organisme.

SAM_4014

Les rosés des prés sont d'excellents champignons. Ce sont tout bonnement nos
champignons de paris, à la différence qu'ils ne sont pas cultivés
et qu'ils poussent au grand soleil. Il ne faut pas les confondre avec les amanites,
qui elles n'ont pas les lamelles roses et ont leur volve encore visible.

SAM_4002

Le marasme des oreades (qu'ici nous appelons à tort mousseron) est lui aussi un champignon
qui évolue dans les champs et qui est fort prisé pour son goût.
Cependant il faut être prudent en le cueillant car il est facile
de le confondre avec de nombreuses autres espèces qui peuvent être néfastes.

SAM_4310

Les marasmius rotula sont reconnaissables à leur petite taille (1 à 2 cm),
leur pied fin noir et leur chapeau blanc. Son nom commun est marasme petit roue
(en evocation des petites vagues que fait son chapeau). Il est non comestible.

SAM_3549

Le paxille à pied noir (paxillus atrotomentosus) est non comestible
mais servait autrefois dans la fabrication de teinture.
Son goût est ameret sa chair à une odeur d'anis.

SAM_4280

La vesse de loup commune se rencontre fréquemment fin été,début et mi automne
dans les champs et les forêts. Piètre comestible, on ne consome que
les jeunes specimens. On peut la confondre avec le vesse de loup
géante qui elle peut prendre des dimansions titanesques (plusieurs kilos).

SAM_4447

Le calvaire jaune (ramaria flava) se dévellope en groupe.
Sa chaire à une saveur douce. Il est concidéré comme un comestible moyen.

SAM_4435

Le lycoperdon en forme de vase est un champignon à la chair blanche molle.
A maturité il brunit et libère ses spores en se déchirant.
La forme juvénile est comestible mais médiocre.

SAM_4422Le laccaire améthyste ou clitocybe améthyste est champignon assez recherché par les connaisseurs.
Il a un chapeau arrondie mais celui-ci prend souvent des formes tortueuses.
Il est facilement identifiable de par sa couleur violine. Bon comestible à la saveur douce,
on consomme rarement le pied qui est élastique.

P1000836

La fausse girolle, appelée à tort ainsi du fait de sa ressemblance avec
les chanterelle et de son vrai nom clitocybe orangé, est un piètre comestible.

P1000905

Le pied de mouton est un très bon comestible.
C'est un des seuls champignons à aiguillons comestible.

P1000907

Le coprin d'Ellis est un joli champignon non comestible qui pousse en grande colonies. 

P1000835

La calvaire élégante est un champignon qui pousse sur le bois mort voir pourrissant.
Pouvant mesurer jusqu'à 30 cm, il n'esst pas comestible car provoque de fortes diarrhées.

P1000875

Le rosée des bois est fort savoureux. Il ressemble en tout point au le rosé des
près mais pousse dans les lisières et les sous bois.

P1000828

Le bolet poivré est un petit champignon au goût de poivre trop prononcé pour être consommé.
Néanmoins il peut servir de condiment. 

P1000865

Le géastre à trois enveloppes  ressemble fortement à l'astrée hygrométrique,
mais il est plus rare et n'a pas la particularité de se replier sur lui même
quand il pleut. Il n'est pas comestible.

P1000825

La lépiote châtain est un champignon très toxique. Il ne mesure pas plus
de 10 cm ce qui permet de ne pas la confondre avec le délicieux coulemelle.

SAM_4409

L'hypholomes en touffe est un petit champignon jaune. Il est toxique et n'est donc pas comestible.

SAM_4429

La russule jaune est un bon comestible à ne pas confondre avec le russule du fiel.
Il est fragile et est peu fréquent ce qui rend sa consommation rare.

SAM_4378

La russule comestible est un bon champignon qui est intéressant à consommer
du fait de sa taille et de son nombre.

P1000881

L'amanite jonquille est une amanite dont la toxicité n'est pas avérée dans tout les
cas de sa consommation mais qui a tout de même envoyé plusieurs
personnes à l'hopital. Il vaut mieux s'abstenir.

P1010078

Le polypore pied de chèvre est un champignon très rare,
considère comme menacé. Il pousse seul ou en petites colonies.
Bien qu'il soit un excellent comestible, il faut se contenter de le regarder.

P1010012

Le lactaire savoureux est parfois appeler à tort sanguin. C'est un très bon champignon,
un peu fort qui a un goût de safran. Il peut être consomer tel quel,
en soupe, en appéritif ou en condiment. Quand on le coupe
les partie exposées deviennent bleues ou vertes mais cela ne le rend pas toxique.

P1000883

Le polypore écailleux est un champignon comestible à condition que l'on mange les plus jeunes spécimens.
En marinade ou en beaucoup il a une douce saveur.

SAM_5054

Amanite panthère est un terrible champignon toxique qu'il faut éviter.
Attention il ressemble beaucoup à l'amanite rougissante et l'amanite épaisse.

SAM_5826

La lépiote brun-lilas est une jolie lépiote. Elle n'est pas comestible car toxique et
même dans certains cas mortelle.

SAM_5805

L'amanite safran est comestible à condition d'être reconnu par un exepert,
la famille des amanites comportant de nombreux champignons semblalbes
les uns aux autres et fortement toxiques.

SAM_5845

Le russule de sardoine n'est pas comestible, mais il reste fort appréciable de par sa couleur.

SAM_5954

L'hypoxylon en forme de fraise est non comestible. Il pousse sur le bois mort.

SAM_5999

Le cortinaire couleur de roucou est un champignon mortel avec le quel il faut être prudent.

SAM_6146

Le panéole coprophile n'est pas comestible car concidéré comme toxique.

SAM_6118

Le polypore cilié n'est pas comestible car sa chair est coriace et n'a pas bon goût.

SAM_6126

L'armillaire couleur miel est comestible très jeune. On ne consomme que le chapeau,
que l'on fait longment blanchir avant de le poêler.
Attention, de nombreuses intoxications ont été enregistré. Il vaut mieux l'éviter.

SAM_6137

L'armillaire sans anneau est un bon commestible quand il est jeune,
mais il ne se conserve que très peu de temps.

SAM_6464

Le lactaire à lait brûlant aime beaucoup les noisetiers. Le lait blanc qui
s'en échappe devient jaune en séchant. Il est très âcre ce qui le rend inconsommable.

SAM_5058

L'hypholome en touffe est un joli champignon, présenté ici sous sa forme juvénile.
Par la suite son chapeau s'élargie et on peut distinguer de façon nette ses lamelles.
Sa chair est très amère, ce qui n'est pas très grave au vu de sa toxicité.

SAM_4917

La pholiote du peuplier est un excellent champignon qui affectionne
les troncs des arbres morts et pousse de la fin du printemps à celle de l'automne.

SAM_5917

La tramète versicolor est un polypore qui peut revêtir une grande gamme de couleur,
du bleu foncé à l'orange, du vert au marron en passant pas le blanc,
le beige ou encore le gris sombre. C'est un champignon
non seulement immangeable en raison de sa dureté mais également toxique.

SAM_6688

Mycena rosea est un champignon toxique malgré sa belle couleur..

SAM_6711

L'hygrocybe perroquet est un joli champignon vert à sa naissance,
qui devient jaune en grandissant et prend des teintes rouges à maturité,
ce qui lui donne le nom de perroquet car il en porte les couleurs.

SAM_6692

La fleur de tan cendrée ressemble à la ponte d'une araignée.
C'est un champignon mousseux qui pousse sur l'herbe ou le bois mort. Iln'est pas comestible.

SAM_6800

Le tricholome colombette est un excellent comestible
que l'on peut facilement confondre avec des champignons mortels
ou toxiques comme l'amanite vireuse (mortelle).

SAM_6872

L'armillaire à pied clavé est assez rare est bien qu'il a une chair douce,
il est considéré comme nous comestible.

SAM_6861

Le mycène à pied ferme n'est pas considéré comme comestible
car sa chair est trop petite et trop délicate pour être consommée.

SAM_6917

Le plutée brun d'ombre est unchampignon rare non comestible.

SAM_6978

L'entolome livide cause la dégénérescence du foie et de l'appareil digestif
si il est consommer, c'est un sévère toxique parfois mortel.

SAM_7006

La russule sans lait est un comestible trés médiocre.
Il porte ce nom car ressemble à un lactaire mais s'en différencie par son absence de lait

SAM_7065

L'hypholome couleur de brique est un champignon toxique qu'il ne faut pas consommer.

SAM_7077

Le lactaire roux estun champignon trop amer et poivré pour être consommé.

SAM_7110

Le bolet à chair rouge est un excellent comestible mais toxique à l'état cru.
Les estomacs fragiles le digèrent mal.

SAM_7128

L'helvelle crépue est un médiocre comestible toxique à l'état cru.

SAM_7419

L'amanite des Césars est un champignon remarquable très apprécié
et considéré comme l'un des meilleurs. 

SAM_7315

L'amanite tue-mouche est un champignon non comestible
qui donne des hallucinations et des troubles gastriques très graves.

SAM_7250

Le tricholome rutilant est un champignon non comestible car très
(trop) amer. De plus il est suspecté d'être toxique.

SAM_7236

Le bolet bai est un très bon champignon dont la chair délicate une fois
sectionnée prend une teinte grisâtre. Il faut le consommer jeune en excluant le pied.

SAM_7226

La chantrelle en trompette est un très bon champignon fort recherché.

SAM_7415

Le clitocybes nébuleux est un champignon considéré comme non comestible.

SAM_7222

L'helvelle lacuneuse est non comestible car provoque de violentes intoxications. 

SAM_7445

L'oreille-de-lièvre est un très médiocre comestible qui bruni à la cuisson.

SAM_7447

Le pied bleu est un excellent comestible très recherché. Son goût fort ne plaît pas à tout le monde.

SAM_7424

La russule noircissante naît blanche puis prend sa teinte noire.
Il provoque des irritations gastriques et est donc non comestibles.
Dans sa fin, elle est colonisée par un petit champignon, dont un des noms est nyctale
porteuse d'étoiles. (ici)

SAM_7449

La trompette de lamort malgré son nom est un champignon délicieux très
apprécié pour sa toute légère acidité.

SAM_7342

Le lactaire à odeur de chicoré provoque des troubles digestfis,
il n'est pas comestibles même si certaines l'utilisen en condiment dans les soupes.

SAM_6806

Le cliotcybe très grand (Clitocybe Maxima) est un médiocre comestible de taille impressionnante.

SAM_7385

Le lycoperdon brun d'ombre fait parti des familles des vesses. Il es non comestible.

P1010248

La léotie lubrique est un champignon non comestible et gluant qui contient une faible dose de toxines.

P1010263

L'ascocoryne sarcoïde est un petit champignon non comestible violet qui peine
à atteindre plus de 3 cm à pleine maturité.

SAM_0161

La pleurote en forme d'huître est un excellent champignon qu'il vaut mieux consommer quand il est jeune.

SAM_0154

La tramète rougeoyante est un beau champignon très coriace, ce qui le rend non-comestible.

SAM_0337

Schizophyllum commune est petit champignon blanc, jugé non comestible
qu'il ne faut pas ramasser. Il semblerait qu'il ait été consommé un temps dans
certains coins de France, sans que cela ait été probant.

P1020148

Le  flammule à pied velu est un champignon qui vit en colonie et qui investit les arbres mourants.
Quand il libère ses spors, les chapeaux des champignons qui se trouvent en dessous
de lui deviennent blancs. Il est comestible.

SAM_1396

Le calycelle citrine est un petit champignon qui pousse en colonie
et s'atablit là où les arbres morts n'ont pas d'écorce. Il est considéré
comme non comestilbe.

SAM_1201

La pézize écarlate est un champignon qui égaille la forêt. Il n'a pas d'intêret comestible
mais peut mettre un peu de couleur das une assiette.

SAM_1302

Le géoglosse glabre appelé langue-de-terre est un champignon rare considéré
comme non comestible car sa chair est trop coriace.

SAM_3733

Le xylaire du bois est un drôle de champignon fourchu, d'abords blanc,
puis guis et enfin noir quand il fructifie. Il n'est pas comestible.

SAM_3817

Champignon ou non? Les plumes d'anges sont de drôles de formations qui apparaissent
parfois sur les petites branches mortes des chênes et des hêtres de tomber au sol.
Le responsable de ce drôle de phénomène serait un champignon qui sous l'effet
de l'humidité puis d'un gel soudain s'étendrait en de longs filaments fragiles et doux. 

SAM_3927

La pézize veinée est un excellent champignon,
cousine de la morille dont elle partage la même propriété,
à savoir qu'elle nécessite une cuisson prolongée pour ne pas être toxique ou indigeste.

SAM_6465

La morille conique (var.nigra) est une des plus rares du genre et des plus gouteuse,
c'est un excellent champignon qui reste néanmoins toxique cru.

SAM_6357

Le coprin micacé est un champignon comestible de piètre qualité.

SAM_6408

La morille commune appelée aussi vulgaire est un excellent champignon,
c'est la plus répendue des morilles.

SAM_6663

C'est les verpes sont les moins parfumés de la famille des Morchella mais
reste un bon champignon.

SAM_6677

Le morillon commun est un très bon comestible mais un petit peu moins
parfumé que sa cousine.

SAM_6835

La verpe conique est un champignon commestible de la famille des morilles.
Bien moin parfumé il reste agréable en bouche.

SAM_6996

Le mousseron de la Saint George est un excellent champignon à l'odeur de farine fraîche
ou de chataigne selon les odorats de chacun.

SAM_7251

Le lycolage des arbres ou lait de loup est un drôle de champignon non comestible.

SAM_6653

Le mycène à pied jaune ou mycène renati est un joli champignon rose,
blanc et jaune non comestible.

SAM_0084

La russule noire et blanche est un champignon non comestible avec
des suspissions de toxicité.

SAM_0154

Le bolet amer ou bolet du fiel peut facilement se confondre avec le cèpe d'été.
Son goût très amer le rend inconsommable.

SAM_0290

La russule fétide est relativement massive sent le cheveux ou la corne brûler.
L'amertume de sa chair et son odeur la rendent non comestible.

P1060093

La collybie radicante est un piètre comestible facile à confondre avec d'autres espèces.

SAM_1708

L'amanite vaginée est comestible bien cuite et était utilisée dans des pratique magiques autrefois.
Reservée aux connaisseurs.

SAM_2100

La russule belette est un bon comestible.

SAM_2047

La calvaire dréssée est un champignon non comestible à raison de son goût poivré.

SAM_1412

Le bolet à pied rouge est un excellent comestible, toxique cru ou mal cuit,
qui à le tord de noircir à la cuisson.

SAM_1491

Le bolet rude est relativement commun chez nous. Piètre comestible, on le voit du début
de l'été au milieux de l'automne.

SAM_1500

La famille des bollets orangés comportent de nombreux sous-genres dont certains
sont de bons commestibles.

SAM_2040

La russule dorée est l'un des meilleurs russules qu'il soit.

SAM_2106

La vesce hérissée n'est pas comestible mais fort esthétique.

SAM_1427

Le bolet blafard à pied rouge est toxique cru. C'est un comestible moyen.

SAM_3212

La lépiote excoriée est une lépiote comestible qui juvénile aura un chapeau crème
puis peu à peu deviendra blanche tout en conservant un mamelon brun. 

SAM_3196

La lépiote mamelonnée est elle aussi un bon comestible,
proche d'aspect de la lépiote élevée.

SAM_3753

Les gymnopiles pénétrants sont des champignons non comestibles car toxiques.

P9160669

Les hypholomes en touffe sont de petits champignons non commestibles aux jolies couleurs.
Au vu des dernières analyses ils seraient toxiques.

SAM_3717

L'amanite fauve est une espèce proche de l'amanite vaginée.
C'est un champignon non comestible.

SAM_5182

Le lycoperdon brun d'ombre appartient à la famille des vesses. Il est non comestible.

SAM_5034

L'helvelel lacuneuse est un champignon toxique que l'on rencontre du début de
l'automne au début de l'hiver. 

SAM_5069

les léoties lubriques sont toxiques contiennent la même toxique que le gyromite.

P9160667

Le cortinaire blanc-violet est un piètre commestible.

SAM_5165

 Le lyophylle conné n'est pas comestible car contient des agents mutagènes.

SAM_4929

Le bolet à tubes coupés est non comestible. Il ne faut pas le confondre
avec les cèpes plus nobles.

 

Voilà 2014 avec toutes les nouvelles découvertes qu'entraine cette nouvelle année !

P3300016

L'hygrophore de mars est un excellent et rare champignon printannier très recherché.

P3300071

Encore plus discrète, l'Urnula Craterium ne se rencontre que rarement.

P3300007

Non comestible, la tramète bossue se reconnaît aux algues qui viennent la coloniser.

P3300029

Le polypore marginé n'est pas comestible. On le reconnaît à sa marge orangée.
Chaque pli équivaut à une année... faites le compte!

P3300075

L'entolome à pied hérissé est toxique. Il sent la farine et le concombre.

P3300040

L'hypholome à lames fumées est un piètre comestible à éviter.

P3300055

Les pholiotes changeantes sont de bons comestibles. Attention aux confusions!

P9160559

Armillaria solidipes n'est pas connu pour être comestible.

P8240093

 Le calvaire jaune est considère comme comestible même s'il faut s'en méfier.

P8190099

La lépiote gracile ou lépiote de Ricken fait partie des grandes lépiotes comestibles.

P8190126

Le lactaire presque doux est non comestible et pousse essentiellement sous les hêtres.

----------------------------------------------------------------------------------------

Pour identifier plus de champignons c'est par là: 

http://mycologia34.canalblog.com/archives/0___tous_les_champignons_du_blog/index.html

et par là

http://mycorance.free.fr/

 


jeudi 27 décembre 2012

Salade d'orange à la vanille.

P1010899

Rapide et simple, ce petit dessert nécessite peu d'ingrédients.

 

Pour une personne:

- une grosse orange, biologique si possible.

- une cuillère à café d'extrait liquide de vanille.

- trois cuillères à café de cassonade.

Éplucher l'orange et la couper en tranche fines. Récupérer quelques zestes de la peau que l'on ajoute aux morceaux avec la cassonade et l'extrait de vanille. Mélanger délicatement le tout.

Et voilà un bon petit dessert avec un fruit de saison.

mercredi 26 décembre 2012

Crème aux pleurotes.

SAM_0180

Découverte de l'hiver, quelques belles pleurotes en forme d'huître. Direction la cuisine.

Pour une délicieuse crème aux pleurotes:

- quelques pleurotes.

- une cuillère à café d'huile d'olive.

- une demie ail.

- 20 cl de crème.

- 1/2 poignée de persil.

- un peu de sel et de poivre.

SAM_0254 SAM_0255

Le soucis avec les pleurotes est qu'il faut favoriser les jeunes spécimens, les vieux étant souvent très véreux. De ce fait, je me retrouve avec une poignée de champignons.

SAM_0259 SAM_0260 SAM_0258 SAM_0257

Après les avoir bien lavés sous l'eau (même si c'est déconseillé je préfère, car la boue et les limaçons ne s'enlèvent pas si facilement), on les coupe en fines lamelles.

SAM_0263 SAM_0265

Dans une petite casserole, on fait chauffer la cuillère d'huile d'olive sur un feu vif (3°). Pendant ce temps on émince une demie ail très finement.

SAM_0274 SAM_0283

Une fois l'huile chaude, on ajoute les pleurotes et l'ail. On remue bien, on sel et on ajoute le persil. Dés que les champignons commence à accroché on baisse le thermostat pour le mettre sur feu doux puis on "déglace" avec un petit peu d'eau. Quand celle-ci s'évapore, on ajoute la crème que l'on laisse mijoter au thermostat 1° pendant une dizaines de minutes.

SAM_0278

Quand celle-ci a bien réduit, il ne reste plus qu'à la servir à table.

Couronnes de Noël (ter).

SAM_0289

Plus classique dans cette série, l'éternelle couronne de pommes de pin. Toute simple elle reste charmante.

SAM_0292 SAM_0294

Pour la réaliser, il faut ramasser une douzaines de pommes bien ouvertes, propres et peu abîmées. On les entortille dans deux brins de fils de fer recuit d'un mètre de long chacun, en les entrecroisant à chaque pomme.

SAM_0288 SAM_0295 SAM_0291 SAM_0296

Une fois la ligne formée, on rejoint les deux extrémités que l'on noue ensemble pour former le cercle de la couronne et faire l'accroche. La voilà terminée, il ne reste plus qu'à accrocher un gros noeud rouge pour la fignoler.

SAM_0388

Dans un autre style, plus printanier, la couronne de fleurs. En cette époque hivernale où les couleurs sont rares, les lamiers sont parfaits pour colorer un peut les mûrs de la maison.

SAM_0393 SAM_0391

Après avoir formée une armature en lierre (comme ici et ici), on enroule quelques grandes feuilles de fougères bien vertes. Entre les enlacement on pique délicatement quelques fragiles fleurs de lamiers tachetés et pourpres aux feuilles sombres.

SAM_0390 SAM_0397 SAM_0398 SAM_0399

Voilà un peu de couleur pour Noël. Bien loin de la neige cette touffe verte rappel le printemps, bien que celui-ci ne soit pas annoncé avant quelques mois.

SAM_0415

Mais je ne suis pas la seule à faire quelques bricoles dans mon coin. Les oiseaux se sont débarrassés d'une partie de leur nid abîmé, nous donnant au passage une couronne toute de brins et de crins.

Douceur des tartelettes coco.

SAM_9787

C'est l'hiver, tout ce fait douceur. Les jacinthes fleurissent doucement. C'est le temps de se réchauffer l'âme avec quelques bons petits plats.

SAM_0084 SAM_0085

On ne présente plus le vin chaud, courant sur les marchés de Noël. Même si cette recette est originellement faite avec du rouge, le vin blanc convient bien mieux et apporte un peu de douceur au mélange des épices.

Recette:

- 1 bouteille de vin blanc.

- 2 clous de girofle.

- 1 cuillère 1/2 à café de cannelle.

- 1 cuillère à café de gingembre.

- 2 grains de poivre.

- 100 grammes de sucre roux.

- 1 orange coupée en rondelle.

Versez le vin, le sucre et les épices dans une casserole. Chauffez à feu doux 20 minutes. Le sucre doit être fondu et le vin bien imprégné d'épices. Ajouter l'orange, faites bouillir une fois. Servez bien chaud avec une rondelle d'orange.

(à consommer avec modération)

SAM_0103

Et pour accompagner ce doux breuvage, quelques petites pâtisseries pour ravir les papilles. Pour les fêtes, on peut bien s'offrir deux ou trois écarts!

Pour la recette de la tarte à la noix de coco il vous faut (pour 5 personnes):

- 5 moules du diamètre d'un bol.

- un bol.

- une pâte à tarte.

- deux oeufs.

- 200 grammes de noix de coco râpée.

- 200 grammes de sucre.

- 50cl de lait.

- 20cl de crème.

SAM_0088 SAM_0092

Avec le bol, découpez 5 cercles de pâtes que vous ajoutez à chaque moule. Mélangez les oeufs avec le sucre. Une fois l'appareil bien blanchit ajoutez la noix de coco, la crème et le lait. Mélangez de nouveau pour obtenir une pâte liquide et homogène. Versez là dans les moules et enfournez le tout au thermostat 7 environ 20 minutes.

SAM_0140 SAM_0141 SAM_0104 SAM_0105

Voilà de jolies tartelettes bien dorées et délicieuses qui disparaîtrons aussi vite que possible une fois sorties du four. 


Oreilles de judas à la crème.

SAM_0007

Petite récolte de Noël: quelques belles oreilles de judas bien fermes, parfaites pour finir dans l'assiette.

SAM_0005 SAM_0011

Le mieux pendant la récolte est de prendre soin de ne pas ramasser trop de saltées, ni d'écroces de sureau pour faciliter le nettoyage.

SAM_0055 couronnes de no

Pour ce faire, on passe une à une les oreilles sous l'eau fraîche en les frottants délicatement avec les doigts pour enlever tout ce qui ne fait pas le champignon.

SAM_0059

Une fois propre, avec la lame d'un couteau on retire la partie dure et cartilagineuse des champignons ainsi que les bouts d'écorces restant. Sans cela leur consommation serait désagréable.

SAM_0063 SAM_0064

Une fois l'opération terminée, on les laisse sécher quelques instant près du feu sur un torchon. C'est là que l'on peut voir à quel point la ressemblance avec des oreilles est frappante.

SAM_0143 SAM_0087

Passons à la recette.

Pour ce faire il faut:

- 300 gr d'oreilles de judas.

- une cuillère à c&fé de beurre.

- 10cl de crème.

- du sel et du poivre.

 

Après avoir blanchit dans une casserole d'eau chaude les champignons pendant une dizaine de minutes, pour les rendre un peu moins gluants on les coupes en petits morceaux puis on les poêle quelques instants dans le beurre avec le sel et le poivre. Après quelques instants on ajoute la crème, on remue bien et on laisse réduire. Quand la crème commence à épaissir et devenir un petit peu gélatineuse, à cause des champignons, on retire du feu et on sert de suite avec des tagliatelles fraîches. Le résultat est garanti.

SAM_0066

Couronnes de Noël (bis).

SAM_0199

Voilà une nouvelle couronne, qui se rajoutent à ses consoeurs que l'on peut trouver ici. Au diable les feuillages verdoyants, celle-ci se veut plus sobre.

1SAM_00322SAM_02283SAM_01954SAM_0154

Cette année le must en décoration de Noël est d'inclure sur la table des champignons, alors pourquoi pas dans ma couronne? Pour se faire, dans mon panier j'ai cueillis quelques polypores inconnus (2), deux trois tramètes versicoles (1), quelques tramètes rougeoyantes (4), un peu de liane en chatons (clématite sauvage, la seule vraie liane europenne) (3).

SAM_0224 SAM_0204

Pour assembler tout ce petit monde, je construit un arceau comme pour les autres modèles avec du lierre (dont j'ai retiré les feuilles) que j'enroule sur lui même et au quel j'ajoute quelques branches de noisetier.

SAM_0200 SAM_0194

Pour attacher les champignons, j'utilise des feuilles blanches d'iris qui ont passé, et qui sont devenues tendres et malléables comme de la corde. Il ne reste plus qu'à nouer les polypores et à enroules la liane en graine autour de la couronne.

SAM_0212

Et voilà le résultat, une couronne d'hiver qui fait très couroone de sorcière quand on s'y pense d'un peu plus près.

SAM_0222 SAM_0223

Pour finir, on glisse quelques branches de monnaie du pape fanées, deux trois têtes de verge d'or passées, deux ou trois sommets de berce séchés.

SAM_0207

Il ne reste plus qu'à l'ajouter avec les autres sur le mur de la maisonnée.

mardi 25 décembre 2012

Cueillette de champignons en Décembre.

SAM_9800

En ce mois de Décembre, nous voilà au coeur des fêtes. Les découvertes se font au près du feu sous des montagnes de papier cadeau mais aussi dans le jardin, comme ici avec ces quelques pétales de roses qui vont très vite rejoindre le panier de séchage parfumé.

SAM_9803SAM_9802SAM_9801

Que les près sont verdoyants, il suffit de comparer avec ce qu'il en était il y a deux semaines de cela pour s'aperçevoir de la différence.

SAM_8909SAM_8908SAM_8907

En effet, à cette période le paysage était plus blanc que blanc, sans parler des températures s'aventurant rarement au dessus du 0.

SAM_9805 SAM_9807

Le soleil a vite reprit ses droits et voilà la terre nourricière plus vivace que jamais. Fidèle au poste, à gauche, le verge d'or n'a pas pas perdu un seul de ses chatons. Par contre à droite le pissenlit se retrouve dépourvu de toutes graines.

SAM_9821

Le potager lui aussi a ses habitués, les choux s'inscrivent dans la durée même si de temps à autre un ou deux spécimens sont retirés de leur effectif.

SAM_9815 SAM_9866

Ce qui est le plus étonnant reste la profusion de champignon. Qui l'aurait cru, de nombreux petits marasmes quelconques ont envahi le jardin.

SAM_9840 SAM_9842

Les tramètes versicoles sont toujours là, accrochées à leur vieux tronc de cerisier. Ni le gel, ni la neige et encore moins la pluie n'aurons eux raisons de ces beaux champignons aux quels se sont ajoutés une bande rouge violacée à leur chapeau.

SAM_9839

Passées par toutes les couleurs, elles sont aujourd'hui de couleurs kaki, café, bleu ardoise, orangé, marrons, violine ou encore blanc poudré.

SAM_9829 SAM_9889

La nature regorge de vie est de trésors, de quoi faire de belles couronnes (ici). A gauche la fougère aigle reprend de la vigueur pendant que le lierre à droite donne de jolis fruits bleus, qui malgré leur toxicité font le régale des oiseaux.

SAM_0041 SAM_9828

Deux petites plantes médicinales pointes le bout de leur nez: le lamier tacheté à gauche (décrit ici) et le géranium petit robert, à droite qui donne pendant la fin printemps et l'été de jolies fleurs rosées. 

SAM_9826

Même les pâquerettes s'animent, et certaines déploies leurs jolies fleurs blanches aux extrémités roses et au coeur jaune pétant.

SAM_9837 SAM_9846

Il est toujours plaisant de voir comme les oiseaux peuvent être astucieux. Que cela soit avec une noisette dans le creux d'un vieux tronc ou avec une noix dans la fente d'un piquet, on peut remarquer comment ils utilisent leur environnement pour trouver des support dignes de devenir des instruments pour les aider à atteindre les précieuses et délicieuses amandes de ces coques.

SAM_9852 SAM_9809

Quel point commun entre ce lichen tombé d'un noyer ou ces graines dispersées par les fientes d'un oiseaux?

Ils donneront au printempsde nouveaux individus aptes à coloniser leur environement.

SAM_9822

L'écorce du bouleau est une oeuvre d'art à elle seule. Longtemps elle a été utilisée pour de nombreux usages: chaussures, papier, bois de boulange, eau de boulot (qui entre dans la composition de bières, de liqueurs, de vins ou d'eau-de-vie),sabots, sandales et bien d'autres.

SAM_9824 SAM_9825

C'est aussi le symbole de la sagesse chez les nordiques, c'est peut être pour cela que maître pic-épeiche a décidé d'y établir sa nouvelle résidence. Encore quelques coups de becs bien ciblés et voilà un nid à l'abris des intempéries.

SAM_9883 SAM_9813

Déjà le foin de l'ancien domaine commence à être déménagé. Tous ces travaux ne l'empêchent pas de continuer à sonder le bois mort pour se repaître de vers endormis.

SAM_9879

La galle de la ronce elle trace tranquillement à coups de dents son chemin dans les feuilles bien vertes de la plante sans craindre l'attaque des mouches ou des guêpes solitaires endormies par le froid.

SAM_9870 SAM_9871

Dansle ciel se fait entendre de grands battements d'ailes et de jolis chants mélodieux, parfois entachés par quelques croassements déraillant.

SAM_9858SAM_9869SAM_9874SAM_9875

Ce sont d'immences nuées de corbeaux et d'étourneaux, qui apeurées par les coups de feux des chasseurs, viennent se réfugier dans les grands arbres près des maisons pour se mettre en sécurité. Leurs piaillements font un bruit d'enfer mais délicieux à écouter. Qui aurait cru que les corbeaux savent eux aussi chanter?

SAM_9849 SAM_9854

Les arbres du vastes champs sont parfais: hors d'atteinte pour les chiens des chasseurs, trop près des maisons pour permettre aux chasseurs de tirer, ils offrent le couvert avec les nombreuses grappes de guis qui s'y trouvent. C'est aussi un très bon observatoire pour repérer les ennemis et sonner le cri d'alarme pour entamer la fuite.

SAM_9989

Le temps soudainement plus clément à trompé tout le monde, même le sureau s'y trompe et commence à donner des bourgeons rosés. Prudence, d'ici peu le froid russe va venir conquérir nos montagnes.

SAM_9998 SAM_0007

C'est un temps idéal pour les oreilles de judas qui se déploient en grosses grappes marrons sur le bois du sureau. Ce sont des habituées des temps humides et froids.

SAM_0002 SAM_0005

On les trouve toutes l'années, à condition que l'air ne soit pas trop chaud ni sec, mais elles affectionnent surtout la fin de l'automne, l'hiver et le début du printemps. Le nom oreille de judas vient de sa forme d'oreille et du fait qu'elle pousse surtout sur le sureau, arbre au quel Judas se serait pendu.

SAM_0011

En tout cas belle découverte en ce jour de Noël qui vient à point égailler les repas de fêtes et remplir le panier (comme le ventre). Un peu de crème et le tour est joué.

SAM_0015 SAM_0017

De nombreux  champignons, couvent inconnus ont envahit les troncs des vieux noyers qui ont été abattus les années précédentes et dont quelques vestiges perdures.

SAM_0048 SAM_0053

Surprenante découverte au coeur d'une souche retournée. Parmi les racines déterrées gisent un grand nombre de restes animales: plumes, poils, griffes, becs, ossements, il semblerait qu'un animal, surement un rapace comme la buse variable, ait fait de ce petit coin sa table de restauration. 

SAM_0012

Dans les vieux noeuds d'une branche de noyer un brin de mousse prend plaisir à se loger.

SAM_0153 SAM_0154

Les tramètes rougissantes (trametes rubescens), cousines des tramètes versicoles, tiennent leur nom de leur jolie couleur rouge sang, bien qu'elle peut beaucoup varier, passant du blanc à l'oranger. 

SAM_0042 SAM_0034

Leur nom réside surtout dans le fait qu'une fois coupés, leurs tubes deviennent rougeoyants.

SAM_0152

Très coriace, ça chair les classes parmi les non-comestibles. Elles n'en restent pas moins fascinantes par leur teinte peu courante dans la nature.

SAM_0036 SAM_0038

Voilà un bien drôle de champignon de bois que je n'ai pas encore identifier. Dépourvu de pied, son chapeau est large, bleu-noir sur le dessus avec une marge blanche.

SAM_0040 SAM_0229

En dessus ni de tubes, ni de lamelles, mais des méandres beiges tels un labyrinthe qui contiennent les sporées.

SAM_0096

Vite il faut rentrer, le ciel s'embrase de rouge et d'or et bientôt la nuit tombera sur le jardin et ses fabuleux champignons.

SAM_0157 SAM_0161

Il reste juste le temps de ramasser quelques pleurotes en forme d'huître. Ce sont d'excellents champignons produits à l'échelle industrielle dans divers pays du monde sur des paillis, un petit peu à la manière des champignons de Paris.

SAM_0178

Le chapeau est bleutée, les lamelles sont plus proches des plis et sont blanches. Les jeunes spécimens ont leur bords bien arrondis, c'est eux que l'on consommes de préférences, les vieux individus étant souvent véreux ou trop coriaces sous la dent.

Bref, un bieu beau Noël en pleine nature avec au menu, des champignons, des champignons et encore des champignons.

La tradition des cadeaux.

SAM_9167

Ce soir c'est Noël, alors voilà un petit article sur la tradition des cadeaux, illustré des photos de certains de mes petits présents.

SAM_9174 SAM_9175

Nous avions vu il y a quelques messages de cela, le pourquoi du 25 pour fêter Noël. Aujourd'hui ce sont les présents dont je vais brièvement retracer l'évolution et surtout, la tradition. 

SAM_9187 SAM_9183

Là encore il pourrait s'agire d'une histoire de romains (ils sont partout!). Pendant les Saturnales (période du solsitce d'hiver, entre 21 et le 25 décembre), une fête étalée sur plusieurs jours en l'honeur du dieu éponyme, Saturne l'un des dieux les plus puissants de l'âge d'or romain. A cette occasion on festoyé, on offrait des présents aux dieux de la maison et du foyer: les Lares. Mais les dirigeants et les aux de ce monde avaient eux aussi droit à leur cadeau de la part du peuple, et même les esclaves avaient leur petit présent.

Dans la tradition chrétienne, les cadeaux sont un rappel des rois mages qui, suivant l'étoile du Berger, furent menée à l'enfant Jésus au quel ils offrir la myrrhe, l'encens et l'or, quel chanceux ce Jésus. C'est aussi un moyen de rappeler le sacrifice divin, le don que Dieu fit de son fils pour l'humanité, un cadeau pour nous, mortels.

Les cadeaux seraient aussi le fruit de nombreuses pratiques païennes, fortement implantées en Europe. Il s'agirait d'offrandes pour le solstice d'hiver là aussi. Ainsi les vieux Dieux nordiques, gaulois, celtes, et mêmes perses auraient eux leur part de cadeaux pour attirer la prospérité sur la maisonnée. Soucieux de s'attirer les bonnes grâces de tous, les hommes auraient commencé à s'appliquer le même principe.

Et pour le Père Noël, mieux vaut demander à Coca cola...

SAM_9195

En tout cas Noël et ses présents restent un moyen de faire plaisirs à tout un chacun, parfois en se creusant la tête longuement, sans pour autant se ruiner quand on sait où chercher.

lundi 24 décembre 2012

Couronnes de Noël.

SAM_9921

Aujourd'hui, atelier nature. Des couronnes pour les fêtes, des couronnes pour Noël! Toutes de feuilles et de lianes, voilà de quoi enjoliver la maison pour l'hiver.

SAM_9896 SAM_9897

Pour cela il suffit d'un bon bonnet, d'un paire de gants, d'une grosse écharpe et surtout d'un bon sécateur, avec le quel on arrache aux arbre de grandes lianes de lierre et on retire deux trois branches de noisetiers bien tendres.

SAM_9899 SAM_9903

Une fois l'armature formée, il ne reste plus qu'à planter les différents éléments: branches de houx, de sapins, fleurs sèches de gerbes d'or, fougères bien vertes, laurier sauce ou fleurs sèches et jaunies d'ortensia.

SAM_9906

A cela on rajoute deux trois branches de noyer couvertes le lichen jaune, quelques baies bleus de lierre, un peu de mousse verdoyante.

SAM_9907  SAM_9909SAM_9908 SAM_9910

Il ne reste plus qu'à l'accrocher au volet blanc de la fenêtre de la maisonnée pour obtenir un effet de Noël garantit!

SAM_9928 SAM_9929

Pour former un couronne rien de plus simple. Avec une liane de lierre on forme une cercle en torsadant entre elles les extrémités. Autour de celle-ci on enroule deux ou trois branches de noisetier tendre ou quelques bout le lierre supplémentaires sans feuilles.

1SAM_99302SAM_9931

A la suite de cela on enroule les lianes de lierre aux feuilles bien vertes et garnies de grappes bleutées (1). On coupe les feuilles et les branchages qui dépassent au centre pour former un centre bien dessiné (2).

SAM_9943

Une fois terminée, il ne reste plusqu'à piquer les éléments de décoration chinée ici et là dans la campagne.

SAM_9942 SAM_9937 SAM_9939 SAM_9944

Monnaie du Pape, fleurs de lamier, baies d'églantier et feuilles de laurier donnent des couleurs de Noël à cette couronne naturelle tressée.

SAM_9946 SAM_9949

Opération un peu différente pour cette croix de Noël. Quatre branches de roses d'hiver (aux fleurs jaunes) sont croisées entre elles par des noeuds de lierre. On en enroule également autour des branches et dans les interstices on coince des branches de sapin et de pin, de la monnaie du Pape, des fleurs de gerbes d'or en graines, du houx et bien d'autres choses.

SAM_9955

Merci à mes petits voisins d'avoir décorés cette belle croix de Noël qui trône fièrement sur le tronc du vieux sapin du jardin, avec son joli coeur fait de vinaigrier.

SAM_9962 SAM_9959

De la mousse, du houx, des graines d'arbustes, des brins de noistier.

SAM_9969 SAM_9967

Quelques feuilles d'iris séchées, des branches de laurier sauce.

SAM_9966

Voilà encore une couronne très nature. Faite de lierre tressé, la mousse s'y trouve piquée de petits bouts de noisetier pour bien tenir. A intervalle régulier les vielles feuilles d'iris passées font office de liens.

SAM_9971 SAM_9974

Plus simple, un vieux bougeoir en fer forgé se retrouve habillé de lierre pour trôner au dessus de la table des festivités. Quelques bougies ajoutées et le résultat est là.

SAM_9977

Voilà de quoi passer les fête dans un esprit plus que nature.