mercredi 26 décembre 2012

Douceur des tartelettes coco.

SAM_9787

C'est l'hiver, tout ce fait douceur. Les jacinthes fleurissent doucement. C'est le temps de se réchauffer l'âme avec quelques bons petits plats.

SAM_0084 SAM_0085

On ne présente plus le vin chaud, courant sur les marchés de Noël. Même si cette recette est originellement faite avec du rouge, le vin blanc convient bien mieux et apporte un peu de douceur au mélange des épices.

Recette:

- 1 bouteille de vin blanc.

- 2 clous de girofle.

- 1 cuillère 1/2 à café de cannelle.

- 1 cuillère à café de gingembre.

- 2 grains de poivre.

- 100 grammes de sucre roux.

- 1 orange coupée en rondelle.

Versez le vin, le sucre et les épices dans une casserole. Chauffez à feu doux 20 minutes. Le sucre doit être fondu et le vin bien imprégné d'épices. Ajouter l'orange, faites bouillir une fois. Servez bien chaud avec une rondelle d'orange.

(à consommer avec modération)

SAM_0103

Et pour accompagner ce doux breuvage, quelques petites pâtisseries pour ravir les papilles. Pour les fêtes, on peut bien s'offrir deux ou trois écarts!

Pour la recette de la tarte à la noix de coco il vous faut (pour 5 personnes):

- 5 moules du diamètre d'un bol.

- un bol.

- une pâte à tarte.

- deux oeufs.

- 200 grammes de noix de coco râpée.

- 200 grammes de sucre.

- 50cl de lait.

- 20cl de crème.

SAM_0088 SAM_0092

Avec le bol, découpez 5 cercles de pâtes que vous ajoutez à chaque moule. Mélangez les oeufs avec le sucre. Une fois l'appareil bien blanchit ajoutez la noix de coco, la crème et le lait. Mélangez de nouveau pour obtenir une pâte liquide et homogène. Versez là dans les moules et enfournez le tout au thermostat 7 environ 20 minutes.

SAM_0140 SAM_0141 SAM_0104 SAM_0105

Voilà de jolies tartelettes bien dorées et délicieuses qui disparaîtrons aussi vite que possible une fois sorties du four. 


Oreilles de judas à la crème.

SAM_0007

Petite récolte de Noël: quelques belles oreilles de judas bien fermes, parfaites pour finir dans l'assiette.

SAM_0005 SAM_0011

Le mieux pendant la récolte est de prendre soin de ne pas ramasser trop de saltées, ni d'écroces de sureau pour faciliter le nettoyage.

SAM_0055 couronnes de no

Pour ce faire, on passe une à une les oreilles sous l'eau fraîche en les frottants délicatement avec les doigts pour enlever tout ce qui ne fait pas le champignon.

SAM_0059

Une fois propre, avec la lame d'un couteau on retire la partie dure et cartilagineuse des champignons ainsi que les bouts d'écorces restant. Sans cela leur consommation serait désagréable.

SAM_0063 SAM_0064

Une fois l'opération terminée, on les laisse sécher quelques instant près du feu sur un torchon. C'est là que l'on peut voir à quel point la ressemblance avec des oreilles est frappante.

SAM_0143 SAM_0087

Passons à la recette.

Pour ce faire il faut:

- 300 gr d'oreilles de judas.

- une cuillère à c&fé de beurre.

- 10cl de crème.

- du sel et du poivre.

 

Après avoir blanchit dans une casserole d'eau chaude les champignons pendant une dizaine de minutes, pour les rendre un peu moins gluants on les coupes en petits morceaux puis on les poêle quelques instants dans le beurre avec le sel et le poivre. Après quelques instants on ajoute la crème, on remue bien et on laisse réduire. Quand la crème commence à épaissir et devenir un petit peu gélatineuse, à cause des champignons, on retire du feu et on sert de suite avec des tagliatelles fraîches. Le résultat est garanti.

SAM_0066

Couronnes de Noël (bis).

SAM_0199

Voilà une nouvelle couronne, qui se rajoutent à ses consoeurs que l'on peut trouver ici. Au diable les feuillages verdoyants, celle-ci se veut plus sobre.

1SAM_00322SAM_02283SAM_01954SAM_0154

Cette année le must en décoration de Noël est d'inclure sur la table des champignons, alors pourquoi pas dans ma couronne? Pour se faire, dans mon panier j'ai cueillis quelques polypores inconnus (2), deux trois tramètes versicoles (1), quelques tramètes rougeoyantes (4), un peu de liane en chatons (clématite sauvage, la seule vraie liane europenne) (3).

SAM_0224 SAM_0204

Pour assembler tout ce petit monde, je construit un arceau comme pour les autres modèles avec du lierre (dont j'ai retiré les feuilles) que j'enroule sur lui même et au quel j'ajoute quelques branches de noisetier.

SAM_0200 SAM_0194

Pour attacher les champignons, j'utilise des feuilles blanches d'iris qui ont passé, et qui sont devenues tendres et malléables comme de la corde. Il ne reste plus qu'à nouer les polypores et à enroules la liane en graine autour de la couronne.

SAM_0212

Et voilà le résultat, une couronne d'hiver qui fait très couroone de sorcière quand on s'y pense d'un peu plus près.

SAM_0222 SAM_0223

Pour finir, on glisse quelques branches de monnaie du pape fanées, deux trois têtes de verge d'or passées, deux ou trois sommets de berce séchés.

SAM_0207

Il ne reste plus qu'à l'ajouter avec les autres sur le mur de la maisonnée.

mardi 25 décembre 2012

Cueillette de champignons en Décembre.

SAM_9800

En ce mois de Décembre, nous voilà au coeur des fêtes. Les découvertes se font au près du feu sous des montagnes de papier cadeau mais aussi dans le jardin, comme ici avec ces quelques pétales de roses qui vont très vite rejoindre le panier de séchage parfumé.

SAM_9803SAM_9802SAM_9801

Que les près sont verdoyants, il suffit de comparer avec ce qu'il en était il y a deux semaines de cela pour s'aperçevoir de la différence.

SAM_8909SAM_8908SAM_8907

En effet, à cette période le paysage était plus blanc que blanc, sans parler des températures s'aventurant rarement au dessus du 0.

SAM_9805 SAM_9807

Le soleil a vite reprit ses droits et voilà la terre nourricière plus vivace que jamais. Fidèle au poste, à gauche, le verge d'or n'a pas pas perdu un seul de ses chatons. Par contre à droite le pissenlit se retrouve dépourvu de toutes graines.

SAM_9821

Le potager lui aussi a ses habitués, les choux s'inscrivent dans la durée même si de temps à autre un ou deux spécimens sont retirés de leur effectif.

SAM_9815 SAM_9866

Ce qui est le plus étonnant reste la profusion de champignon. Qui l'aurait cru, de nombreux petits marasmes quelconques ont envahi le jardin.

SAM_9840 SAM_9842

Les tramètes versicoles sont toujours là, accrochées à leur vieux tronc de cerisier. Ni le gel, ni la neige et encore moins la pluie n'aurons eux raisons de ces beaux champignons aux quels se sont ajoutés une bande rouge violacée à leur chapeau.

SAM_9839

Passées par toutes les couleurs, elles sont aujourd'hui de couleurs kaki, café, bleu ardoise, orangé, marrons, violine ou encore blanc poudré.

SAM_9829 SAM_9889

La nature regorge de vie est de trésors, de quoi faire de belles couronnes (ici). A gauche la fougère aigle reprend de la vigueur pendant que le lierre à droite donne de jolis fruits bleus, qui malgré leur toxicité font le régale des oiseaux.

SAM_0041 SAM_9828

Deux petites plantes médicinales pointes le bout de leur nez: le lamier tacheté à gauche (décrit ici) et le géranium petit robert, à droite qui donne pendant la fin printemps et l'été de jolies fleurs rosées. 

SAM_9826

Même les pâquerettes s'animent, et certaines déploies leurs jolies fleurs blanches aux extrémités roses et au coeur jaune pétant.

SAM_9837 SAM_9846

Il est toujours plaisant de voir comme les oiseaux peuvent être astucieux. Que cela soit avec une noisette dans le creux d'un vieux tronc ou avec une noix dans la fente d'un piquet, on peut remarquer comment ils utilisent leur environnement pour trouver des support dignes de devenir des instruments pour les aider à atteindre les précieuses et délicieuses amandes de ces coques.

SAM_9852 SAM_9809

Quel point commun entre ce lichen tombé d'un noyer ou ces graines dispersées par les fientes d'un oiseaux?

Ils donneront au printempsde nouveaux individus aptes à coloniser leur environement.

SAM_9822

L'écorce du bouleau est une oeuvre d'art à elle seule. Longtemps elle a été utilisée pour de nombreux usages: chaussures, papier, bois de boulange, eau de boulot (qui entre dans la composition de bières, de liqueurs, de vins ou d'eau-de-vie),sabots, sandales et bien d'autres.

SAM_9824 SAM_9825

C'est aussi le symbole de la sagesse chez les nordiques, c'est peut être pour cela que maître pic-épeiche a décidé d'y établir sa nouvelle résidence. Encore quelques coups de becs bien ciblés et voilà un nid à l'abris des intempéries.

SAM_9883 SAM_9813

Déjà le foin de l'ancien domaine commence à être déménagé. Tous ces travaux ne l'empêchent pas de continuer à sonder le bois mort pour se repaître de vers endormis.

SAM_9879

La galle de la ronce elle trace tranquillement à coups de dents son chemin dans les feuilles bien vertes de la plante sans craindre l'attaque des mouches ou des guêpes solitaires endormies par le froid.

SAM_9870 SAM_9871

Dansle ciel se fait entendre de grands battements d'ailes et de jolis chants mélodieux, parfois entachés par quelques croassements déraillant.

SAM_9858SAM_9869SAM_9874SAM_9875

Ce sont d'immences nuées de corbeaux et d'étourneaux, qui apeurées par les coups de feux des chasseurs, viennent se réfugier dans les grands arbres près des maisons pour se mettre en sécurité. Leurs piaillements font un bruit d'enfer mais délicieux à écouter. Qui aurait cru que les corbeaux savent eux aussi chanter?

SAM_9849 SAM_9854

Les arbres du vastes champs sont parfais: hors d'atteinte pour les chiens des chasseurs, trop près des maisons pour permettre aux chasseurs de tirer, ils offrent le couvert avec les nombreuses grappes de guis qui s'y trouvent. C'est aussi un très bon observatoire pour repérer les ennemis et sonner le cri d'alarme pour entamer la fuite.

SAM_9989

Le temps soudainement plus clément à trompé tout le monde, même le sureau s'y trompe et commence à donner des bourgeons rosés. Prudence, d'ici peu le froid russe va venir conquérir nos montagnes.

SAM_9998 SAM_0007

C'est un temps idéal pour les oreilles de judas qui se déploient en grosses grappes marrons sur le bois du sureau. Ce sont des habituées des temps humides et froids.

SAM_0002 SAM_0005

On les trouve toutes l'années, à condition que l'air ne soit pas trop chaud ni sec, mais elles affectionnent surtout la fin de l'automne, l'hiver et le début du printemps. Le nom oreille de judas vient de sa forme d'oreille et du fait qu'elle pousse surtout sur le sureau, arbre au quel Judas se serait pendu.

SAM_0011

En tout cas belle découverte en ce jour de Noël qui vient à point égailler les repas de fêtes et remplir le panier (comme le ventre). Un peu de crème et le tour est joué.

SAM_0015 SAM_0017

De nombreux  champignons, couvent inconnus ont envahit les troncs des vieux noyers qui ont été abattus les années précédentes et dont quelques vestiges perdures.

SAM_0048 SAM_0053

Surprenante découverte au coeur d'une souche retournée. Parmi les racines déterrées gisent un grand nombre de restes animales: plumes, poils, griffes, becs, ossements, il semblerait qu'un animal, surement un rapace comme la buse variable, ait fait de ce petit coin sa table de restauration. 

SAM_0012

Dans les vieux noeuds d'une branche de noyer un brin de mousse prend plaisir à se loger.

SAM_0153 SAM_0154

Les tramètes rougissantes (trametes rubescens), cousines des tramètes versicoles, tiennent leur nom de leur jolie couleur rouge sang, bien qu'elle peut beaucoup varier, passant du blanc à l'oranger. 

SAM_0042 SAM_0034

Leur nom réside surtout dans le fait qu'une fois coupés, leurs tubes deviennent rougeoyants.

SAM_0152

Très coriace, ça chair les classes parmi les non-comestibles. Elles n'en restent pas moins fascinantes par leur teinte peu courante dans la nature.

SAM_0036 SAM_0038

Voilà un bien drôle de champignon de bois que je n'ai pas encore identifier. Dépourvu de pied, son chapeau est large, bleu-noir sur le dessus avec une marge blanche.

SAM_0040 SAM_0229

En dessus ni de tubes, ni de lamelles, mais des méandres beiges tels un labyrinthe qui contiennent les sporées.

SAM_0096

Vite il faut rentrer, le ciel s'embrase de rouge et d'or et bientôt la nuit tombera sur le jardin et ses fabuleux champignons.

SAM_0157 SAM_0161

Il reste juste le temps de ramasser quelques pleurotes en forme d'huître. Ce sont d'excellents champignons produits à l'échelle industrielle dans divers pays du monde sur des paillis, un petit peu à la manière des champignons de Paris.

SAM_0178

Le chapeau est bleutée, les lamelles sont plus proches des plis et sont blanches. Les jeunes spécimens ont leur bords bien arrondis, c'est eux que l'on consommes de préférences, les vieux individus étant souvent véreux ou trop coriaces sous la dent.

Bref, un bieu beau Noël en pleine nature avec au menu, des champignons, des champignons et encore des champignons.

La tradition des cadeaux.

SAM_9167

Ce soir c'est Noël, alors voilà un petit article sur la tradition des cadeaux, illustré des photos de certains de mes petits présents.

SAM_9174 SAM_9175

Nous avions vu il y a quelques messages de cela, le pourquoi du 25 pour fêter Noël. Aujourd'hui ce sont les présents dont je vais brièvement retracer l'évolution et surtout, la tradition. 

SAM_9187 SAM_9183

Là encore il pourrait s'agire d'une histoire de romains (ils sont partout!). Pendant les Saturnales (période du solsitce d'hiver, entre 21 et le 25 décembre), une fête étalée sur plusieurs jours en l'honeur du dieu éponyme, Saturne l'un des dieux les plus puissants de l'âge d'or romain. A cette occasion on festoyé, on offrait des présents aux dieux de la maison et du foyer: les Lares. Mais les dirigeants et les aux de ce monde avaient eux aussi droit à leur cadeau de la part du peuple, et même les esclaves avaient leur petit présent.

Dans la tradition chrétienne, les cadeaux sont un rappel des rois mages qui, suivant l'étoile du Berger, furent menée à l'enfant Jésus au quel ils offrir la myrrhe, l'encens et l'or, quel chanceux ce Jésus. C'est aussi un moyen de rappeler le sacrifice divin, le don que Dieu fit de son fils pour l'humanité, un cadeau pour nous, mortels.

Les cadeaux seraient aussi le fruit de nombreuses pratiques païennes, fortement implantées en Europe. Il s'agirait d'offrandes pour le solstice d'hiver là aussi. Ainsi les vieux Dieux nordiques, gaulois, celtes, et mêmes perses auraient eux leur part de cadeaux pour attirer la prospérité sur la maisonnée. Soucieux de s'attirer les bonnes grâces de tous, les hommes auraient commencé à s'appliquer le même principe.

Et pour le Père Noël, mieux vaut demander à Coca cola...

SAM_9195

En tout cas Noël et ses présents restent un moyen de faire plaisirs à tout un chacun, parfois en se creusant la tête longuement, sans pour autant se ruiner quand on sait où chercher.


lundi 24 décembre 2012

Couronnes de Noël.

SAM_9921

Aujourd'hui, atelier nature. Des couronnes pour les fêtes, des couronnes pour Noël! Toutes de feuilles et de lianes, voilà de quoi enjoliver la maison pour l'hiver.

SAM_9896 SAM_9897

Pour cela il suffit d'un bon bonnet, d'un paire de gants, d'une grosse écharpe et surtout d'un bon sécateur, avec le quel on arrache aux arbre de grandes lianes de lierre et on retire deux trois branches de noisetiers bien tendres.

SAM_9899 SAM_9903

Une fois l'armature formée, il ne reste plus qu'à planter les différents éléments: branches de houx, de sapins, fleurs sèches de gerbes d'or, fougères bien vertes, laurier sauce ou fleurs sèches et jaunies d'ortensia.

SAM_9906

A cela on rajoute deux trois branches de noyer couvertes le lichen jaune, quelques baies bleus de lierre, un peu de mousse verdoyante.

SAM_9907  SAM_9909SAM_9908 SAM_9910

Il ne reste plus qu'à l'accrocher au volet blanc de la fenêtre de la maisonnée pour obtenir un effet de Noël garantit!

SAM_9928 SAM_9929

Pour former un couronne rien de plus simple. Avec une liane de lierre on forme une cercle en torsadant entre elles les extrémités. Autour de celle-ci on enroule deux ou trois branches de noisetier tendre ou quelques bout le lierre supplémentaires sans feuilles.

1SAM_99302SAM_9931

A la suite de cela on enroule les lianes de lierre aux feuilles bien vertes et garnies de grappes bleutées (1). On coupe les feuilles et les branchages qui dépassent au centre pour former un centre bien dessiné (2).

SAM_9943

Une fois terminée, il ne reste plusqu'à piquer les éléments de décoration chinée ici et là dans la campagne.

SAM_9942 SAM_9937 SAM_9939 SAM_9944

Monnaie du Pape, fleurs de lamier, baies d'églantier et feuilles de laurier donnent des couleurs de Noël à cette couronne naturelle tressée.

SAM_9946 SAM_9949

Opération un peu différente pour cette croix de Noël. Quatre branches de roses d'hiver (aux fleurs jaunes) sont croisées entre elles par des noeuds de lierre. On en enroule également autour des branches et dans les interstices on coince des branches de sapin et de pin, de la monnaie du Pape, des fleurs de gerbes d'or en graines, du houx et bien d'autres choses.

SAM_9955

Merci à mes petits voisins d'avoir décorés cette belle croix de Noël qui trône fièrement sur le tronc du vieux sapin du jardin, avec son joli coeur fait de vinaigrier.

SAM_9962 SAM_9959

De la mousse, du houx, des graines d'arbustes, des brins de noistier.

SAM_9969 SAM_9967

Quelques feuilles d'iris séchées, des branches de laurier sauce.

SAM_9966

Voilà encore une couronne très nature. Faite de lierre tressé, la mousse s'y trouve piquée de petits bouts de noisetier pour bien tenir. A intervalle régulier les vielles feuilles d'iris passées font office de liens.

SAM_9971 SAM_9974

Plus simple, un vieux bougeoir en fer forgé se retrouve habillé de lierre pour trôner au dessus de la table des festivités. Quelques bougies ajoutées et le résultat est là.

SAM_9977

Voilà de quoi passer les fête dans un esprit plus que nature.

Les joies de l'hiver.

SAM_9777

Depuis le 21 décembre, c'est l'hiver, chocolats chaud et neige font pour de bon partis du paysage. Même la chapelle du hameau prend son beau manteau blanc.

SAM_9761 SAM_9714

Par ce temps, on ne sort que peu, le froid étant plus que piquant, alors on regarde la temps qui passe par la fenêtre.

SAM_9755 SAM_9739

De temps à autre une mésange ou une pie pointe le bout de leur nez. On en profite pour sortir les conserves et les bocaux réalisés pendant l'été. Au programme, mijoté de cèpes.

SAM_9686

Bref, il n'y a que les oiseaux qui s'aventurent au dehors, et laissent dans la neige la trace de leurs frêles pattes et de temps à autres celle de leurs ailes.

SAM_9727 SAM_9732

Pour ce qui est du chat, la neige n'est pas vraiment une joie. Siestes au coin du feu et galipettes sur le canapé ponctuent son tranquille rythme de vie.

SAM_9771 SAM_9774

Bref, de la neige, encore de la neige, un vrai délice. Le hameau est devenue blanc, et il faut désormais se frayer de large passage dans la poudreuse pour rentrer chez soi.

SAM_9763

Bref, voilà l'hiver.

jeudi 20 décembre 2012

Petits gâteaux de Noël, le choc du chocolat.

SAM_9645

Noël approche, c'est le temps de s'épanourie dans une débauche de gras et de sucre. Et pour cela, rien n'est mieux que le chocolat! 

SAM_9615 SAM_9652

Rien de bien sorcier, pour se faire il suffit de s'équiper d'un moule à chocolats qui peut être enfourné. Pour ma part j'opte pour les fleurs et les coquillages.  C'est un peu printanier mais ça ne fait pas de mal.

SAM_9622 SAM_9625

A cela on ajoute un appareil de gâteau au chocolat tout simple, sans oublier le beurre et bien sûre, le chocolat pâtissier.

SAM_9626

Et comme on le dit,on ne cuisine pas sans faire de tracas comme on ne fait pas d'omelette sans cassés d'oeufs... 

SAM_9629 SAM_9637

Deux-trois cuillères dans le moule, dix minutes au four, et voilà de jolis petits gâteaux fumants qui brûlent les doigts et le palais.

SAM_9633 SAM_9649

Enfin prêts, mes premiers gâteaux pour les fêtes. Marguerites et coques chocolatées sont prêtes à être dégustées avec plaisir.

SAM_9651

L'opération est longue avec un moule à trous mais je ne suis pas peu fière du résultat, et de ma patiente que j'ai mit à l'épreuve.

SAM_9590 SAM_9643

Mais le chocolat n'est pas le seul bonheur des fêtes de fin d'années. Fruits et nougats prennent place sur les tables.

SAM_9580 SAM_9609

Sans pour autant prendre le pas sur la routine. Les basiques sont souvent les meilleurs, et pour réchauffer les membres et le coeurs, rien de mieux qu'un bon plat de pâtes.

SAM_9653

Enfin bref, en attendant de quitter la ville et sa grisaille pour retrouver la neige de nos campagnes et montagnes, rien de mieux que de passer derrière les fourneaux.

mercredi 19 décembre 2012

2012, une année à champignons.

Petit zoom sur une année riche en découvertes mycologiques. 

Chantrelles, vachotes, cèpes, rosées, coprins, russules, vesces, amanites et bien d'autres encore ont rejoint nos paniers et notre collection de photos.

Voici un aperçut de ces sympathiques champignons vu sous un angle peu commun.

SAM_6067

SAM_4226 P1010075

P1000811SAM_5930SAM_5115SAM_1339

SAM_6278

SAM_6976 SAM_6767

SAM_6141

SAM_6030 SAM_6022

SAM_1339 (2)

SAM_5886 SAM_5940

SAM_2538SAM_5015SAM_5133SAM_5139

SAM_0649 SAM_4280

SAM_2583

SAM_6808 SAM_6315

SAM_2503

SAM_1502 SAM_2561

SAM_4207

P1010135 SAM_6838

SAM_4918

SAM_6208 SAM_1448

SAM_6688

dimanche 16 décembre 2012

Verrines de saumon.

SAM_9375

Voilà le début des fêtes et de l'avant Noël. Pour se mettre dans le bain, voilà une recette tout simple et qui ne vous coûtera pas un gramme de patience.

 

Pour ce faire il vous faut:

- douze petits pots à verrine.

- 6 tomates cerises.

- 4 tranches de saumon fumé.

- de la ciboulette émincée et séchée.

- 240 grammes de fromage blanc.

- une cuillère à soupe de curry.

- trois pincées de sel.

 

SAM_9369 SAM_9370

Dans un bol, mélanger le fromage blanc avec le sel et le curry. Trancher le saumon en fines lamelles et les tomates en deux.

SAM_9380 SAM_9381

Dans les verrines, ajouter deux cuillères à soupe de fromage-blanc au curry. Ajouter quelques lamelles de saumon fumé, une demi tomate cerise, une pincée de ciboulette.

SAM_9372

On vous l'avez dit, facile!