mercredi 9 mai 2012

La pulmonaire

SAM_1041 SAM_1043

Semblables à des poumons par leur motif, les feuilles de pulmonaire sont réputées pour être
un excellent médicament pour la toux et la bronchite mais elle reste affreusement amère.

 

La pulmonaire:

nom latin- Pulmonaria officinalis

famille- Boraginarea (Boraginacées)

habitat- Europe, en dessous de 1600m, dans les zones de mi-ombre.

En Isère: Pulmonaire semblable - Pulmonaire à feuilles étroites - Pulmonaire du Dauphiné - Pulmonaire à feuilles longues - Pulmonaire des montagnes - Pulmonaire d'Italie

En Hautes-Alpes: Pulmonaire à feuilles étroites - Pulmonaire des Cévennes - Pulmonaire à feuilles longues - Pulmonaire d'Italie

nom- le nom pulmonaire vient des tâches que l'on retrouve sur la feuille de la plupart des espèces de cet ordre qui font penser à celles que l'on retrouve dans un poumon.

 description- Elle peut mesurer 30 à 40 cm est s'épanouie au printemps. Les fleurs d'abord rosées deviennent bleues en passant par le violine. Ses feuilles sont longues et vertes avec des tâches blanches le plus souvent. Ses fruits sont petits, charnus et noirs.

 récolte- Les feuilles sont ramassées à la fin du printemps.

 propriétés- Au moyen âge on pensait à tort que la pulmonaire pouvait soigner la tuberculose. Cependant elle a une bonne utilité dans le traitement de la bronchite, des hémorroïdes, des palpitations, de la dartre et des gerçures grâce à ses propriétés astringentes, sudorifiques, expectorantes,émollientes et diurétiques.

utilisation médicinale- On peut faire une tisane pour la gorge. Pour cela, faire chauffer 200 ml d'eau, puis la verser sur 2 grammes, ce qui représente environ une cuillère à café, de feuilles séchés de pulmonaire et sur quelques feuilles fraîches de menthe qui enlèveront le goût amer de la pulmonaire. Il faut laisser infuser une dizaine de minute puis ajouter une cuillère de miel pour ses bienfaits pour la gorge. Il est possible d'ajouter à la préparation 2 mg de plantin et 2 mg de thym pour rendre l'infusion plus efficace.

cuisine- Les feuilles peuvent être mangées crues comme une salade ou cuites à la vapeur puis assaisonnées.

SAM_1044

Et à venir la gentiane jaune.

SAM_1034

Je me suis même offret de nouveaux crayons ! 


Premières pages du tome5, l'Arnica Montana.

SAM_1018

J'ai enfin mon carnet pour me consacrer à mon prochain thème "les plantes qui soignent". Bon c'est un petit paperblank effet cuir de 14 cm par 9 cm ce qui permet de faire un mini carnet d'expédition, mais le papier est très mauvais, à croire qu'il n'est plus possible de trouver de paperblank aux pages blanches et encore moins de bonne qualité. Bref me voilà partie dans la réalisation d'un grimoire des plantes médicinales.

SAM_1022 SAM_1037

Pages intérieures.

SAM_1040 SAM_1039

L'Arnica montana, plante qui pullule de part chez moi et à la quelle je n'ai jamais prêté attention jusqu'à maintenant. 

 

L'arnica:

noms- arnica de montagne, arnique.

classification- règne des plantae, famille des Asteraceae, genre arnica.

habitat- En France on la trouve dans les pâturages, les prairies, les landes silicieuses des régions montagneuses, des Vosges aux Alpes-Maritimes, sur les plateaux du Massif Central, dans les Cévennes, les Alpes et les Pyrénées. Elle s'étend sur une grande partie de l'Europe jusqu'en Suède et dans le sud de la Russie. On la trouve en Isère et dans les Hautes-Alpes.

description- Les fleurs sont jaunes, semblables à celles de la marguerite, ses feuilles sont lancéolées, c'est à dire en forme de lance. Sa taille est de 20 à 30 cm. Elle possède un rhizome de taille moyenne. Le fruit est un akène surmonté d'une aigrette aux poils blancs.

récolte- début de fleuraison en juin-juillet.

propriétés- L'arnica est anti-inflammatoire, anti-microbienne, c'est aussi un puissant analgésique et un stimulant cérébral chez les traumatisés et un antifongique. En contre partie c'est aussi un cytotoxique qui à une activité inhibitrice sur l'agrégation plaquettaire.

applications- L'usage interne par infusion peut se révéler dangereux, il peut provoquer des tremblements, des spasmes et des phénomènes cardiotoxiques parfois mortels.

En usage externe, il suffit de faire une teinture officinale ou une décoction diluée au ½ et l'appliquer grâce à une compresse sur les contusions, les hématomes, les ecchymoses, les entorses et les foulures mais il faut absolument éviter l'application de la mixture sur les plaies, les yeux et la bouche. On l'utilise aussi contre les coups de soleil, les brûlures superficielles et les érythèmes fessiers.

En homéopathie on l'utilise pour la résorption des épanchements sanguins et en prévention des hémorragies également.

pour l'anecdote- Autrefois les feuilles d'arnica étaient utilisées par les habitants des montagnes pour lutter contre les toux quinteuses, et les bronchites et pour cela, elles étaient fumées. Les capitules de la plante étaient utilisés en sédatif pour le système nerveux central ou comme cholagogue, c'est à dire facilitant l'évacuation de la bile donc l'amélioration de la digestion. 

dimanche 6 mai 2012

Projet du tome 5

Je veux recommencer un tome comme le deuxième que j'ai réalisé, cette fois ci sur les plantes qui m'entourent (en Isère et en dans les Haute-Alpes) et sur les bienfaits ou méfaits que celles-ci peuvent provoquer. Pour cela je vais m'inspirer des illustrations que l'on peut trouver sur le net, dans les livres etc... mais aussi de certaines de mes photos. 

Voici de quelques exemples.

SAM_0888 La pulmonaire ou coucou bleu.

SAM_0795 La pensée sauvage de montagne.

SAM_0812 La gentiane printanière. 

SAM_0492 La joubarbe des toits.

SAM_0776 Le crocus de printemps.

DSCN2047 Le cerisier.

DSCN0228 La primevère.

DSCN2647 La marguerite.

DSCN6751 La scabieuse.

P1000880 Le perce-neige.

DSCN0305 La mousse.

DSCN0242 La pâquerette. 

P1020703 La populage des marais.

P1020658 Les grosseilles des bois.

P1020693 Le pissenlit.

 

Il ne manque plus maintenant que le carnet. 

lundi 30 avril 2012

Passion des fleurs 6

J'adore le bois, même mort il continu à être plein de vie et de force.

DSCN0194 DSCN0286

DSCN0290

Les arbres sont symboles de vie et de longévité, même morts ils perdurent.

DSCN0601 DSCN7143

P1020674

P1020726 P1020694

Posté par Renarde alpine à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Passions des fleurs 5

Ce que je préfère quand il fait beau et bon, c'est les jeux de la lumières sur la nature.

DSCN2280 DSCN2282

DSCN6347 DSCN6727

Quand la nature se donne à nous.

DSCN8815 DSCN8819

DSCN8891

Et que le soleil nous illumine. 

DSCN0271 DSCN0267

DSCN2364

Posté par Renarde alpine à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


passions des fleurs 4

Les premières fleurs du printemps sont là! Jaunes et pétillantes.

DSCN6627 DSCN6630

DSCN0220

La neige est (presque) partie, à nous le printemps.

DSCN0228 DSCN0242

DSCN2051

La nature s'éveille enfin.

Posté par Renarde alpine à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Passion des fleurs 3

L'hiver est froid et glacé, mais il n'est pas forcèment dénudé de toute délicatesse, les fleurs sont bien là.

P1000880 P1000766

 P1000873

Même si elles restent pâles et gelées.

 DSCN0292 P1010132

P1000703

Les arbres n'ont pas encore leur premières feuilles, patience.

 

Posté par Renarde alpine à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Passion des fleurs 2

DSCN6799

Le printemps est une véritable explosion de couleurs.

DSCN6804

Posté par Renarde alpine à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Passion des fleurs

J'adore les fleurs, pas forcément les cultiver mais les connaître, les voir et les photographier.

DSCN8326 DSCN8325

DSCN8330 DSCN8328

Le jardin de ma mère est un de mes meilleurs terrains de jeu, les plantes y sont magnifiques.

DSCN8078 (2) DSCN8077

DSCN8079

J'adore voir les couleurs et la lumières changer au court des heures.

DSCN8329 DSCN8440 (2)

DSCN8351

D'une fleur à l'autre, le modèle n'est jamais le même.

DSCN8471 DSCN8472

DSCN8477

Et parfois un petit visiteur fait parti du décor.

DSCN8473 DSCN8474

DSCN8475

Posté par Renarde alpine à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 23 avril 2012

Secrets de Saint Sixte

Saint Sixte, un petit hameau paisible logé à la limite du parc de la Chartreuse.

 P1050815

C' est un lieu d'histoire, mais aussi sauvage de par son lac. Profond de plus de 40 mètres par endroits selon certains, les plongeurs ne peuvent y voir à plus de 30 mètres. On raconte qu'il est directement relié au lac de Paladru. La diversité animale de l'étang est grande, du fait de la pureté de l'eau et de sa tourbière mixte. Malheureusement des espèces étrangères au point d'eau comme les écrevisses américaines ou le silure sont entrain de briser ce fragile écosystème.

On raconte qu'au fond de l'eau reposserait des véhicules datant de la guerre et même un cheval de trait qui pendant l'hiver 69 aurait sombré dans le fond de l'étang, la glace ayant cédée sous son poids. Le site est  aussi un lieu d'histoire. Il a été occupé par les romains (qui ont donné le nom de "col des milles martyrs" au col le plus proche). Sur Saint Sixte des pièces de monnaies, des vestiges d'habitations et de lieux religieux ont été découverts.

P1050812 P1050808

Il ne faut pas avoir peur de pousser la grille (toujours ouverte) qui permet d'accéder aux "catacombes" romaine du dessous de l'église qui elle même est construite sur les bases d'un ancien temple romain.

On parle de "catacombes" dans la région mais en réalité il s'agit plus d'un couloir ou de deux petites salles qui sont sous l'église et qui sont d'architecture romaine. Merci au vieux monsieur, voisin du lieu qui nous à apporté un lampe torche pour voir au fond des pièces. Le plafond est bas et il y a des niches dans les murs, qui devaient certainement être utilisées pour contenir des représentations des saints ou des reliquaires. 

Juste au dessus du lac se trouve une maison forte en ruine. Du style baroque, elle date du début du 20éme siècle. Pendant la seconde guerre mondiale, elle a servit de QG à la résistance et c'est pour cela que les allemand en 1944 l'incendiairent. Elle brûla pendant 3 jours. Depuis elle est à l'abandon mais le rez-de-chaussée, les écuries, la chapelle et les caves peuvent encore être visités bien que cela soit plus ou moins dangereux. La nature y a repris ses droits, du lierre serpente sur les murs et des arbres poussent à son sommet.

P1050803

J'aurais aimé prendre quelques photos de plus, mais une petite bande extrémistes ou de jeunes jouant aux pseudo nazis(?!?), habillés en militaires avec les bérets et les rangers, plantant fièrement des drapeaux nationalistes, fascistes et tout ce qui s'en suit, semblaient très occupés à se filmer dans les ruines... parfois fois je suis pas fière de ce qui se passe près de chez moi.

Néanmoins nous avons pu prendre deux-trois clichés à l'arrière du château. De chaque côté de ce qui fût la terrasse, deux escaliers massifs sont envahis par la mousse et le buis. Photos à suivre, une fois le mauvais temps parti et les examens finis. 

P1050805 P1050804

Posté par Renarde alpine à 19:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,