mercredi 21 janvier 2015

Le jardin en Novembre.

PB130109Comme l'indique le titre, j'ai un peu de retard... mais je suis sur la bonne voie pour me mettre à jour, voilà déjà la fin de novembre qui pointe le bout de son nez. La saison a été vraiment belle, plus fraîche qu'octobre ce qui est bien normal, mais aussi bien plus chaude que les autres années. Certains arbres bourgeonnes, de nombreuses plantes sont vertes voire fleuries... la nature est folle ! C'est le bon moment pour récolter les herbes du jardin, avant que les premières gelées ne les abîmes pour de bon. Les pieds laissés nus seront paillés puis abriter du froid et des animaux gourmands comme les chevreuils pour donner l'an prochain d'aussi belles pousses, du moins je l'espère.

Il reste quelques champignons aux douces senteurs qui viennent nous rappeler le temps des cèpes, des girolles et des paniers pleins mais aussi des châtaignes.

1PB130006 2PB130049

3PB130010 4PB130024

 Ho les belles plantes ! Le gel arrive, il faut vite récolter les aromatiques du jardin au risque de voir leurs feuilles être abîmées par le froid et ne plus être bonnes pour la confection d'infusion.
1 : La menthe verte (Mentha spicata L.) en tisane est tonique et bénéfique pour l'ensemble du système digestif. Elle donne bonne haleine, rafraîchie et est riche en antioxydants.
2 : La mélisse officinale (Melissa officinalis) est à utiliser avec beaucoup de parcimonie. En effet son goût très prononcé peut vite devenir désagréable. Dommage car elle est apaisante, digestive et même antivirale.
3 et 4 : La verveine citronnée (Aloysia citrodora) est aussi nommée verveine du Pérou ou verveine odorante. De saveur douce, elle est utilisée pour ses propriétés sédatives, antifongiques et antispomodiques.

PB130028

 Dans un bon panier en châtaignier destiné d'ordinaire aux champignons (que l'on ne trouvent plus en cette saison), les bouquets ont été disposés pour sécher. Ils seront utilisés tout au long de l'hiver.

1PB130011 2PB130014

3PB130013 4PB130022

Le jardin est presque vide mais on trouve encore de quoi se mettre sous la dent. Choux (1) et oseilles (2) sont légion. Quant aux framboisiers (4), ils font office de refuge pour les chats et les oiseaux. Pour ce qui est de la belle et toxique euphrobe réveille matin (Euphorbia helioscopia (3)), elle a prit possession du reste du potager.

PB130058

 La lépiote brun-lilas (Lepiota brunneolilacea) est un champignon toxique voire mortel que l'on rencontre de la fin de l'été à la fin de l'automne, dans les pelouses et les lisières de forêt jusqu'ne moyenne montagne.

PB130035 PB130036

PB130039 PB130040

 L'armillaire couleur de miel (Armillaria mellea) que l'on rencontre dans tout l'émisphère Nord et parfois dans les zones du Sud où il a été introduit involontairement par l'Homme. Il en existe 9 sous espèces. Comestible jeune, c'est à partir de lui que dans les années 90 a été synthétisé un nouvel antibiotique.

PB130064

 Le noisetier (Corylus) est parfois utilisé pour la confection de baguettes de sourciers, à l'aide d'une fine branche fourchue. Mais le plus souvent c'est dans la fabrication de vannerie qu'on l'emploi, en particulier pour les paniers.

1PB130047 2PB130053

3PB130069 4PB130071

 1 et 2 : Les coprins chevelus (Coprinus comatus) sortent toujours au même emplacement années après années. Comestible crus ou cuits, il faut très rapidement les consommer au risque de les voir devenir indigestes.
3 et 4 : Voilà un bel inconnu quine va pas sans évoquer le Saint George, champignon prisé. Il est fort à parier qu'il appartient à la famille de ce dernier : les tricholomes.

PB130072

 La curiosité des chats est sans limite, que se soit pour découvrir une nouvelle cache pour dormir (Sic le dessus de la chaîne hifi), ou une nouvelle bêtise (faire s'effondre la bibliothèque de la chambre)...

PB130084 PB130089

PB130097 PB130093

 Il ne faut pas oublier non plus que ce sont de formidables chasseurs qui régulent les populations de rongeurs dont l'appétit féroce font des ravages dans les gardes-manger et les greniers, en particulier quand ils sont bien remplis.

PC010006

 Les mésanges charbonnières (Parus major) sont des oiseaux territoriaux. Ayant un comportement grégaire, elles se réunissent pour se nourrir. Graines, insectes, de baies ou encore de fruits font partis de leur régime alimentaire. De la mésange, on ne dit pasqu'elle chante mais qu'elle zinzinule.

PB130099 PB130108

PB130107 PB130115

 Les plantes sont à sécher, les chats "rangés" et presque sages. Le soleil tape fort sur les carreaux... il n'y a rien d'aussi bon je crois. Ces quelques jours de beau temps remplacent aisément dans les mémoires la grisaille et les grosses pluies qui cet été, ont fait tomber bien des sourires.

PB130080


vendredi 26 septembre 2014

Sortie en forêt 46.

P9160482

L'été est fini, pas la saison des champignons et bien qu'ils se fassent plus rares dans les sous-bois, cela reste un réel plaisir de se promener parmi les hauts sapins dans le brume matinale quand l'herbe est encore perlée de rosé et que le froid se fait mordant... un peu de bucolisme ne fait pas de mal.

P9160473 P9160479

P9160667 P9160470

Un peu de pluie, trois rayons de soleil et voilà que les champignons prennent place dans la mousse entre les bruyères et les hautes fougères. En France on compte pas moins de 3000 espèces de champignons et quelques centaines de milliers à travers le monde si ce n'est plus.
(En bas à gauche un cortinaire blanc-violet: Cortinarius alboviolcaceus).

P9160510

L'amanite panthère (Amanita pantherina) pousse dans les forêts de feuillus à partir de la fin de l'été. Extrêmement toxique, elle provoque des troubles intestinaux, digestifs ainsi que respiratoires et a des propriétés hallucinogènes violentes pouvant donner des convulsions. Le plus sage est de ne pas l'ajouter au panier.

1P91606002P9160601

3P91606104P9160732

Le bois regorge de douceurs. Quelques nouveaux coins nous offres de belles trouvailles.
1: La girolle (Cantharellus cibarius) est un champignon recherché riche en nutriments. De saveur douce avec une chair ferme il est très employé en cuisine, en particulier dans les repas gastronomiques.
2 et 3: La chanterelle en tube ou chanterelle grise (Craterellus tubaeformis) se conserve bien séchée ou congelée. Champignon typique de l'automne, il s'accomode très bien en soupe.
4: Le pied de mouton (Hydnum repandum) est atypique de part ses tubes proéminents. Les vieux spécimens sont amers, il est préférable de consommer les plus jeunes. Coupé, il teinte le bout des doigts en orange.

P9160547

Le cèpe de Bordeaux (Boletus edulis) est le roi des cèpes. Excellent comestible, il s'accomode à toutes les sauces. Contrairement aux croyances locales, il faut au minimum 5 à 6 jours à un cèpe pour passer de l'état de bouchon à celui de bolet complet. Les orages après de fortes chaleurs favorisent leur sortie (compter 7 à 10 jours).

P9160467 P9160651

P9160741 P9160743

 Deux champignons sont d'excellents indicateurs  de la pousse des cèpes, le clitopile petite prune (Clitopilis prunulus) appelé meunier et l'amanite tue-mouches (Amanita muscaria) présentée-ci dessous. Cette dernière est une champignon termophile qui pousse 4 à 5 jours avant les cèpes.C'est aussi mon champignon favori. 

P9160680

 La calvaire droite (Ramaria stricta) n'est pas comestible car sa chair est amère et poivrée. Il pousse de la fin de l'été jusqu'à la mi-automne sur des branches mortes, de vieilles souches ou du bois pourri.

1P91605002P9160501

3P91605024P9160662

Nous ne sommes pas au printemps mais toutes ces belles fleurs pourraient nous faire penser le contraire.
1, 2 et 4: La plupart des grandes angéliques (Angelica archangelica) ont fané. Autrefois on la rencontrait dans tous les jardins monastiques pour ses vertus médicinales mais aussi dans la confection de pâtisseries, de confiseries ou de liqueurs digestives et apéritives.
3: Achillée millefeuille (Achillea millefolium L) est surnommée herbe aux dindons. D'après Pline l'Ancien, célèbre auteur romain, Achille le célèbre héros de la mythologie s'en servait pour soigner les plaies.

P9160579

 A sa naissance, le satyre puant ou phallus impudique (Phallus impudicus) ressemble à un oeuf. A cet état il est encore comestible: il faut le couper en deux et en extraire le coeur qui aurait un goût de noisette... je doute de la véracité ou du moins de l'intérêt de cette opération.

P9160673 P9160669

P9160534 P9160626

 L'hypholome en touffe (Hypholoma fasciculare) est un superbe champignon qui néanmoins est toxique. C'est aussi celui que l'on rencontre le plus souvent dans les forêts d'Europe en particulier en Grande-Bretagne.

P9160592

 Le petrichor est cette odeur si particulière qui se dégage du sol après la pluie. Elle serait dû à un mélange entre les huiles que produisent certaines plantes et la géosmine, un composé microbien qui se trouve dans le sol. Le terme petrichor vient du latin petros: pierre et ichor: sang des dieux.

1P91605142P9160559

3P91607054P9160708

 Il existe de nombreuses espèces d'armillaires. Voici les deux plus courantes de nos forêts.
1 et 2: Armillaria solidipes (il n'a pas de nom commun) est à tort confondu avec ses cousins. L'un des plus gros champignons du monde appartiendrait à cette espèce et se trouverait aux États Unis, il couvrirait une surface de 8,9 km² pour 600 tonnes et serait vieux de 2400 à 8000 ans !
3 et 4: L'armilaire couleur de miel (Armillaria mellea) tout comme son cousin se développe sur le bois pourris ou encore vivant des arbres. Considéré comme comestible très jeune, il entraîne cependant souvent des problèmes gastriques proches de ceux provoqués par certaines amanites.

P9160633

 Je suis toujours émerveillée par la famille des russules et bien que je ne puisse identifier ce drôle de spécimen, je n'ensuis pas moins fascinée par la diversité de couleurs qu'il propose. La plupart des russules sont comestibles mais mieux vaut ne consomemr que ceux que l'on connaît bien.

P9160730 P9160493

P9160753 P9160462

 Voilà une bonne après midi avec de plus ou moins belles découvertes comme vous pouvez le voir, mais toujours face au massif de la Chartreuse que l'on nomme également le désert vert. Si cela fut vrai à une certaine époque, il n'en est rien aujourd'hui. En effet la région connapit une forte augmentation de sa population.

P9160717

jeudi 17 octobre 2013

Retour au jardin.

SAM_3663

Quelques brèves gammes de soleil sur le jardin accompagne mon retour. Me voilà en Isère, avec pleins de souvenirs la tête. Les photos du Beaujolais arriverons bientôt mais pour le moment, je redécouvre mon chez moi.

1SAM_35252SAM_3531

3SAM_35964SAM_3609

Quelques animaux sont encore de passage.

1 et 2: Les dernières chenilles sont de sortie, bientôt elles s'enrouleront dans leur cocon de soie à l'abri du froid de l'Hiver. Les papillons eux, mourront.

3 et 4: On ne voit plus beaucoup le couple de palombes, excepté de temps à autre quand il se fait coursé par le chat de la maison (quel téméraire). Indice de leur présence, ces plumes tombées au sol.

SAM_3559

Le nid de guêpe est toujours là mais il semblerait que l'activité y soit réduite. Il est vrai que la pluie et le froid de ses 2 dernières semaines (et de la où j'étais je n'ai pas échappée non plus) ont ralenti le dynamisme de cette colonie. Bientôt le nid sera abandonné, la reine partira s'abriter pour l'hiver sous une écorce ou dans la manche d'un manteau conservé au grenier. Le reste de l'essain dépérira.

SAM_3537 SAM_3546

Deux voisines ont prit place pour quelque temps dans le champs faisant face à la maison. Adorable, elle profite de l'herbe bien grasse. L'an dernier les premières neiges sont tombées le 27 octobre, obligeants les bêtes à regagner l'étable plus tôt. Espérons que cette année elles auront un peu plus de temps pour gambader à l'extérieur.

SAM_3540SAM_3539SAM_3538

Hormis cela pas de grands changements, l'herbe est verte et les champignons nombreux. Seule la boue et le froid viennent donner un nouvel angle à ce tableau.

SAM_3581

De nombreuses feuilles tombent, se colorent de rouge, d'ocre et de jaune. La vigne vierge n'a pas encore prit son bel habit de pourpre mais cela viendra. Bref, ça sent bon l'automne.

SAM_3570 SAM_3566

SAM_3666 SAM_3667

Le terrible félin a encore frappé. Dissimulé dans l'herbe, il a pu sans mal croquer cette jeune souris grise (appelée aussi domestique). Qu'à cela ne tienne, ce petit animal à un cycle de reproduction très rapide, et la disparition de quelques individus n'est pas bien grave au contraire, elle participe à la bonne santé du potager et du massif de fleurs.

SAM_4552

Mais pour la moment c'est l'heure de faire une pause au soleil bien mérité, dans la couronne de maïs qui semble avoir résistée face aux intempéries.

SAM_3682 SAM_3688

SAM_3886 SAM_4562

A cette période de l'année, il y a toujours beaucoup de champignons divers et variés qui poussent dans le jardin. Leurs formes, leurs couleurs et leur arômes ne permettent pas toujours de les identifier comme c'est le cas ici avec ces 4 inconnus pourtant bien jolis à voir.

SAM_3684

Les noix commencent à tomber, c'est l'heure de les ramasser. Vendues ou gardées pour soi, d'ici peut elles seront mondées entre amis pour la joie des plus gourmands.

SAM_4535 SAM_4483

SAM_4537 SAM_4538

Comme tout les ans une imposante colonie de coprins chevelus pousse devant la maison. Comestibles jeunes, ces champignons ont une existence plusqu'éffémérent, de l'ordre de quelques jours. Pour en avoir un aperçut, cliquez ici pour voir l'expérience.

SAM_3871

Le figuier est toujours colonisé par les cocons des petites chenilles qui y ont fait leur gîte mais depuis elles sont devenues papillons et ont quitté l'arbre hôte laissant les traces de leur passage sur les feuilles abîmées.

SAM_4494 SAM_4591

SAM_4604 SAM_4605

Il y a aussi de nombreux armillaires couleurs de miel. Comestibles jeunes, il faut s'en méfier car ils peuvent causer des troubles digestifs importants chez les personnes à l'estomac sensible. En fonction de leur âge et du type de bois mort sur les quels ils poussent, leur couleur peut connaître des variantes.

SAM_3911

Dernière truffe de l'année qui, je dois l'avouer, a été récolté il y a deux semaines. Il faudra attendre l'an prochain pour déguster ce champignon au gout de noisette. En décembre, c'est la rare et très précieuse truffe noire ou truffe du périgord qui apparaît sur les étales et qui peut atteindre des prix pharaoniques.

EMOTICON renard 66

Bref, la renarde est rentrée dans son terrier.