dimanche 17 décembre 2017

Un blog à découvrir ! Être GPN : la nature au quotidien.

5Encore un blog oui mais pas n'importe lequel ! Je suis heureuse de vous présenter le blog des sorties que nous nous octroyons entre camarades GPN d'Agrotec mais pas que : GEMEAU, Terminales et 1er STAV, bts Paysagisme d'Ecully ... nous sommes désormais toute une bande à partir à la découverte du territoire.

4

Vous y trouverez nos sorties nature, les conférences auxquelles nous participons, des fiches espèces sur les organismes qui nous passionnent, des reportages sur les forums et les manifestations où nous sommes présents et bien d'autres choses encore. Que vous soyez un amoureu de la nature, intéressé par le BTS GPN ou une formation similaire ou tout simplement, que vous voulez vous joindre à nous, n'hésitez pas à nous suivre et à nous contacter.

1       3

Nous cherchons continuellement des ateliers à proposer, des chantiers et des actions à réaliser (récoltes de déchets, comptages et identifications d'espèces, détermination de milieux, organisation d'évenements ...). Bref, avec notre équipe de rédacteurs, de correcteurs mais aussi d'ornithologues, de botanistes, de gestionnaires et d'namateurs en devenir, on vous attend sur Être GPN : la nature au quotidien.


mardi 5 avril 2016

Animation Nature : l'araignée et les insectes.

DSC03799

 

Atelier sur les insectes et les araignées.

Petite atelier sur la découverte des insectes et des araignées avec les enfants de l'école de Velanne. C'est une super occasion de sortir mes insectes pris dans la résine, ma grosse maquette d'araignée, mes plumes et mes dents de requins, de sortir les vieilles émissions de "C'est pas sorcier" sur l'ordinateur ou encore mes fossiles de crottes de dinosaures (véridique !). C'est vraiment dans ce type d'animations que je m'éclate le plus.

DSC03802

mercredi 24 septembre 2014

Masque, papiers et plumes.

P9100452

Depuis toujours j'aime collecter les merveilles de la nature pour les entasser chez moi: plumes, insectes, champignons, feuilles et fleurs... tout ce petit monde prend vite de la place. Il est grand temps de leur trouver une utiliter... un masque festif ! "Le masque, destiné à dissimuler, représenter ou imiter un visage, assure de nombreuses fonctions, variables selon les lieux et l'époque. Simple objet de divertissement ou associé à un rite, œuvre d'art ou produit normalisé, il se retrouve sur tous les continents. Il est tantôt associé à des festivités, tantôt à une fonction." Source.

P9100391 P9100394

P9100401 P9100420

Pour se faire il vous faut un peu de matériel:

- Un masque (acheté 2,50€ dans un boui-boui).
- De multiples papiers fins de toutes les couleurs.
- Des tatouages éphémères de style baroque.
- Des trésors récoltés pendants vos promenades: plumes, aiguilles de pin, insectes, feuilles séchées etc.
- Des ciseaux, de la colle liquide, un pinceau, de la colle forte, du vernis, un rouleau de scotche épais.

P9100404

Pour commencer, j'ai scotché sur la face intérieur du masque les plumes (de geai, de buse, de tourterelle, de faisan, de corbeau etc.) avec du scotche épais pour éviter que les calamus de celles-ci ne blessent le visage. Pour former un éventail, je les fixes dans l'ordre : de la plus grande à la plus petite en commençant par le haut en intercallant quelques grandes aiguilles de pin.

P9100422 P9100428

Mais avant cela j'embéllie mon masque.J'ai collé de faux tatouages avec une éponge humide qui ressortirons à la fin del'ouvreage par transparence puis; je déchire de fins morceaux de papiers avec les doigts que je colle avec la colle liquide à l'aide d'un pinceau. On peut choisir un seul papier ou même le peindre. Une fois le tout sec, je colle mes feuilles, mes trouvailles (hannetons ou petits biches séchés). Voilà mon ouvrage terminé.

P9100466

samedi 29 décembre 2012

Ma cabane au fond du jardin.

SAM_0465

Voici ma cabane au fond du jardin. Un peu frêle, elle siège sous les grands noisetier dont elle est en partie faite. C'est ce très bel article de Marie-Claire qui m'a inspiré: http://www.espritcabane.com/maison-jardin/cabanes/cabanes-bois/

SAM_0425 SAM_0426

Mais avant de se mettre à l'ouvrage, voilà la visite d'un habitué, qui a sorti son nez au milieu de l'hiver, notre ami scarabée qui décidément est de partout.

SAM_0437 SAM_0438

Bien, pour commencer l'armature de la cabane il faut couper quatre grandes branches fourchues, dont on coupe l'extrémité en biais pour pouvoir l'enfoncer de manière solide dans le sol. On plante l'une d'elle au centre, et sur sa fourche on coince celles des autres branches. Ainsi on forme un tipi.

SAM_0440

Par la suite, on ajoute une dizaine de branches de noisetier simples, en prenant toujours soin de tailler le bout en pointe et de bien les enfoncer dans la terre.

SAM_0441 SAM_0451

Par la suite on ajoute des ramures et des brindilles que l'on coince dans les branches principales pour former une armature solide. On couvre le tout de lierres et de lianes (clématite sauvage) puis on ajoute les branchages plus massifs, comme les branches de sapins pour former des murs bien épais.

SAM_0447 P1010838

Encore 5 minutes d'oisivetée à regarder le ciel et à rendre visite aux chevaux du voisin.

SAM_0461

Et la cabane est terminée. Deux morceaux du tronc d'un arbre mort, abattu par les trous laissés par le pic épeiche font office d'armature pour l'entrée.

SAM_0428 SAM_0430

Il ne reste plus qu'à faire un petit peu de décoration, comme avec ces jolies schizophyllumes communes qui prendront place dans la cabane.

Guirlande en pétales de roses.

P1010748

Il fait froid, il pleut, direction l'atelier pour s'occuper un peu les mains et l'esprit.

P1010751 P1010754

 Voilà plusieurs semaines que je fais sécher divers pétales de roses dans ma petite panière. Qu'en faire? une guirlande pardi. Un peu de fil, une aiguille et le tour est joué.

P1010572

La délicatesse est de mise, les pétales secs sont fragiles. Après 20 minutes d'ouvrage, voilà une petite guirlande parfumée pour les fêtes.

P1010743 P1010753

Et pour continuer dans les senteurs délicates, quelques peaux d'oranges grillées dans un coin du poêle, histoire de parfumer la maisonnée.

mercredi 26 décembre 2012

Couronnes de Noël (bis).

SAM_0199

Voilà une nouvelle couronne, qui se rajoutent à ses consoeurs que l'on peut trouver ici. Au diable les feuillages verdoyants, celle-ci se veut plus sobre.

1SAM_00322SAM_02283SAM_01954SAM_0154

Cette année le must en décoration de Noël est d'inclure sur la table des champignons, alors pourquoi pas dans ma couronne? Pour se faire, dans mon panier j'ai cueillis quelques polypores inconnus (2), deux trois tramètes versicoles (1), quelques tramètes rougeoyantes (4), un peu de liane en chatons (clématite sauvage, la seule vraie liane europenne) (3).

SAM_0224 SAM_0204

Pour assembler tout ce petit monde, je construit un arceau comme pour les autres modèles avec du lierre (dont j'ai retiré les feuilles) que j'enroule sur lui même et au quel j'ajoute quelques branches de noisetier.

SAM_0200 SAM_0194

Pour attacher les champignons, j'utilise des feuilles blanches d'iris qui ont passé, et qui sont devenues tendres et malléables comme de la corde. Il ne reste plus qu'à nouer les polypores et à enroules la liane en graine autour de la couronne.

SAM_0212

Et voilà le résultat, une couronne d'hiver qui fait très couroone de sorcière quand on s'y pense d'un peu plus près.

SAM_0222 SAM_0223

Pour finir, on glisse quelques branches de monnaie du pape fanées, deux trois têtes de verge d'or passées, deux ou trois sommets de berce séchés.

SAM_0207

Il ne reste plus qu'à l'ajouter avec les autres sur le mur de la maisonnée.

lundi 24 décembre 2012

Couronnes de Noël.

SAM_9921

Aujourd'hui, atelier nature. Des couronnes pour les fêtes, des couronnes pour Noël! Toutes de feuilles et de lianes, voilà de quoi enjoliver la maison pour l'hiver.

SAM_9896 SAM_9897

Pour cela il suffit d'un bon bonnet, d'un paire de gants, d'une grosse écharpe et surtout d'un bon sécateur, avec le quel on arrache aux arbre de grandes lianes de lierre et on retire deux trois branches de noisetiers bien tendres.

SAM_9899 SAM_9903

Une fois l'armature formée, il ne reste plus qu'à planter les différents éléments: branches de houx, de sapins, fleurs sèches de gerbes d'or, fougères bien vertes, laurier sauce ou fleurs sèches et jaunies d'ortensia.

SAM_9906

A cela on rajoute deux trois branches de noyer couvertes le lichen jaune, quelques baies bleus de lierre, un peu de mousse verdoyante.

SAM_9907  SAM_9909SAM_9908 SAM_9910

Il ne reste plus qu'à l'accrocher au volet blanc de la fenêtre de la maisonnée pour obtenir un effet de Noël garantit!

SAM_9928 SAM_9929

Pour former un couronne rien de plus simple. Avec une liane de lierre on forme une cercle en torsadant entre elles les extrémités. Autour de celle-ci on enroule deux ou trois branches de noisetier tendre ou quelques bout le lierre supplémentaires sans feuilles.

1SAM_99302SAM_9931

A la suite de cela on enroule les lianes de lierre aux feuilles bien vertes et garnies de grappes bleutées (1). On coupe les feuilles et les branchages qui dépassent au centre pour former un centre bien dessiné (2).

SAM_9943

Une fois terminée, il ne reste plusqu'à piquer les éléments de décoration chinée ici et là dans la campagne.

SAM_9942 SAM_9937 SAM_9939 SAM_9944

Monnaie du Pape, fleurs de lamier, baies d'églantier et feuilles de laurier donnent des couleurs de Noël à cette couronne naturelle tressée.

SAM_9946 SAM_9949

Opération un peu différente pour cette croix de Noël. Quatre branches de roses d'hiver (aux fleurs jaunes) sont croisées entre elles par des noeuds de lierre. On en enroule également autour des branches et dans les interstices on coince des branches de sapin et de pin, de la monnaie du Pape, des fleurs de gerbes d'or en graines, du houx et bien d'autres choses.

SAM_9955

Merci à mes petits voisins d'avoir décorés cette belle croix de Noël qui trône fièrement sur le tronc du vieux sapin du jardin, avec son joli coeur fait de vinaigrier.

SAM_9962 SAM_9959

De la mousse, du houx, des graines d'arbustes, des brins de noistier.

SAM_9969 SAM_9967

Quelques feuilles d'iris séchées, des branches de laurier sauce.

SAM_9966

Voilà encore une couronne très nature. Faite de lierre tressé, la mousse s'y trouve piquée de petits bouts de noisetier pour bien tenir. A intervalle régulier les vielles feuilles d'iris passées font office de liens.

SAM_9971 SAM_9974

Plus simple, un vieux bougeoir en fer forgé se retrouve habillé de lierre pour trôner au dessus de la table des festivités. Quelques bougies ajoutées et le résultat est là.

SAM_9977

Voilà de quoi passer les fête dans un esprit plus que nature.

lundi 19 novembre 2012

Pétales de roses pour pot-pourri.

Heureusement qu'il y a les ordinateurs de la FAC. Voici le retour des articles et des photos!

SAM_8195 SAM_8196

Avant que le froid ne ferme les fleurs pour le reste de l'hiver, il est bon d'en récolter les pétales odorantes pour réaliser un bien joli pot-pourri et parfumer la maison pendant la période des fêtes.

SAM_8230 SAM_8228 SAM_8229 SAM_8231

Quelques pétales de roses de deux essences différentes, quelques morceaux de peaux d'oranges et de mandarines grillées sur un coin du poêle, un petit peu de cannelle et de la fleur d'oranger et voilà les senteurs de noël en pot.

SAM_8201

lundi 29 octobre 2012

La magie des perles.

SAM_8079 SAM_8081 SAM_8082 SAM_8085

Des perles, des perles, des perles! Des montagnes de perles pour patienter jusqu'à la fonte de ces premières neiges.

SAM_8130 SAM_8110 SAM_8148 SAM_8112

Pour commencer quelques bracelets, simples à réaliser avec un modèle en forme de fleur. Vous pouvez le retrouver ici: Dans la Casa de Estefania.

 

SAM_8106

Une parure toute simple pour les fêtes.

SAM_8149 SAM_8139

Deux bracelets plus massifs toujours dans le même style. Chacun d'entre eux nécessite 1h de travail.

SAM_8116 SAM_8120 SAM_8122 SAM_8127

Une broche avec trois types de bagues, certaines avec des schémas un peu particuliers. Voici quelques idées de réalisations sur Orpelines.

SAM_8134 SAM_8141

Toute parure se doit d'acoir sa paire de boucle pour un accords parfait.