mercredi 19 décembre 2012

2012, une année à champignons.

Petit zoom sur une année riche en découvertes mycologiques. 

Chantrelles, vachotes, cèpes, rosées, coprins, russules, vesces, amanites et bien d'autres encore ont rejoint nos paniers et notre collection de photos.

Voici un aperçut de ces sympathiques champignons vu sous un angle peu commun.

SAM_6067

SAM_4226 P1010075

P1000811SAM_5930SAM_5115SAM_1339

SAM_6278

SAM_6976 SAM_6767

SAM_6141

SAM_6030 SAM_6022

SAM_1339 (2)

SAM_5886 SAM_5940

SAM_2538SAM_5015SAM_5133SAM_5139

SAM_0649 SAM_4280

SAM_2583

SAM_6808 SAM_6315

SAM_2503

SAM_1502 SAM_2561

SAM_4207

P1010135 SAM_6838

SAM_4918

SAM_6208 SAM_1448

SAM_6688


dimanche 21 octobre 2012

Sortie en forêt 14.

SAM_7204

L'automne est doux, voir même sec en ce moment; la forêt se pare de feuilles jaunes et rouges. Qu'il fait fbon d'être dans le bois.

SAM_7250 SAM_7253

Étrange champignon que le tricholome rutilant, on le croirait sorti d'un conte de fée avec ses teintes violettes et jaunes.Il est suspecté de rendre très malade. De toute façon son amertume le rend inconsommable.

SAM_7236 SAM_7322

Le bolet bai est un excellent champignon dont la chair coupée devient grisonnate. Il a une saveur de noisette. Par temps humide le chapeau devient visqueux.

SAM_7366

Quand il est à maturité, il dépérit pour devenir complètement blanc de moisissure. Un champignon mangé par un autre champignon c'estplutôt caucasse.

SAM_7267 SAM_7268

Cependant il est facile de le confondre avec des espèces non comestibles comme le bolet subtomenteux.

SAM_7265 SAM_7301

Les cabanes des bois, construites par les enfants durant les vacances scolaires sont laissées au bon vouloir des éléments.

SAM_7367

Le sous bois est sec mais certaines si plaisent.

SAM_7315 SAM_7368

Les amanites tue-mouches sont là en grand nombre.

SAM_7372 SAM_7233

Certaines n'appricient pas la sécheresse.

SAM_7314

Les vikingsautrefois les consommaient pour se donner du courage. Prudence c'est un champignon toxique qui peut provoquer de graves troubles digestifs.

SAM_7371 SAM_7374

Ce sont aussi des champignons hallucinogènes qui ont pour effets d'accroitre les sentiments. 

SAM_7376 SAM_7379

Consommés quand on est heureux, ils renforcent ce sentiment, de même quand on est malheureux, ce qui peut mener à de terribles dépressions voir au suicide.

SAM_7439

Une amanite safran qui malgré son goût parfumé peut provoquer des troubles digestifs.

SAM_7418 SAM_7419

Reine parmi les reines, l'amanite des Césars. C'est un excellent comestible très prisé pour son goût fin de noisette. L'empreur Claude aurait été empoisonné avec un plat d'oronges, c'est à dire d'amanites des Césars, aux quelles aurait été mêlées quelques terribles amanites phalloïdes, sous ordre de sa femme, Agrippine le Jeune.

SAM_7426 SAM_7317

Il arrive parfois que des amanites tue-mouches naissent sans tâches ou que celles-ci partent avec la pluie comme à droite; cela peut entraîner une confusion avec l'amanite des Césars, à gauche. Pour les différencier, il faut savoir que la l'amanite des Césars à une chair blanche, un pied et des lamelles orange clair, un chapeau lisse orange foncé. L'amanite tue-mouches à un pied, une chair et des lamelles blanches. Le chapeau est rouge vif avec la plupart du temps, de nombreuses tâches blanches. 

SAM_7209

On trouve de nombreuses plumes en ce moment dans les bois. Les oiseaux font peau neuve avant les grands froids. 

SAM_7414 SAM_7415

Les clitocybes nébuleux sont des champignons qui peuvent atteindre 10 cm de haut pour 20 de large. Bien que consommés par certains malgré leur forte odeur (mélange de moisi et de farine), ils peuvent provoquer des allergies et des gastro-entérites. Ils ne sont donc pas concidérés comme comestibles.

SAM_7339 SAM_7340

Drôle de champignon, et pourtant il est commun. Voici une amanite rougissante, un très bon comestible qu'il est facile de confondre avec des espèces moins bonnes voir dangeureuses.

SAM_7341

Le chapeau est très surprenant, on croirait voir la peau d'un pachyderme.

Elle ne ressemble pas à ses congénères que l'oncroise plutôt dans l'année pourtant ce sont les mêmes. En effet ce champignon en fonction du sol, du temps et de la période de l'année peut avoir  des formes assez variées les une des autres.

SAM_7437 SAM_7438

Là aussi je sèche, je n'ai même pas l'idée à quelle famille ces champignons appartiennent.

SAM_7427 SAM_7428

Un autre inconnu.

SAM_7429

On voit que la sécheresse a touché les champignons. Pieds, chapeaux, lamelles, tous sont ridés.

SAM_7222 SAM_7445

Ceux-ci ont des formes bien particulières. A gauche l'helvelle lacuneuse est un mauvais comestible qui peut provoquer des intoxications graves. A droite l'oreille-de-liévre, dont la forme suffit à expliquer le nom, c'est un médiocre comestible qui cuit devient brun.

SAM_7284 SAM_7384

Le lactaire délicieux est un bon champignon jeune et poêlé dans l'huile d'olive. Coupé il laisse couler un lait orange. Sa chair est blanche mais au contact de l'air libre devient bleue en s'oxydant.

SAM_7409

Après une légère prospection la récolte s'annonce des plus prometteuse.

SAM_7357 SAM_7391

Les polypores sont moins visibles, peut être parce qu'ils ont en grande partie pris la couleur de l'écorce.

SAM_7430 SAM_7431

Le polupore du bouleau envahit de nouveaux espaces. Le grand spécimen que j'aimais photographier à chaque sortie a disparu.

SAM_7397

Un petit polypore hispide. A l'état juvénile ce champignon de bois se présente sous forme de boule. C'est espèce à la particularité de "perler", c'est à dire qu'il évacue l'eau de la sève dont il se nourrie de cette manière.

SAM_7302 SAM_7304

Encore des inconnus, jaunes vifs et tout frippé par le temps sec.

SAM_7288 SAM_7289

Et que dire de ceux-ci, tout déguenillés.

SAM_7361

Photo floue.... ça donne ça, quand on se rend compte que l'on photo graphie un russule ocre à côté d'un gros nid de guêpes maçonnes. Courage, fuyons!

SAM_7338 SAM_7435

Une séries de petits russules, peut être une russule verdoyante à droite.

SAM_7270 SAM_7363

les dessous de russules ocres pas au meilleur de leur forme.

SAM_7231

Le russule sans lait porte ce nom car il est fort remblable à un lactaire. L'absence de lait permet de différencier ces deux familles mythologiques. C'est un comestible très médiocre.

SAM_7286 SAM_7417

Deux autres russules haut en couleurs, avec le russule rose à gauche qui sort de son nid de mousse et à droite, un étrange russule au chapeau et pied rouges mais aux lamelles blanches, un peu comme pourrait l'être le russule taureau.

SAM_7424 SAM_7425

La russule noircissant est un piètre comestible qui à la particularité d'être pratiquement imputrescible. Coupée la chair devient rouge sang puis noire.

SAM_7309

Un russule ocre tout sec.

SAM_7226 SAM_7227

Voici un comestible remarquable, la chanterelle en trompette.

SAM_7228 SAM_7451

Il ne faut pas se fier à son aspect étrange et à sa petite taille, c'est un délice. Elle aime pousser sur les vieilles souches moussues, entre les racines apparentes ou dans la mousse du sol.

SAM_7369

Onpeut très facilement la faire sécher. Son odeur est fruitée.

SAM_7355 SAM_7356

De jolis champignons blancs aux bords courbés et aux chapeaux creux. 

SAM_7211 SAM_7216

Drôles de champignons que j'ai déjà croisé ici: 

http://grimoirescarnets.canalblog.com/archives/2012/10/16/25343568.html

Je ne sais toujours pas qui ils sont.

SAM_7292

On pourrait croire à des cortinaires de couleur roucou (cortinaires des montagnes) mais ils sont bien plus gros. Peut être des cortinaires à bracelet également mais le pied ne correspond pas. Un vrai casse-tête.

SAM_7235 SAM_7447

Deux stars de la cuisine. A gauche le pied mouton, un champignn orange aux aiguillons blancs. A droite le pied bleu, un champignon qui depuis peu est cultivé comme les champignons de Paris. Ils sont très recherchés pour leurs saveurs délicates.

SAM_7441 SAM_7449

Autre merveille culinaire, la trompette de la mort. Malgré son nom funèbre c'est un très bon comestible recherché lui aussi qui fait partie de a famille des craterelles. 

SAM_7450

La trompette de la mort pousse en colonies. Certains spécimens peuvent mesurer plusieurs centimètres.

SAM_7331 SAM_7335

Les vesses sont une famille de champignons qui comporte de nombreuses espèces. Elles peuvent prendre des formes particulières comme ces vesses de loup perlées. A gauche, une vesse c'est fendue en deux, comme un hommage à pacman (ici). A droite, une vesse jumelée qui ne peut qu'évoquer qu'une seule chose, un bustier à la Jean-Paul Gaultier.

SAM_7241 SAM_7385

Les lycoperdons brun d'ombre sont très nombreux dans le sous bois, il est délicieux d'appuyer sur les vieux spécimens pour les aider à libérer leurs spores. Ils sont non comestibles.

SAM_7274

Celle-ci est... sans équivoque. XD

SAM_7246 SAM_7278

Un autre inconnu chatoyant, teinté de rose, de rouge, d'orange et de marron.

SAM_7264

Les laccaires amethystes ont pris un coup de chaud, les chapeaux ce sont délavés mais ils restent de très bons comestibles.

SAM_7316 SAM_7329

Bonheur de marcher dans le bois, parmi les feuilles mortes et les rayons de soleil. Il fait chaud, il fait bon.

SAM_7342 SAM_7344

Le lactaire à odeur de chicorée, appelé lactaire à odeur d'érable chez nos cousins canadiens est un champignon qui pousse en grandes colonnies. Il provoque des troubles digestifs. Cependant les bons connaisseurs l'utilisent comme condiment dans les potages dont il reléve le goût.

SAM_7258

Un rameau de gui perché aux sommet d'un des grands arbres de la forêt a perdu quelque peu en avance ses baies blanches et toxiques.

SAM_7351 SAM_7352

Voilà de jolis inconnus.

SAM_7353 SAM_7433

 Ils envahissent tout en formant d'impressionnants ronds de sorcière.

SAM_7345

Plus classique, l'armillaire couleur de miel. Ceux-ci sont plutôt vieux voir passés.

SAM_7346 SAM_7350

Seuls les jeunes spécimens sont comestibles une fois blanchis. Cependant des fortes suspicions d'empoisonements sur ces champignons poussent à les concidérer comme non comestibles. 

SAM_7206 SAM_7223 SAM_7234 SAM_7239

Voici une série de 25 vignettes...

SAM_7255 SAM_7260 SAM_7262 SAM_7281

... de très sympathiques ...

SAM_7290 SAM_7299 SAM_7313 SAM_7324

... de fort appréciables ...

SAM_7328 SAM_7354 SAM_7359 SAM_7362

... et de très jolis ...

SAM_7380 SAM_7387 SAM_7389 SAM_7390

... champignons inconnus.

SAM_7454

Le résultat est là, un joli assortiment de champignons des bois prêts à passer à la casserole. 

samedi 22 septembre 2012

Sortie en forêt 12.

P1010143

(photo de Alain.L)

C'est la chasse aux cèpes! hé pour une première année où nous nous y consacrons vraiment, je dois dire que le résultat est pas mal, nous avons collecté un peu trop de spécimens et certains d'entre eux feront le bonheur des voisins. Merci à mon petit père d'avoir prit des photos pendant mon absence. (avec l'appareil photo de ma petite mère).

SAM_5062 SAM_5064

On commence avec une série d'inconnus comme avec ces jolis champignons au chapeau marron et au pied crème.

SAM_5136 SAM_5025

La aussi grande interogation, on pourrait penser qu'il s'agit de laccaires améthystes mais je ne trouve pas la ressemblance frappante.

SAM_5023

 

SAM_5051 SAM_5082

Ah! les voilà, les terribles amanites panthères.

SAM_5104

Si ressemblante à l'amanite épaisse et à l'amanite rougissante et si toxique.

SAM_5053 SAM_5054

Qu'on ne si trompe pas, ce champignon n'est fait que pour être admiré.

SAM_5114

Les scarabées communs sont à la fête et envahissent le bois.

SAM_5050 SAM_5035

On raconte que cracher sur l'insecte le tuerait et que dont un dernier sursaut de vie l'animal laisserait perler une goutte de sang rouge.

SAM_5076 SAM_5080

Le cèpe appendiculé à chair jaune est un excellent comestible qu'il est rare de rencontrer.

SAM_5071

Sa vive couleur est pour le moins déroutante.

SAM_5044 SAM_5088

 Les vieux polypores prennent leur aise sur les tronc morts.

SAM_5038 SAM_5094

Et les polypores du boulot, en particulier ma mascotte (en haut à droite) sont encore abondants, bien que certains fasse grise mine.

SAM_5113 SAM_5112

SAM_5090

Il y en a pour tout les goûts et toutes les couleurs.

SAM_5116 SAM_5122

Je vous présente la grenouille rousse, qui fait quelque peu sa V.I.P. notamment sur la photo de droite. Ce batracien peut vivre dans nos contrées pendant 10 ans voir 13! Bientôt elle s'enfoncera dans le fond vaseux d'une mare pour hiberner.

SAM_5048 SAM_5032

(photos de Alain.L)

Ho voici les sympathiques lycoperdons en forme de vase.

SAM_5085

Ho surprise, sous un pin nous tombons nez à nez avec des lactaires délicieux, qui ont la drôle de manie de verdir là où ils ont été sectionnés. Hop, dans le panier!

SAM_5108 SAM_5047

Les sous bois étaient fort ensoleillés en fin d'aprés midi, un vrai plaisir.

SAM_5132 SAM_5133

Voila de drôles de champignons au chapeau marron et aux lamelles blanches qui poussent sur les troncs tombés.

SAM_5058 SAM_5015

Deux autres petits et jolis inconnus (non à gauche se ne sont pas des chanterelles).

J'ai fini par identifier les champignons à gauche, ce sont des hypholomes en touffes, ils sont toxiques.

P1010147

(photo de Alain.L)

Il reste quelques coulemelles mais bien souvent ils sont abîmés.

SAM_5110 SAM_5036

Geais des chênes et glands sont indissociables, ce dernier représentant 50% de son régime alimentaire (cette plume à gauche provient de la ramure de ses ailes). C'est un oiseau timide et difficile à approcher qui émet des cris reconnaissables entre tous.

 

SAM_5091

Les arbres malades ne font pas long feux aussi et font le festin de bon nombre d'animaux.

SAM_5010 SAM_5139

Voilà 4 petits inconnus au couleurs, styles et formes bien distincts.

SAM_5016 SAM_5012

 

P1010138

(photo de Alain.L)

Voilà une partie de la première récolte, un beau lot de cèpes des pins, orangers, des charmes, d'été et de bordeaux, rien que ça.

SAM_5098 SAM_5102

Et en voivi de tout petits qui pointent le bout de leur tête.

P1010139

(photo de Alain.L)

Ajoutez quelques chanterelles et le tableau est parfait.

SAM_5001 SAM_5002

Il y en a de toutes sortes, de toutes tailles, de toutes couleurs.

P1010155

Et voilà après la deuxième prospection de cet après-midi.

P1010141

(photo de Alain.L)

Et comme toujours il ne reste plus qu'à nettoyer, préparer, sécher,congeler, cuire et distribuer.

mardi 18 septembre 2012

Sortie en forêt 10.

P1000766

(Merci à ma petite mère de m'avoir prêté son appareil photo)

A la douceur des bois, la fraîcheur des prairies, la chasse aux champignons est ouverte.

P1000877

Attention, dans les bois et forêts se trouvent les lépiotes. Attention à ne pas confondre la délicieuse coulemelle (en bas à gauche) avec la terrible lépiote châtain (en bas à droite et en haut), elle est à rejeter car toxique.

P1000924 P1000825

 

P1000848 P1000850

De nombreux champignons nouveaux sont une fois de plus apparus, comme ce joli champi' violine.

P1000816

Les calocères visqueuses s'en donne à coeur joie.

P1000883 P1000886

Le polypore écailleux est un polypore qui se mange jeune en marinade. 

P1000823 P1000879

Les vesses en forme de vasques commencent à vieillir, certaines se sont faites dévorer par les petites bêtes de la forêt, d'autres répandent leurs spores.

P1000795

 

P1000854 P1000773

Certains champignons ont l'art de se fondre dans les feuilles mortes et l'humus brunis.

P1000875 P1000873

Les rosées des bois, d'excellents comestibles, se cachent des chercheurs sous l'herbe sèche et les aiguilles de pins. 

P1000788

Le russule feuille morte est un joli russule bien qu'il soit un comestible moyen.

P1000914 P1000912

Sur la mousse des vieux arbres morts, poussent de jolis 

P1000893 P1000845

Les fausses girolles sont remarquables en cette période.

P1000928

Les fourmis se préparent pour l'hiver, la fourmilière prend des proportions incroyables.

P1000868 P1000838

Les animaux ne sont pas aussi discrets que l'on pourrait le penser. A gauche une famille de sanglier à littéralement retourné un champ au coeur de la forêt pour trouver des tubercules et des vers. A droite un chevreuil à gratter de sa ramure un tronc pour marquer son territoire, lui retirant au passage son écorce. 

P1000771 P1000839

L'homme lui aussi laisse sa marque, avec par exemple une balise de chemin de randonnée ou un vieux abreuvoir abandonné qui se trouve dans une forêt qui, il y a 100 à 150 ans de cela, devait être un champ.

P1000811

Étrange forme que prend cette petite amanite jonquille rongée par une limace .Elle ressemble à un crâne digne de Monsieur Jack, se qui rappel sa toxicité supposée.

P1000907 P1000919

Le coprin d'Ellis est un champignon qui se développe en grandes colonies. Il est non comestible.

P1000941 P1000808

Les polypores sont toujours là, comme mon joli (et fétiche) polypore du bouleau que je retrouve chaque fois ou ce gros polypore multicolore.

P1000858

Le mélampyre des bois refait son apparition, lui qui un temps avait disparut de la forêt. On peut le voir ici: plantes parasites de l'Isère.

P1000815 P1000947

Dans notre panier plein de bonnes choses. L'incoutournable chanterelle (en haut à gauche et en bas) est rejointe par les cèpes bien qu'ils soient tout petits et parfois mangés par les rongeurs et les limaces (en haut à droite).

P1000819

Ne sont-elles pas mignones?

P1000905

Au panier nous avons rajouté des petits pieds de moutons, tout aussi savoureux.

P1000835 P1000828

La calvaire élégante ne pousse que sur le bois mort (à gauche). Elle peut atteindre une trentaine de centimètres. Bien que non toxique elle inflige de terribles coliques. A droite un petit bolet poivré, inconsommable avec son fort goût de poivre comme son nom l'indique. Il peut tout fois servir de condiment.

P1000865 P1000806

Voici d'autres jolis champignons avec le fascinant géastre à trois couche (à gauche), un champignon rare ou le russule émétique (à droite), rare lui aussi et dans ce cas plutôt vieillit, qui est réputé pour être inconsommable.

P1000899

Ah le beau panier que nous avons rammassé, la forêt est pleine de ressources.

samedi 21 juillet 2012

Sortie en forêt (5).

SAM_2488

Petite sortie dans le bois pleine de surprises notamment grâce cette rencontre avec une jolie grenouille agile.

SAM_2498 SAM_2528

Les russules émétiques apprécient les fortes chaleurs de ces derniers jours.

SAM_2583 SAM_2554

Bien qu'encore très présents, les lactaires poivrés se font doucement remplacer par un petit nouveau,
le lactaire à lait abondant appelé aussi vachotte. C'est lui aussi un médiocre comestible .

SAM_2499 SAM_2501

Les néotties nid-d'oiseau sont toujours en fleurs, bien qu'une partie donnent déjà des graines.
On peut les retrouver ici: http://grimoirescarnets.canalblog.com/archives/2012/07/12/24689193.html
et ici: http://grimoirescarnets.canalblog.com/archives/2012/06/26/24581697.html

SAM_2506 SAM_2503

Les chanterelles sont au rendez-vous, par forcément en masse ... mais là tout de même.

*bave*

SAM_2561

On peut rajouter trois beaux cèpes d'été à notre tableau de chasse.

SAM_2573

À gauche le bolet pomme de pin. C'est un médiocre comestible, jugé comme souvent
non consommables. Il est préférable des l'admirer, d'autant plus qu'il est rare.

SAM_2492 SAM_2523

Les lactaires poivrés sont en manque d'eau avec les fortes chaleurs de ces jours.

SAM_2504 SAM_2552

Autre découverte, quelques plumes d'une buse et une belle cabane cachée dans les bois.

SAM_2493 SAM_2496

Autre champi' incontournable, l'amanite rougissante.

SAM_2538

Un groupe de champignons violets inconnus, amassé sur un tronc tombé.

SAM_2486 SAM_2533

Le russule olive est un piètre comestible, à la saveur douceâtre.

SAM_2531 SAM_2535

À gauche un russule du fiel, qui malgrès sa bonne odeur est non comestible au contraire
du russule charbonnière à droite qui est un bon comestible, en particulier jeune.

SAM_2595 SAM_2597

Les collybies à pied en fuseau font grise mine.

SAM_2513

Il reste également quelques satyres puants, appelés aussi "morilles du diable".

SAM_2569

Bref, une chouette cueillette avec de beaux spécimens.

lundi 9 juillet 2012

Sortie en forêt (4).

SAM_1511

Promenade dans les bois ce matin.

SAM_1461 SAM_1486

La récolte des champignons doit être maîtrisée, il est facile de confondre deux spécimens comme ça peut être le cas ici. En haut à gauche et ci-dessous un champignon qui m'est inconnu, en haut à droite une chanterelle. Le pied, le chapeau, les plis, le type d'habitat ... tout doit être connu pour être sûr d'éviter les empoisonnements.

SAM_1463 SAM_1510 SAM_1441

Quelques jolies calocères visqueuses sont apparues dans la forêt.

SAM_1498 SAM_1501SAM_1502 SAM_1505

De belles sclérodermes vulgaires. Bien que toxiques,
certains fabriquants de l'agro-alimentaire l'utilisent pour imiter la truffe dans leurs plats conditionnés.

  SAM_1485

Ces champignons sont des lycogalas epidendrums.
Ils servaient de teinture au moyen âge (merci de l'info Poppy!).

SAM_1421 SAM_1422

Encore une bonne poussée de chanterelles nous attendait.

SAM_1425SAM_1453 SAM_1514SAM_1512

Les incontournables, la néottie nid-d'oiseau et les lactaires poivrés.

SAM_1451

L'amanite épaisse de ces derniers jours s'est bien épanouie.

SAM_1476 SAM_1477

Les astrées hygrométriques sont des champignons atypiques, en effet quand il se met à pleuvoir,
leurs bras se referment sur leur coeur, le protégeant de la pluie, d'où le nom d'hygrométrique.

SAM_1450

Un étrange champignon naissant, on distingue le chapeau jaunâtre,
recouvert par une épaisse gelée. Il s'agît d'un phallus impudique.

SAM_1437 SAM_1448

Les amanites rougissantes connaissent une nouvelle poussée elles aussi.
Russules, lactaires, amanites, cèpes ... la liste est longue.

SAM_1434 SAM_1432

 Ces collybies à pied en fuseau sont de bons comestibles jeunes et sans leurs pied. Néanmoins les vieux spécimens provoquent des malaises et des problèmes intestinaux. De plus, pendant les périodes de sécheresse, ils se dessèchent complètement mais reprennent leur forme initiale à la première pluie. Ce changement d'état les rend très toxiques. Sans oublier qu'il est facile de les confondre avec le faux-cortinaire bulbeux ou l'inocybe de patouillard, tout deux très toxiques. 

SAM_1664

Au menu, sautées de chanterelles et cèpes.

SAM_1665

jeudi 5 juillet 2012

Cèpes d'été séchés.

SAM_1260SAM_1266 SAM_1267

Après avoir passé 2 nuit dans un couloir aéré puis 2 journées sous le soleil, mes lamelles de cèpes sont passées au four, au thermostat 1 (30°) et avec la porte entre-ouverte. Les voilà prêtes à être utilisées. 

SAM_1273

ICI se trouve toutes les techniques de conservation des champi's.
Par contre, la préparation et le produit final ne sentent vraiment pas la rose.

SAM_1264SAM_1268 SAM_1270SAM_1265

mardi 3 juillet 2012

Cuisiner les cèpes d'été.

SAM_1124

Le cèpe d'été est un champignon délicieux.

Frais, on peut le consommer entier (pied, mousse et chapeau), mais s'il se fait vieux, mieux vaut retirer la mousse qui peut être gluante en bouche ainsi que les parties véreuses. Il se cuisine très simplement car son goût se suffit à lui même. Très délicat en bouche, il peut parfois être légèrement sucré ce qui surprend.

Pour 3 personnes:

- 3 beaux cèpes, c'est à dire environ 700gr du champignon.

- 10gr de beurre.

- 10gr de persil.

- un peu d'herbes de provence.

- du sel.

Faire revenir les cèpes coupés en morceaux dans une poêle avec le beurre sur feu vif. Une fois qu'ils ont réduit (ils perdent 50% de leur masse) et rendu leur eau, ajouter les herbes, le sel et le persil. Laisser cuire 5 minutes et servir. Il ne faut pas trop les cuire pour ne pas perdre la saveur ni leur croquant, surtout si ils sont jeunes.

SAM_1127 SAM_1139

Il ne faut pas avoir peur d'avoir une poêle/casserole trop petite (gauche) car les cèpes fondent littéralement à la cuisson (à droite).
Accompagné d'un pavé de boeuf ou des côtes de porc c'est parfait.

lundi 2 juillet 2012

Sortie en forêt. (1)

Aujourd'hui, sortie sous la pluie, pour changer !
Après les truffes de ce matin, une très belle cueillette non attendait.

SAM_0940 SAM_1017

SAM_1045 SAM_0997

De beaux cèpes d'été sont sortis après les chaleurs et la pluie soudaine que
nous avons eu dans le nord Isère. Une belle récolte avec une dizaine de spécimens.

SAM_0945 SAM_0957

SAM_0965 SAM_0954

Les amanites rougissantes étaient aussi au rendez-vous.
Elles pullulent dans le sous bois.

SAM_0980 SAM_0994

À gauche un champignon qui est entrain de faire son apparition en forêt, l'amanite épaisse
qui se confond facilement avec l'amanite rougissante ou plus grave, la panthère (qui est toxique).
À droite le satyre puant, appelé phallus obscène ou oeuf-du-diable. Son odeur putride
permet de l'identifier à plusieurs mètres et écarte toute tentative de consommation.

SAM_1022 SAM_1056

À gauche une famille de coriole versicolore et à droite?
des champignons de bois blancs que je n'ai pas réussi à identifier.

SAM_1034 SAM_1047

À gauche et à droite de beaux polypores du bouleau, quoi qu'un peu vieux et délavés, qui ne
poussent que sur cet arbre et dont autrefois on tirait des succédanés de cuir à rasoir.

SAM_1055

Deux polypores du bouleau qui sont passés mais qui
donnent l'impression que l'arbre porte une paire d'ailes.

SAM_1053 SAM_1008

À gauche deux russules émétiques d'un beau rouge, qui très âcres empêchent toute
consommation. À droite deux lactaires poivrés déjà bien avancés,
qui très âcre eux aussi, ne peuvent être consommés que si il ont été séché.

SAM_1016   SAM_1026   SAM_1027

Ayant profité des fortes chaleurs et de la pluie,
les lactaires poivrés sont en force dans les sous-bois.

SAM_1048 SAM_0999

Les premières chanterelles sont arrivées à maturité!
Elles ont trouvé une petite place parmi les cèpes dans le panier.

SAM_1021

Ce soir là elles ont été fortement appréciées.

SAM_1062

Et surprise, à notre retour une chevrette (femelle du chevreuil)
nous attend dans le parc devant la maison avec ses deux petits.

SAM_1072 SAM_1081

SAM_1080

Il ne reste plus qu'à trier et à préparer.

SAM_1094 SAM_1096

SAM_1087

D'ici peu la récolte sera conditionnée.

SAM_1106 SAM_1112

Une journée au soleil, une heure au four et ils seront parfaitement parfaits.
Pour le moment les cèpes sèchent tranquillement dans le couloir.

SAM_1113