samedi 2 novembre 2013

Table automnale.

SAM_5586

 

SAM_5537

La Toussaint est l'occasion pour les familles de se réunir. En effet, c'est la première fête devant Noël et Pâques dans ce qui concerne les réunions familiales. C'est aussi l'opportunité de présenter une jolie table aux couleurs de l'automne.

Une fois de plus Canablog me fait quelques misères pour ma mise en page et comme je n'ai pas le temps de faire de montages photoshop pour régler ce soucis, la présentation de l'article vous semblera peut être un peu archaïque.

Il y a de nombreuses ressources colorées dans la nature en ce moment pour dresser une jolie table: feuilles et fruits font de formidables décorations.

 Voici quelques exemples.

 

SAM_5587

 

SAM_5563

Quelques jolis verres, une vaisselle blanche et harmonieuses, les couverts des grands jours, une nappe de lin... la table prend doucement des jours de fête. Il y a toujours autant de feuilles de vigne vierge rouge qui chutent des murs de la maison, elles feront un très beau chemin de table, agrémentées de feuilles de glycine, de pommes, de centres de tables aux couleurs de l'automne et de lierre.

C'est tout? 

Lanternes et bougies viennent prendre le relais, lançant ça et là des teintes dorées avec leur jolie flamme. Le grand chandelier au centre de la tablé donne un petit côté rétro et nous rappel ces grands réunions de familles du passé où l'électricité n'était pas encore là et où quand la nuit tombait, il était l'heure de se coucher.

 

SAM_5578

 

SAM_5580

La couronne de feuilles est venue agrémenter la table et une belle bougie a été placée en son centre. Quelques grains de maïs, une bande de tissus pailletée, deux trois pots sont venus compléter ce tableau aux milles couleurs. Désormais on rentre dans la période froide de l'automne, et si le 21 décembre sera le début de l'hiver, il est fort à parier que comme l'an dernier (bien que je ne l'espère pas), la neige arrivera plus tôt. Il fait froid, il commence à geler, je crains bien que ça soit la fin pour nos amis champignons. Désormais il faudra attendre l'arrivée des morilles au printemps ou du moins, partir à la recherche des pleurotes et des oreilles de judas, seuls champignons dignes d'intérêts pendant les mois enneigés.

Ci-dessous les vignettes de cette jolie table, cliquez dessus pour pouvoir les voir en plus grand.

SAM_5561  SAM_5566  SAM_5612

    

SAM_5588  SAM_5598  SAM_5626

 


vendredi 1 février 2013

Dessin en nature.

P1020451

Voilà le soleil, il est temps de sortir et de créer. Il n'y a pas grand chose qui contraste avec l'herbe verte. Quelques feuilles noircies est voilà de quoi s'amuser à faire des formes en contraste. Un peu de narcissisme avec mon initiale puis pour finir sur une note joyeuse, un petit smiley, parce que bon, nature et modernité ne sont pas incompatibles.

P1020455

dimanche 25 novembre 2012

Table d'automne.

SAM_8791

Table de fête pour un soir d'automne.

SAM_8779 SAM_8770

Feuilles et pommes ornent la table.

SAM_8753 SAM_8755 SAM_8774 SAM_8773

En centre de table, une liane torsadée de glycine.

SAM_8788 SAM_8811

Et la belle vaisselle est à l'honneur.

SAM_8776

Sans oublier la nappe aux motifs fleuris.

SAM_8749 SAM_8758

Toujours dans l'esprit d'antan, une lanterne prend place sur la table.

SAM_8784 SAM_8772 SAM_8785 SAM_8771

Du rouge, du jaune, du orange, toutes les couleurs sont là.

SAM_8750 SAM_8757

Et voilà de quoi remplir les assiettes!

SAM_8800

Madeleines à la fleur d'oranger.

Le jardin aux couleurs de l'automne.

SAM_8726

Enfin la jardin ressemble à un jardin d'automne.Oublié la neige et le froid polaire, place aux feuilles mortes, au parfum de l'humuse et aux rayons rasants du soleil.

SAM_8528 SAM_8529

C'est aussi le moment où on reçoit chez soi, d'ici peu les fêtes de fins d'années et les grands rassemblement de famille auront lieux.

SAM_8531 SAM_8532 SAM_8543 SAM_8533

Bouquet de fleurs passées, quelques brins de berces séchés dans la grange, deux ou trois autres de monnaie des papes, un grand pot de fer ...

SAM_8530

...et le tour est joué.

SAM_8534 SAM_8545

Il ne reste plus grand chose des feuilles de la vigne vierge de la façade, mais c'est fruit sont à point pour les oiseaux qui en rafolent.

SAM_8560 SAM_8555

Les feuilles commencent doucement à tout recouvrir, comme la neige l'a fait précédemment.

SAM_8578

Et puis au milieu de tout ça, ils y a les chats.

SAM_8572 SAM_8573 SAM_8575 SAM_8579

Espiègles et malins, ils sont les premiers pour les espiègleries.

SAM_8567 SAM_8581 SAM_8570 SAM_8566

Par contre pour redescendre, c'est autre chose!

SAM_8599

Qui l'aurait cru, il reste de nombreuses fleurs. La lamier tacheté est fidèle au poste.

SAM_8602 SAM_8603

Seigneur pissenlit fait même une poussée timide. C'est un symbole de vie, de connaissance, de surprise, de naissance et de joie. Voilà de quoi égayer la saison.

SAM_8609 SAM_8610

Ce lichen jaune moutarde sur l'honorable noyer du jardin résulte, comme pour tout les lichens, du mariage heureux d'un champignon et d'une algue. C'est union peut donner une grande palette de couleurs et de formes.

SAM_8594

Avec le redoux, les étourneaux sont venus s'intaller pour quelques temps près du jardin pour profiter des dernières baies, noix et noisettes.

SAM_8597 SAM_8598

Gerbe d'or n'est décidément pas prête à laisser s'envoler ses chatons (graines retenues par des toupets de duvet), voilà près d'un moi qu'elle demeure sous cette état de coton.

SAM_8618 SAM_8619

Toujours sur le vieux noyer, une percée dans son tronc (à gauche) laisse s'échapper sa sève, odorante, peut collante et brune. A droite une autre espèce de lichen a prit place sur le tronc. Les lichens sont de bon indicateurs de la pureté de l'air, en effet ils supportent très mal la pollution.

SAM_8604

Mais il faut bien avouer que la plupart des plantes sont en graines.

1SAM_86452SAM_86303SAM_86484SAM_8651

Près et dans le potager, le constat est mitigée, l'arbre à papillon (1) et les framboises (2) sont passées. A contrario, le viburnum (3) et le photinia (4) sont en bourgeon et s'aprètent même à fleurir.

SAM_8659 SAM_8595

Les feuilles son tombées, la pelouse en est couverte, la terrasse et les marches aussi.

SAM_8700

Elles finiront comme leurs consoeurs sur le tas à composte.

1SAM_86112SAM_86263SAM_86384SAM_8709

Il est parfois difficile de différencier les divers plantes officinales de nos campagnes, surtout quand elles ne sont pas en fleurs.

1:l'épiaire des bois, appelée ortie puante, se reconnaît à la forme de ses feuilles lancéolées proches de l'ortie (mais moins découpées) qui elles ne possèdent pas de poils urticants. Lorsqu'on les froissent, elles dégagent une odeur désagréable qui au bout de quelques minute devient proche de celle du cèpe.

2:l'ortie est facilement identifiable, elle est urticantes en raison de ses poils crochetés qui se trouvent sur la face exposée des ses feuilles très découpées et allongées. La tige elle aussi a ces propriétés. Roulées sur elles mêmes, dans le sens contraire des poils, les feuilles peuvent être croquées crues sous les molaires sont être irritantes. Elles ont un goût d'épinard.

3:la menthe peut être confondue avec la mélisse officinale, cependant, ses feuilles sont légèrement moins découpées, elles sont plus alternes et surtout quand elles sont frottées, elles ont l'odeur caractéristique de la menthe.

4:la mélisse officinale, appelée citronnelle, à des feuilles plus grossièrement nervurées que la menthe et légèrement plus découpées, qui jaunissent plus facilement en leur extrémité. Lorsque l'on froisse les feuilles, elles dégagent une odeur de citron et de poivre dont les moustiques ont horreur.

SAM_8658 SAM_8723

Deux autres herbacées sauvage du jardin, qui au printemps et au début de l'été donne de jolies fleurs roses, le géranium petit Robert à gauche, et le lierre terrestre à droite qui est un bon comestible souvent jugé comme une mauvaise herbe.

SAM_8615

Et le lierre rampant revient incessamment se glisser dans les fentes des piquets de bois de la clôture.

SAM_8655 SAM_8656

L'activité mycologique est un peu au rabais ces temps -ci, néanmoins ont peut admirer encore de très beaux champignons comme ces russules de Sardoine, au pied rose vif, aux lamelles blanc-crème et au chapeau violet. Une explosion de couleur.

SAM_8640 SAM_8641

Les choux sont à terme est déjà sont-ils victimes des potages et autres gratins.

SAM_8633

Bref, la terre n'est pas encoreen sommeil, animaux et végétaux 'nont pas dit leur derniers mots encore.

SAM_8662 SAM_8664

Les insectes quoi que discrets sont visibles, que ça soit par leur sillons dans le bois comme à gauche, ou leurs sorties occasionnelles comme à droite avec ce jeune grillon sortie depuis peu de son oeuf qui ira se terrer pendant les froid de l'hiver avant de profiter des bons verres de terre (sa nourriture préférée) au printemps.

SAM_8684 SAM_8686

Et puis il y a dame chat, qui aimerait bien se régaler d'un petit étourneaux qui fait le guet parmi les feuilles mortes.

SAM_8715

Autre champignon à la fête, le coprin chevelu, appréciés des amateurs de champignons pour la finesse de sa chair.

SAM_8717 SAM_8718

Ces trois spécimens sont à point, ils sont jeunes, fermes et leurs chair et lamelles sont d'un blanc immaculé.Ils sont poussés si vite qu'ils ont gardé un chapeau de terre.

SAM_8719 SAM_8720

Avec le froid les mouches et les larves n'agressent plus les champignons qui sont donc peu véreux, c'est le moment d'en profiter!

SAM_8672

Il y a également les tramètes versicoles, qui elles ne sont pas comestibles à part si vous aimez manger du bois.

SAM_8674 SAM_8679

Cette semaine elles ont encore changées de couleurs, du marron elles sont passées par le bleu, le vert, le rouge, le blanc, mais néanmoins, elles restent fidèlement accrochées à leur souche de pommier.

SAM_8548 SAM_8728

Les roses essayent une timide poussées, contrairement à la lavande qui a bien compris que le temps des fleurs pour elle, c'est fini.

SAM_8730

Désormais il ne reste plus qu'à couper les branches mortes, charrier les feuilles tombée et à attendre l'hiver.

jeudi 11 octobre 2012

Il fait beau, on en profite!

C'est bien beau mais on en profite pour faire quoi?

Et bien pour sécher les dernières denrées pardi! Et pas des moindres, les dernières roses avant les grands froids et les gelées.

Les pétales de rose dans un peau pourri, sur une carte de noël ou posés négligemment dans un présentoir dégagent toujours un délicieux parfum. Pour les conditionner rien de plus simple. 

SAM_1377 SAM_1379

Il suffit de prendre des roses en fleurs, sur la fin de leur épanouissement si on veut profiter de la floraison, presque encore en bouton si on veut conserver le parfum. On sépare délicatement les pétales du coeur, en laissant les pistils et les étamines puis on les disposent au soleil sur un grand tissus ou sur une natte végétale, en prenant soin de ne pas trop les superposer. Il suffit de les laisser 2 ou 3 jours en pleine ensoleillement, en prenant soin de temps à autre de les brasser.

SAM_1378 SAM_1381

Et si il n'y a pas de soleil? pas de soucis, le même procédé peut se faire à côté d'un radiateur ou d'une bonne cheminée, du moment que l'endroit où les pétales sont entreposés est bien sec et aéré.

Pas de panique s'ils deviennent tous petits et perde une partie de leur couleur, c'est les conséquences du séchage. Pour les conserver un peut près en leur états, le meilleur moyen reste de les faire sécher espacés les uns des autres entre les pages d'un livre ou entre deux pages de journal avec des poids par dessus.

Et pour le reste? Et bien cette technique peut s'appliquer à la plupart des végétaux et convient particulièrement aux feuilles qui garde facilement leur chlorophylle comme avec ces feuilles d'eucaliptus cueillies sur un bouquet passé.

SAM_1383 SAM_1385