mardi 11 décembre 2012

Lichen séché.

SAM_8992

Ce weekend je suis tombée sur ce beau lichen. Mais qu'en faire?

P1010575

Direction le panier de séchage avec les derniers pétals de rose du jardin. En ce moment la maison est bien chaude, la cheminée et le pêle tournent à plein régime et en deux-trois heure le voilà tout sec.

P1010573 P1010574

Petit à petit le nombre de pétales secs augmente, le rose, le parme, l'orange, le violine et le mauve se mêles joyeusement. 

P1010572

D'ici peu les peaux de mandarines séchées sur le poêle, la fleur d'oranger et les écorces de litchis se mêleront à ce pot coloré.


dimanche 25 novembre 2012

Le jardin aux couleurs de l'automne.

SAM_8726

Enfin la jardin ressemble à un jardin d'automne.Oublié la neige et le froid polaire, place aux feuilles mortes, au parfum de l'humuse et aux rayons rasants du soleil.

SAM_8528 SAM_8529

C'est aussi le moment où on reçoit chez soi, d'ici peu les fêtes de fins d'années et les grands rassemblement de famille auront lieux.

SAM_8531 SAM_8532 SAM_8543 SAM_8533

Bouquet de fleurs passées, quelques brins de berces séchés dans la grange, deux ou trois autres de monnaie des papes, un grand pot de fer ...

SAM_8530

...et le tour est joué.

SAM_8534 SAM_8545

Il ne reste plus grand chose des feuilles de la vigne vierge de la façade, mais c'est fruit sont à point pour les oiseaux qui en rafolent.

SAM_8560 SAM_8555

Les feuilles commencent doucement à tout recouvrir, comme la neige l'a fait précédemment.

SAM_8578

Et puis au milieu de tout ça, ils y a les chats.

SAM_8572 SAM_8573 SAM_8575 SAM_8579

Espiègles et malins, ils sont les premiers pour les espiègleries.

SAM_8567 SAM_8581 SAM_8570 SAM_8566

Par contre pour redescendre, c'est autre chose!

SAM_8599

Qui l'aurait cru, il reste de nombreuses fleurs. La lamier tacheté est fidèle au poste.

SAM_8602 SAM_8603

Seigneur pissenlit fait même une poussée timide. C'est un symbole de vie, de connaissance, de surprise, de naissance et de joie. Voilà de quoi égayer la saison.

SAM_8609 SAM_8610

Ce lichen jaune moutarde sur l'honorable noyer du jardin résulte, comme pour tout les lichens, du mariage heureux d'un champignon et d'une algue. C'est union peut donner une grande palette de couleurs et de formes.

SAM_8594

Avec le redoux, les étourneaux sont venus s'intaller pour quelques temps près du jardin pour profiter des dernières baies, noix et noisettes.

SAM_8597 SAM_8598

Gerbe d'or n'est décidément pas prête à laisser s'envoler ses chatons (graines retenues par des toupets de duvet), voilà près d'un moi qu'elle demeure sous cette état de coton.

SAM_8618 SAM_8619

Toujours sur le vieux noyer, une percée dans son tronc (à gauche) laisse s'échapper sa sève, odorante, peut collante et brune. A droite une autre espèce de lichen a prit place sur le tronc. Les lichens sont de bon indicateurs de la pureté de l'air, en effet ils supportent très mal la pollution.

SAM_8604

Mais il faut bien avouer que la plupart des plantes sont en graines.

1SAM_86452SAM_86303SAM_86484SAM_8651

Près et dans le potager, le constat est mitigée, l'arbre à papillon (1) et les framboises (2) sont passées. A contrario, le viburnum (3) et le photinia (4) sont en bourgeon et s'aprètent même à fleurir.

SAM_8659 SAM_8595

Les feuilles son tombées, la pelouse en est couverte, la terrasse et les marches aussi.

SAM_8700

Elles finiront comme leurs consoeurs sur le tas à composte.

1SAM_86112SAM_86263SAM_86384SAM_8709

Il est parfois difficile de différencier les divers plantes officinales de nos campagnes, surtout quand elles ne sont pas en fleurs.

1:l'épiaire des bois, appelée ortie puante, se reconnaît à la forme de ses feuilles lancéolées proches de l'ortie (mais moins découpées) qui elles ne possèdent pas de poils urticants. Lorsqu'on les froissent, elles dégagent une odeur désagréable qui au bout de quelques minute devient proche de celle du cèpe.

2:l'ortie est facilement identifiable, elle est urticantes en raison de ses poils crochetés qui se trouvent sur la face exposée des ses feuilles très découpées et allongées. La tige elle aussi a ces propriétés. Roulées sur elles mêmes, dans le sens contraire des poils, les feuilles peuvent être croquées crues sous les molaires sont être irritantes. Elles ont un goût d'épinard.

3:la menthe peut être confondue avec la mélisse officinale, cependant, ses feuilles sont légèrement moins découpées, elles sont plus alternes et surtout quand elles sont frottées, elles ont l'odeur caractéristique de la menthe.

4:la mélisse officinale, appelée citronnelle, à des feuilles plus grossièrement nervurées que la menthe et légèrement plus découpées, qui jaunissent plus facilement en leur extrémité. Lorsque l'on froisse les feuilles, elles dégagent une odeur de citron et de poivre dont les moustiques ont horreur.

SAM_8658 SAM_8723

Deux autres herbacées sauvage du jardin, qui au printemps et au début de l'été donne de jolies fleurs roses, le géranium petit Robert à gauche, et le lierre terrestre à droite qui est un bon comestible souvent jugé comme une mauvaise herbe.

SAM_8615

Et le lierre rampant revient incessamment se glisser dans les fentes des piquets de bois de la clôture.

SAM_8655 SAM_8656

L'activité mycologique est un peu au rabais ces temps -ci, néanmoins ont peut admirer encore de très beaux champignons comme ces russules de Sardoine, au pied rose vif, aux lamelles blanc-crème et au chapeau violet. Une explosion de couleur.

SAM_8640 SAM_8641

Les choux sont à terme est déjà sont-ils victimes des potages et autres gratins.

SAM_8633

Bref, la terre n'est pas encoreen sommeil, animaux et végétaux 'nont pas dit leur derniers mots encore.

SAM_8662 SAM_8664

Les insectes quoi que discrets sont visibles, que ça soit par leur sillons dans le bois comme à gauche, ou leurs sorties occasionnelles comme à droite avec ce jeune grillon sortie depuis peu de son oeuf qui ira se terrer pendant les froid de l'hiver avant de profiter des bons verres de terre (sa nourriture préférée) au printemps.

SAM_8684 SAM_8686

Et puis il y a dame chat, qui aimerait bien se régaler d'un petit étourneaux qui fait le guet parmi les feuilles mortes.

SAM_8715

Autre champignon à la fête, le coprin chevelu, appréciés des amateurs de champignons pour la finesse de sa chair.

SAM_8717 SAM_8718

Ces trois spécimens sont à point, ils sont jeunes, fermes et leurs chair et lamelles sont d'un blanc immaculé.Ils sont poussés si vite qu'ils ont gardé un chapeau de terre.

SAM_8719 SAM_8720

Avec le froid les mouches et les larves n'agressent plus les champignons qui sont donc peu véreux, c'est le moment d'en profiter!

SAM_8672

Il y a également les tramètes versicoles, qui elles ne sont pas comestibles à part si vous aimez manger du bois.

SAM_8674 SAM_8679

Cette semaine elles ont encore changées de couleurs, du marron elles sont passées par le bleu, le vert, le rouge, le blanc, mais néanmoins, elles restent fidèlement accrochées à leur souche de pommier.

SAM_8548 SAM_8728

Les roses essayent une timide poussées, contrairement à la lavande qui a bien compris que le temps des fleurs pour elle, c'est fini.

SAM_8730

Désormais il ne reste plus qu'à couper les branches mortes, charrier les feuilles tombée et à attendre l'hiver.

lundi 19 novembre 2012

Pétales de roses pour pot-pourri.

Heureusement qu'il y a les ordinateurs de la FAC. Voici le retour des articles et des photos!

SAM_8195 SAM_8196

Avant que le froid ne ferme les fleurs pour le reste de l'hiver, il est bon d'en récolter les pétales odorantes pour réaliser un bien joli pot-pourri et parfumer la maison pendant la période des fêtes.

SAM_8230 SAM_8228 SAM_8229 SAM_8231

Quelques pétales de roses de deux essences différentes, quelques morceaux de peaux d'oranges et de mandarines grillées sur un coin du poêle, un petit peu de cannelle et de la fleur d'oranger et voilà les senteurs de noël en pot.

SAM_8201

dimanche 11 novembre 2012

Des perles contre la pluie.

P1010370

Ce week end, il pleut, alors passage par l'atelier perles pour combattre le mauvais temps.

P1010371 P1010376 P1010372 P1010377

Deux bracelets simples mais longs à réaliser avec leurs paires de boucles assorties. C'est par ici pour avoir une idée du modèle: http://www.flotdeparis.com/5.aspx

(Pour voir les bijoux en plus grand, il suffit de cliquer sur les photos). 

P1010379 P1010381

Une chaîne d'un collier cassé, un pendentif d'un fond de tiroir, quelques perles et voilà un nouveau bijoux, sans oublier les boucles qui vont de paire.

P1010383

Le tout dans des teintes cuivres et ors.

P1010394 P1010396

Deux anciennes bagues, une bleue et une verte en perles de Swarovski.

P1010388 P1010398

Une tresse de fils noirs sur les quels sont cousus quelques breloques fait facilement office de parure. 

P1010385

Et les pétales séchés de la semaine dernière vont finir en pot pourri avec un petit peu de fleur d'orangé.

P1010443

Et pour le folklore, une petite manchette d'arché en cuir.

P1010445 P1010441

Il suffit d'un morceau de cuir déniché dans un foire, d'un pendentif (tête de hiboux), du fil noir épais, quelques perles argentées et de deux grosses aiguilles.