lundi 11 avril 2016

Fritillaires au clair de lune.

DSC03813

 

Les fritillaires pintades 2016.

Je suis une piètre copilote, du coup nous avons mit un temps fou pour trouver ces fritilaires et de ce fait, je n'en ai que quelques clichés sombres et peu réussis. Certes nous avons pu voir des oiseaux et des paysages sympathiques mais ça ne fait pas tout. Heureusement j'ai pu l'an dernier, toujours grâce à Seb, faire une série de photos en pleine lumière de ces jolies fleurs. Je vous invite à consulter cet ancien article ICI pour les voir.

DSC03825 DSC03827

DSC03832


mardi 14 avril 2015

19ème fête des plantes et graines rares - édition 2015

P4040121

C'est le 4 et 5 avril qu'eu cette année lieu à Réaumont (Isère) la "19ème fête des plantes et graines rares", organisée par l'association "La maison de l'Arbre". Malgré la pluie la manifestation fût des plus réussie § Fleurs, ouvrages de collection et autres trésors ont fait briller les yeux du Chat et de la Renarde en ce début avril.

P4040097 P4040096

P4040103 P4040104

Les fritillaires (voir ici) sont des plantes superbes qui peuvent avoir sur leurs pétales de nombreux motifs. Elles figurent parmi les nombreuses plantes qui sont vendues place du village, là où trône fièrement le vieux tilleul de la commune multi-centenaire. Planté en 1390, l'honnorable vétéran fait face à l'église en pierres.

P4040129

C'est le temps des plantations et de la cuisine ! L' oignon, l'ail et l'échaotte ont une place de choix dans la gastronomie française. Connus depuis l'antiquité, ils proviendraient d'Asie. À force de croisements et de sélections, les espèces que nous connaissons aujourd'hui ont prit leur forme définitive puis se sont démocratisés.

P4040094 P4040093

P4040106 P4040100

Les narcisses et les muscaris en plus de leurs belles couleurs qui tapent à l'oeil embaument l'air. Les espèces proposées à la vente pour le jardin sont un bon exemple des plantes sauvages qui, avec ou sans "transformations" finissent dans nos propriétés pour leur beauté, comme le perce-neige ou la fritillaire pintade.

P4040085

Ce type d'expositions permet de dénicher des végétaux rares mais aussi de faire de belles découvertes sur notre terroir. Ici on peut voir toute une flopée de pommes typiques du Dauphiné et que l'on ne trouve pas dans le commerce. L'occasion est toute trouvée pour tester de nouvelles saveurs et pourquoi pas planter un pommier.

P4040117 P4040088

P4040075 P4040076

Quelques catées et plantes grasses viennent compléter le tableau (avec les légumes, les aromatiques et les arbustes). Résistantes à la pluie mais aussi et plus souvent qu'on le pense à l'humidité. Ces plantes s'installent facilement sur les terrasses et les bords de fenêtres, aussi bien en intérieur et qu'en extérieur.

P4040046

Je me dois de faire la part belle à cette librairie itinérante où nous avons passés des heures (et ce n'est pas une expression). "Nature à lire" fait parti de ces petites librairies que l'on aimerait rencontrer à chaque coin de rue. Jeux éducatifs ludiques et beaux, livres rares, guides pratiques, ouvrages de cuisine... c'est le paradis et le top du top ?  Les vendeurs sont drôles, de bon conseil et surtout passionnés ! Alors on file sur leur site en vitesse !

P4040041 P4040042

P4040044 P4040045

Autre stand que j'aimerai mettre en lumière, celui des orchidées ! Il y en a pour toutes les goût ! On trouve même des orchidées bleues colorées par pigmentation de l'eau ou des orchidées à planter dans son jardin et qui se plaît sous nos latitudes européennes. Bref, c'est le paradis des orchidophiles passionnés !

P4040115

Une euphorbe dans son jardin équivaut à une explosion de couleurs ! Souvent persistante (tout dépend de l'espéce), son feuillage claire donne un côté printanier surtout quand elle accompagne des plantes à fleurs comme des rosiers. Il lui faut un sol bien drainé et humide hormis pour les espèces originaires du Sud.

P4040001 P4040022

P4040004 P4040031

Clou du spectacle, initiation à la greffe avec l'association "Les croqueurs de Pommes"des greffeurs mais
aussi de passionnés qui sauvegardent nos espèces de fruits locales comme la poire, la pomme ou la noix.

Bref une belle manifestation à laquelle nous manqueront pas de retourner l'an prochain, même sous la pluie.

P4040092

lundi 13 avril 2015

La fritillaire pintade (Fritillaria meleagris).

P4010429

 Découverte des fritillaires pintades (Fritillaria meleagris) en Isère, à proximité de la commune de Morestel grâce à Sébastien et Guy, deux messieurs orchidées du forum Ophrys que je remercie énormément ! À notre arrivée nous constatons qu'il reste peu de fleurs ouvertes et que la saison est bientôt terminée et qu'une bonne paire de bottes n'est pas de trop. En effet la plante s'épanouie dans les prairies humides, les bas-marais et les fossés.

P4010334 P4010332

P4010358 P4010452

La fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) appartient à la famille des liliacées comme le colchique d'automne, l'ail des ours, le perce neige ou la jonquille. Rare et endémique de l'Europe, on la trouve en France que dans une partie des départements dont l'Isère et fait l'ojbet d'une protection à l'échelle nationale et dans nombreux cas régionales. En Belgique elle a disparut hormis dans de rares stations, dans les autres pays elle est en régression.

P4010403

 On la reconnaît aisément aux motifs en damiers de ses 6 pétales pétales même s'il est courant de rencontrer des individus rosées, claires ou entièrement blancs.Cette vivace mesure 20 à 30 cm de haut. La fleur pendante mesure entre 3 et 4 cm. Souvent solitaire elle peut parfois être double. Les feuilles sont fines, étroites et allongées, le bulbe est petit, les fruits sont contenus dans une capsule papyracée (qui ressemble à celle du pavot).

P4010412 P4010418

P4010434 P4010451

 En dehors de son nom latin Fritillaria meleagris, la fritillaire pintade est aussi nommée Oeuf de pintade, Gogane, Pintadine et Perrot. On peut la confondre avec deux proches cousines, la fritillaire de Burnat (Fritillaria burnatii) et la fritillaire du Dauphiné (Fritillaria tubiformis), deux plantes typiques des Alpes. En France on rencontre aussi la fritillaire à involucre (Fritillaria involucrata) et la fritillaire noire (Fritillaria nigra) qui sont rares.

P4010415

 Côté comestibilité on y pense pas ! Le bulbe de celle que l'on nomme aussi tulipe des marais est toxique, et il est fortement déconseillé de consommer une partie ou la plante entière. Pour la voir en pleine nature il faut chercher les lieux très humides en pleine lumière, où le sol est argileux et humide mais rarement froid ou du moins peu. Elle aime généralement les climats marins ou océaniques ce qui explique sa rareté, en particulier en Isère.

P4010390 P4010396

P4010363 P4010364

 En sommes voilà une belle découverte qui vaut le détour car ce n'est pas tous les jours que l'on peut tomber sur cette plante. Certaines années les lieux qu'elle affectionne se couvrent de tapis rouges des fleurs aux pétales en damier marquées. Désormais il faudra attendre 2016 pour remettre les bottes.

P4010421