mardi 31 octobre 2017

Repas d'automne.

DSC03863Comme chaque année, il me prend une envie irrépressible de fêter l'automne, la plus belle des saisons et quoi de mieux que d'y consacrer la soirée du 31 octobre? L'ambiance s'y prête bien et le temps frais laisse place à l'imagination pour concocter des plats qui tiennent au corps et à l'esprit.

Menu d'Automne :

Velouté de courge,
accompagné de ses navets, de ses pommes de terres, de ses carottes d'Hiver et de ses châtaignes.

Tartre de pommes de terre au thym,
avec ses champignons et sa compotée d'oignon rouge.

Rôti de boeuf et ses petits légumes,
composés de carottes, de pommes de terre, d'oignon rouge, d'ail rose, de navets, de champignons de Paris et forestiers et de marrons cuits à l'eau.

Tome artisanale et son miel de châtaignier,
issu tout droit des châtaigneraies bretonnes.

Tarte aux noix de Grenoble,
et son caramel à l'huile de noix pressées à froid.

Trois petites heures derrière les fourneaux et voilà que la fête peut commencer dasn l'assiette. L'odeur des châtaignes embaume tout l'apaprtement et se mêle à celle du sucre et des noix qui se couvrent de caramel.

DSC03838    DSC03848    DSC03849    DSC03861

Les patates sont les stars ce soir, elles font écho par leur présence à table aux origines de la fête d'Haloween : l'Irlande. Aliment phare de l'île-pays, cette nation doit son salut mais aussi la grande vague d'immigration du 19e suite à la crise de la pomme de terre dû aux épidémies de mildiou qui frappa une grande partie de l'Europe.

DSC03862Repas gargantuesque, nous allons avoir de quoi manger pour quelques jours. Cela change notre quotidien d'étudiants où le temps se faire rare pour cuisiner et où bien souvent, les pâtes et le riz se font maître de notre assiette. Fort heureusement, nous pouvons profiter du marché tout proche pour mettre de la fantaisie de notre quotidien. Fromages et légumes d'automnes font désormais partis du paysage de notre cuisine.

DSC03844       DSC03851

La tarte aux noix, de par chez moi, c'est une institution. Issue du pays dauphinois, non loin de Grenoble, j'ai toujours connu ce désert comme un entre-met traditionnel. Peu compliquée à réaliser, il faut cependant s'armer de patience pour monder les précieux cerneaux puis en transformer une partie en poudre grossière.

DSC03843    DSC03853    DSC03860    DSC03852

Ici il ne s'agit pas de n'importe qu'elles noix mais de celles de Grenoble. Cette AOC protégée est composée de trois variétés qui se reconnaissent à leur grande dimension. Notre tarte ne déroge pas à la règle et est composée de noix grenobloises, issues du verger familiale sur des arbres qui pour certains approchent des 80 ans.

DSC03862

Tome artisanale de Tréminis du Criscath, bière "La Belette" de Mens, rôti de boeuf des Mont d'Or, noix de Grenoble, clairette de Die ... ce soir on se fait plaisir (mais pas trop !). Reste quelques bougies à allumer pour une ambiance tamisée, à s'installer bien au chaud sous les plaides épais et à installer la table sur la vieille malle qui nous sert de desserte. Ce soir je me sens comme une véritable sorcière et j'attends avec impatience que de petits monstres téméraires viennent frapper à notre porte dans leur quête de sucreries.

DSC03861    DSC03831   DSC03858    DSC03863


lundi 16 janvier 2017

Destination Bretagne : adieux à la Bretagne.

DSC00333

Nous voilà dans notre toute dernière étape bretonne avant d'entammer les 10 heures de route qui nous ramènerons dans notre petit appartement lyonnais. Pour la peine nous passons la soirée à flâner dans les rues de Dinan après nous être offert un repas mémorable le midi à Matignon à "La vieille auberge" sur la route de Dinard, un restaurant vieux de 100 ans et où la nourriture est à tomber raide, le tout dans un cadre épique. 

 

Dinan, une ville d'histoire.

Son nom vient du celte et désigne un motte cadastrale mais surtout, le nom de sa déesse protectrice, Anna, gardien des morts et bienveillante en vers les vivants. Elle est entourée de grands remparts ce qui n'empêcha pas cette ville bretonne d'être rattachée au royaume de France au XVIe siècle par François 1er.

DSC00339 DSC00345

 

La carverne de Woodshop.

C'est une boutique qui nous a ébahie. Avec brio, Gérald Fafin réalise des meubles et en particulier des lampes avec des éléments de récupération et on peut le dire, il y a du génie dans ses réalisations. Non seulement ses réalisations sont superbes, mais en plus elles sont peu chères aux vues du travail fourni et permet de redonner vie à des objets anciens qui à tous les coups auraient finis à la benne ou au fond d'un garage ou d'un grenier.

DSC00330DSC00338 DSC00336

 

Les rues de la ville.

Elles sont typiques des villes du moyen âge. On peut y observer des murs tordus voire très penchés. Cela tient au fait de nombreux bâtiments vieux de plusieurs siècles composent la ville. À l'époque les outils pour la construction des édifices n'étaint pas toujours très au point et ils n'étaient pas accessible à tous. Souvent, les maisons étaient faites avec les moyens du bord et la main d'oeuvre disponible d'où ces drôles de rues.

DSC00331

 

Le mot de la fin.

Voilà la fin de notre périple en Bretagne en 18 petits volets. Que d'aventures pendant ces 9 jours ! Une vraie épopée. Le compteur de la voiture affiche plus de 2600 kilomètres et la tente a rendu l'âme, fendue de part en part par une large déchirure, le vent breton ne semble pas lui avoir bien plu. Tampis, pour nos prochaines aventures en 2017 nous opterons peut être pour une ou deux nuits sous les étoiles. En attendant nous avons hâte de retourner dans ce coin de France magique mais bien d'autres nous appels : Sud de la France, Alsace, Champagne ...

DSC00309 DSC00315

mardi 17 novembre 2015

Fête médiévale, Saint Geoire ne Valdaine (2015).

P1050638

 Comme presque tous les ans, je prends plaisir à me rendre à la fête médiévale de mon village et comme à chaque fois, je ne résiste pas à l'envie de vous livrer un petit article sur cette journée dont vous pouvez retrouver celles des éditions précédentes ICI avec bien d'autres . Cette année c'était pour la première fois accompagnée de mon bien aimé et Nous avons eu la chance de recroiser les compagnie de 2014 sous un grand soleil.

 

La ville aux châteaux.

 Aujoud'hui encore on ne connaît pas très bien l'histoire de Saint Geoire en Valdaine. Le nombre impressionnant de châteaux et de maisons fortes connues ainsi que ses remparts hauts et nombreux laissent penser que c'était une ville forte voire militaire où de puissantes et riches familles de nobles et de bourgeois vivaient.

P1050649 P1050639

 

Les meneurs d'oies. 

 Mener les oies et plus largement les volailles était à la campagne un travail attribué aux jeunes enfants en vue de les initier au travail de la ferme et/ou d'en faire plus tards des bergers. C'était le plus souvent des dindons qui étaient menés dans les forêts de chênes. En wwoofing dans les Landes j'ai pu rencontrer un exploitant ayant été enfant gardien de dindons et qui passait sa journée à surveiller les volatiles en liberté dans les fourrés denses. 

P1050688 P1050714

P1050691 P1050694

 

Les saltimbanques.

 Apollinaire disait d'eux qu'ils sont une invitation au rêve. On utilise plus souvent le terme d'artistes de rue car le terme saltimbanques a prit une connotation péjorative. Le spectacle de rue est vieux comme le monde, en Occident il était très commun chez les romains et les grecs de voir des représentation sur les pavés.

DSC04685 DSC04686

 

La voltige équestre.

 La voltige équestre est une discipline artistique et sportive assez rependue en Europe qui est issue de traditions très anciennes et rependues sur ce territoire. En France elle c'es popularisé après la seconde guerre mondiale mais cela ne fait qu'une vingtaine d'année qu'elle est pleinement reconnue à travers la fédération équestre.

P1050793

 La discipline aurait 2000 à 3000 ans et aurait été pratiquée pendant les jeux du Cirque romains et sur des taureaux en Grèce par de jeunes hommes. Les techniques ont par la suite été perfectionnées en s'inspirant de divers peuples, en particulier des cavaliers mongoles, des danseurs indiens ou des indiens d'Amériques.

P1050797 P1050813

P1050814 P1050817

 

L'ours Valentin.

 Fini le temps des ours en cage, maltraités et ridiculisés comme ce fût le cas pendant bien des siècles, désormais c'est eux qui font le spectacle. Fréderic CHESNEAU est un dresseur très connu en France pour son savoir faire, pour ses participations à de nombreux films mais surtout pour l'amour qu'il porte à ses animaux. 

P1060068 P1060070

 

Les blasons.

 Ils furent les emblèmes des seigneuries et des grandes villes. Aujourd'hui encore ils sont très présents en particulier pour représenter les régions. Le lion rampant, nom du blason ci-dessous, est présent sur ceux de la Picardie et de Rhône-Alpes par exemple. Il est le blason le plus commun et qui fût le plus souvent porté.

P1050788

 

La buse de Harris (Parabuteo unicinctus).

C'est un des rapaces les plus utilisés dans les représentations. Cet oiseau est originaire d'Amérique centrale. Il face en groupe comma des loups, encerclant leur proie. Quand elle capture un animal et qu'elle se retrouve au sol, la buse déploie ses ailes sur ce premier pour le cacher à la vue des autres prédateurs.

P1050841 P1050858

 

Les rapaces nocturnes européens.

 Ces oiseaux sont protégés et ne peuvent être prélevés dans la nature. Il est d'ailleur interdit de les toucher, de les attraper, de les déranger, de les chasser, te toucher au nid et de les détenir. Seuls les animaux issus d'élevages peuvent être détenus avec autorisation et pour cause. Le hibou grand-duc (Bubo bubo) et la chouette effraye (Tyto alba) ont manqué de peu de disparaître de nos campagne en raison de leur funeste réputation.

P1050900 P1050908

P1050933 P1050940

 

La buse variable (Buteo buteo).

 On la voit partout dans nos campagnes et l'été, il courant de pouvoir l'observer en pleine chasse ou à l'affût depuis un piquet de clôture ou sur une botte de foin avant d'attraper ses proies, à savoir des rongeurs, de petits oiseaux, des reptiles. Son plumage varié entraîne parfois des confusions avec d'autres rapaces de même gabarit.

P1050876 P1050877

 

L'aigle des Steppes (Aquila nipalensis).

 Plus petit que l'aigle royale, il reste un féroce prédateur. C'est un migrateur qui passe l'hiver en Afrique et qui retourne dans les steppes et déserts asiatiques de faible altitude pour se reproduire et élever ses petits. Il est parfois employé pour la chasse aux loups, au lièvre et au chevreuil par les populations mongoles.

P1050972

 

La vie au Moyen Âge.

 Elle n'est pas si triste et sale qu'on aime le raconter. Certes les égouts n'existent plus et la justice ne porte pas vraiment son nom, mais les spectacles sont nombreux, l'higyène est respecté et pratiqué convenablement quoi qu'on en dise, le labeur ne ponctue pas tous les temps de la vie et les fêtes de villages sont abondantes.

P1050656 P1050666

 

Le bon manger autrefois.

 À la table des puissants on trouve tout au long de cette vaste période qu'est le Moyen Âge des plats et surtout des recettes qui aujourd'hui nous ferraient pâlir. Très épicées, elles accommodent sans problème la viande de dauphin et les pommes, la viande de cygne et le choux et le héron cendré avec les poires. 

P1050982 P1060175

P1060172 P1060177

 

Le mot de la fin.

 Les fêtes médiévales sont de nouveau à la mode même si elles ont souvent un petit côté vieillot. C'est là tout leur charme. Se replonger dans l'Histoire et la tradition, marcher dans les rues de pierres, humer les épices, le vin chaud et l'odeur de la paille donne à réfléchir sur ce qu'il y a encore peu faisait le quotidien de nos ancêtres.

P1060208 P1060259

P1060200

vendredi 31 octobre 2014

Joyeuse fête Halloween !

PA230130Joyeux Halloween à tous ! 

Ce soir c'est la fête, on danse, on chante, on célèbre les défunts, on se remplit la pense et on rit. Les bougies sont allumées, les pommes et les noix sont disposées sur la table, le feu crépite dans l'âtre et dehors le vent souffle fort.

Dans les bois les derniers champignons sortent leurs têtes mouchetées, la rosée et les gelées frappent les mousses vertes et les fougères. Les arbres perdent leurs feuilles, les chênes se retrouvent branches nues et les premières pommes de pin tombent au sol pour le plus grand bonheur des écureuils. Bref, Halloween c'est ma fête.

L'automne commence sous les meilleurs auspices qu'y soient cette année avec une jolie augmentation de la courbe des visites ce mois si (plus de 14 000 visiteurs pour octobre), la mise en route de nombreux projets, le prolongement de l'été indien et le début d'une belle idylle.

Je vous souhaite donc à tous un bel Halloween depuis le beau village de Sault dont je ne tarderais pas de vous parler.

Et pour que la fête soit des plus belles,
je vous invite à consulter ces quelques articles réalisés par mes soins.

gif-halloween-EwXebKmoMA.gif

Un petit peu de blabla:
Pour un petit topo sur ce qu'est Halloween par ICI, et pour les plus païens, ma conception de Mabon par LA.

Passons côté déco:
Pour avoir des idées pour présenter une jolie table automnale c'est LA (et pour une table de sorcière par ICI), pour une couronne de maïs tape à l'oeil ICI et pour une couronne de feuilles c'est de nouveau par LA. On peut même décorer la maison et les extérieurs avec quelques belles amanites tue-mouches dont l'histoire vous est contée ICI.

Pour les gourmands enfin:
Il est temps de se remplir le ventre: au programme gâteau aux noix LA, soupe de courge par ICI et gratin de courge LA.

SAM_7673     PA230116          PA230549

Et pour les plus téméraires, c'est l'occasion de regarder de bons vieux films d'horreurs à vous glacer le sang... brrr ce soir tremblez !!! Les morts sont de sortie ... les enfants aussi. Des bonbons ou un sort, voilà le duel cornélien au quel vous serez peut être confronté ce soir. Princesses, petits diables, fantômes ou vamptes, il y en a pour tout lesgoûts. Cette tradition n'est pas nouvelle et nos aïeux étaient particulièrement doués dans le déguisement dépouvante. 

mercredi 31 octobre 2012

Table d'Halloween.

SAM_7651

C'est le 31 Octobre! Voici le temps d'Halloween!

Et pour l'occasion, la table prend des couleurs d'épouvante. Merci à Poppy qui pour ces 20 ans nous a offert cette jolie table.

SAM_7647 SAM_7648

De jolies l'anternes éclairent les convives.

Autresfois on déambulait avec ses lanternes pour indiquer aux morts qu'il fallait rejoindre leur royaume et laisser paisible les vivants.

SAM_7662 SAM_7664

Noix et maïs complètent le tableau.

SAM_7668 SAM_7669 SAM_7673 SAM_7674

THIS IS HALLOWEEN Marilyn Manson

Il ne manque plus que Mr Jack!

SAM_7681 SAM_7683 SAM_7679 SAM_7688

Sympathiques sourires qu'ont ces courges. Attention  ne pas mettre votre bougie après minuit, sinon votre courge avalera tout cru le premier passant qui se présentera à elle.

SAM_7691 SAM_7738

Autre star de l'automne, le hérisson. Autrefois on racontait qu'il se plaçait sous les arbres fruitiers puis attendait que les fruits en tombent pour s'empaler sur ses piques. Ainsi sa réserve pour l'hiver était assurée. Dans les faits il préfère hiberner.

SAM_7735

Et côté cuisine, tout est fait dans le bon et le réconfortant.

SAM_7659 SAM_7742

Contre le froid, il n'y a rien de mieux qu'une bonne soupe de courge à la crème. Et que dire du cidre de Poppy, parfumé à la cannelle, au miel, au gingembre, au poivre ainsi qu'avec une multitude d'épices. Ça réveille les papilles et le coeur.

SAM_7782 SAM_7786

Et pour le dessert, gâteau de châtaigne et crème anglaise. 

Merci Poppy pour toutes ces bonnes et belles choses et une fois de plus, joyeux 20 ans!