jeudi 28 janvier 2016

La naissance d'une passion.

Souvenir de vacances en famille. Dans les ruine d'un vieux château, nous nous étions pris à rêver de dragons.

Aujourd'hui j'ai envie de vous présenter à travers quelques photos de famille un bout de la naissance de ma passion pour la nature avec cet article somme toute assez personnel. J'ai pu en parler brièvement dans cette interview ICI mais j'ai envie de la détailler un peu plus avec 2-3 anecdotes liées à mon enfance qui m'ont marquée et que je trouve amusantes. En passant votre souris sur les photos vous pourrez voir apparaître une légende.

Eté 1998, rentrée en CE1, chez ma grand mère.Une récole fantastique : aussi loin que je m'en souvienne, mes parents m'ont toujours emmenée en nature et pas qu'un peu. Ayant grandis en campagne, il était bien naturel pour eux de me faire partager comme leurs parents et leurs grands parents l'avaient fait pour eux le plaisir de la marche en nature et de la récolte de champignons. Toute petite déjà ils me portaient sur leur dos, parfois dans de longues randonnées en montagne en compagnie de mes oncles et de mes tantes, et on peut dire que cela m'a plutôt bien réussi. Mon père (avec moi sur la photo) me parlait et me parle encore parfois des récoltes incroyables de girolles qu'il pouvait faire avec son grand père dans les forêts de la Loire d'où il est originaire. Un après-midi de l'été 1999, nous avons eu la joie de revivre ces moments qu'il a pu connaître enfant en tombant littéralement sur un tapis de girolles. Nous n'avions pas de panier sous la main et nos sacs plastiques n'étaient pas assez grands et solides pour tout

Tous les plats de la cuisine ont été réquisitionnés.

ramasser en une seule fois. Après plusieurs allers-retours nous avons fini a bout du fameux tapis mais aussi de la "mè" (pétrin avec son couvercle, la madière, utilisés comme table) qui se retrouva couverte de jaune. Je ne vous parle pas du travail pour nettoyer ces montagnes de champignons et c'est avec une patience infinie que ma mère et ma grand-mère se mirent au travail pendant que nous couriations encore le bois. Cet épisode m'a énormément marquée et je crois, a été le déclencheur de ma passion pour la mycologie. Je ne crois pas avoir fait d'aussi belle récolte hormis 4 ou 5 ans plus tard avec des amis de la famille où nous avions trouvé une quantité pharaoïnique de trompettes de la mort qui avait fait le bonheur des 3 ou 4 familles que nous étions ce jour là à parcourir les bois. C'est un coin au quel nous nous rendons encore et qui, bien que moins prolixe depuis la grande coupe de bois, nous donne toujours de quoi remplir notre panier et partager avec nos proches.

Je n'étais pas toujours très sage.

Les robes de fougères : j'ai toujours eu une bonne mémoire (quoi que ça dépend pour quoi). De ce fait je me souviens très bien de la journée où a été prise cette photo ou du moins, de certaines brides de celle-ci. Nous étions dans la forêt proche de chez ma grand mère au Sacré Coeur, une place ouverte au pied d'une sapineraie où se trouve une petite tour à la quelle on peut monter par un escalier très escarpé et au sommet de la quel se trouve Jésus dans la représentation que l'on en fait pour symboliser la Dévotion (et de la quelle on a une vue incroyable). Au pied de cet intrigant édifice se trouve en abondance des framboisiers et des fougères. C'est là qu'une de mes tantes me confectionna ma première robe de fougère. Toute ma petite enfance et même jusqu'à la fin de l'adolescence, j'ai prit plaisir à me costumer de la sorte en ayant parfois pour chapeau une grosse feuille de pétasite. Les fougères aigles et les fougères mâles poussent en abondance dans les collines de mon Isère et j'ai pu avoir tout le matériaux nécessaire pour expérimenter à loisir le stylisme végétal. Depuis, à chaque fois que je sens l'odeur d'une fougère fraîchement coupée, je ne peux pas m'empêcher de me remémorer cette épisode.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Famille et amis au Sacré Cœur en 90.              Une de mes nombreuses créations.

Le retour aux racines : J'ai grandi dans la patrie de ma mère, l'Isère mais je reste attachée au pays de mon père, la Loire. Je ne connais que peux de choses de ce département si ce n'est par le récit des membres de ma famille. L'été de ma 6e ou de ma 5e, je ne sais plus très bien, nous sommes partis passer une semaine de

On les attendait toujours avec impatience.

vacances chez un cousin de la famille sur ce territoire inconnu et pourtant, au combien le notre. J'en garde un souvenir tenace mais doux. Comment oublier le maquis, les visages des grands oncles et des grandes tantes, les forêts de chênes aux branches tordues, les vallons creusés, les rivières claires où il fait bon se baigner, le plafond blanc de la chambre où patiement une multitude de moustiques attendaient la tombée de la nuit et la ferme des aïeux où sont conservés tous les souvenirs de ma famille paternelle ? J'ai toujours un peu de nostalgie à évoquer la Loire. Le temps du séjour nous sommes allés à Vulcania. Les fougères arborescentes m'ont tout simplement fascinées, tout autant que le film en 3D sur la fin des mammouths, la salle d'astronomie avec son ciel étoilé et le sol de la chambre magmatique semblable à un torrent de la lave en fusion, mais ce sont les ballades en nature dont je me souviens le mieux. Partis tous les 5 dans la voiture familliale, nous avons pu parcourir le pays et voir les chèvres blanches qu'enfant mon père gardais pendant les vacance avec son grand père, la place où mes grands-parents dansaient au bal musette dans leur jeunesse (et où une partie de leur histoire s'est écrite) et caresser la biche apprivoisée de Natural Parc.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Avec mes frères, nous étions ébahis par cette biche.               Promenade avec mon deuxième frère.

DSC00250

À côté de la formidable ville de Mèze se trouve le musée des dinosaures
qui abrite de nombreuses merveilles mais aussi plusieurs sites de fouilles.
Je crois que le lieu nous a marqué pour des décennies car c'est là qu'est née
ma passion et celle de l'un de mes frangins pour les dinosaures et en particulier
pour les vélocéraptors après un visionnage intensif de Jurassic Park 2.

 

DSC00371J'aurais également aimé parler de la cascade aux fées, des sorties avec ma cousine, du fait qu'avec mes cousins nous partageons le même amour pour la nature et de bien d'autres choses mais ça sera pour une prochaine fois. Cet article très personnel et pas forcement simple à écrire (parce qu'il touche à la famille et à l'enfance) a été motivé par le fait que je me sois replongée par hasard dans les photos de familles (une bonne partie de celles présentées ici m'étaient inconnues), par l'envie que j'ai de remercier les membres de ma famille qui ont fait ce que je suis aujourd'hui (et j'en oublie beaucoup à travers les quelques lignes), pour montrer au combien la nature est importante pour les enfants et à quel point elle peut leur assurer une enfance heureuse mais aussi, pour donner un petit bout de moi à ceux qui voudraient mieux me connaître. Ces quelques mots font échos à un article qui devrait paraître bientôt sur éveil et nature et qui doit présenter une série de témoignages sur l'éducation à la nature. Vous pourrez y retrouver le mien en version beaucoup plus courte. J'espère que ce petit texte vous aura plut, n'hésitez pas à me faire part de vos expériences dans les commentaires, j'aurais grand plaisir à les lire.

Si vous êtes fan de récits de vie, d'enfance et de nature mais aussi de photographie animale, d'environnement et de rapaces noctures, je vous invite à lire l'article de Thomas ICI et plus globalement à visiter son site Nature de chez nous qui est drôlement chouette (et c'est le cas de le dire) !

J'étais déjà attirée par les plantes sans le savoir.


mardi 10 février 2015

Aix en Provence.

PC301033

Passage rapide par la belle ville d'Aix en Provence et son marcher. Fondée sur une riche cité celte (cité du peuple Salluviens) détruite par les romains, elle figure parmi les 30 villes de France les plus peuplées. C'est la ville de Paul Cézanne, cela s'en ressent aux nombreuses librairies qui sont réputées. De climat méditerranéen, il y fait bon et chaud, et le mistral y souffle rarement mais les orages y sont virulents.  

PC301036 PC301037

C'est jour de marché à Aix ... et que de bonheur sur les étales ! De la truffe noire du Périgord (Tuber melanosporu) ! C'est le champignon phare de l'hiver  mais aussi cher du fait de sa rareté. On rencontre aussi de superbes girolles (Cantharellus cibarius), un de mes champignons préféré et très savoureux.

PC301038 PC301040

C'est un court, très court article même sur une petite mais belle joie : le marché et ses champignons. Loin de la neige, croiser des champignons qui dorent au soleil ça fait plus que plaisir. Cela me replonge dans les beaux jours de l'été et de l'automne où les cueillettes se sont faites belles et gourmandes.

PC301058

mercredi 26 mars 2014

Anniversaire du blog!

logo test

Hé voilà, La Renarde des Alpes (anciennement nommé Grimmoires et Carnets) fête ses deux ans !
Que d'aventures et de rencontres riches et émouvantes depuis son lancement !
Entre la sortie au Pays Basque avec le club des cèpes (que j'espère pouvoir renouveller), l'interview dans MadMagz, les petits succès sur Paperblog et j'en passe (sans oublier mon travail dans le quel je me plaît !), je peux dire que je ne suis pas prête d'arrêter. D'ailleurs, de nombreux projets sont sur le gaz (dont le retour de la revue en ligne) !
Et bien sûr, merci aux 52 336 visiteurs avec qui je peux partager mon amour de la Nature !

Petite rétrospective pour l'occasion:

 

interview

Interview et publication de la Web Revue sur Madmagz.

Capturer 600px-GirondePays

Auteur du Jour sur Paperblog, départ en Wwoofing en Gironde.

ag-club-c-pes21-3d183cd

Week End au Pays Basque avec le Club Des Cèpes.

SAM_6526 SAM_9804

Wwoofing en Giironde, départ pour lesVendanges dans le Beaujolais.

2ans en chiffres

2 ans de Satistiques du Blog.

SAM_8166 SAM_8186

Stage au chaudron Magique de Velanne.

 

Il y a tant encore à faire figurer ici ! Que d'aventures et de souvenirs ! Merci à tous !

logo test

dimanche 2 février 2014

Angleterre 2010.

DSCN1529

2010: deuxième voyage en Angleterre. Direction Londres cette fois-ci, capitale européenne aux mille facettes et à la culture Underground. Immeubles gigantesques,châteaux austèrent, églises modernes,Tamise tumultueuse, abbayes en pierres et parcs verdoyants, c'est en tout cela que réside le charme de la ville.

DSCN1149

Nous voilà donc partis comme touristes pour 10 jours dans London. Au prgoramme de la visite des monuments, de l'Histoire, de l'art et parfois, quelques cours d'anglais mais je dois avouer que jouer le petit côté frenchy avec la clélébre phrase "I don't speak english very well" est un atout majeur dans tout ce qui concerne l'achat et je peux vous dire qu'y en a eu! Mais n'est-pas la le vice du touriste?

 

 

 

1 (5) 2 (4)

La capitale:
Londres est un mastondonte! Toute en fer, en acier et en verre, la ville grouille de vie (ce n'est pas pour rien qu'ell est la 1éme capitale européenne!). Les buldings poussent comme des champignons au milieu des églises de briques et des murailles en pierres ce qui parfois peut être déroutant.

DSCN1793

 Sur http://www.visitlondon.com/fr/ il est possible de faire une visite détaillée de la City est de voir toutes ces merveilles. Je n'en mettrais que quelques unes ici, certes communes voir presque banales mais qui m'ont fortement marquées.

DSCN1741Alors que voir? Hé bien de l'art. La Galerie Nationale est un bijoux d'architecture. Nombreuses sont les salles accessibles gratuitement où l'on peut voir des toiles classiques et parfois, de chez nous (cocorico!). Sur la place, de nombreux personnages délurés viennent faire l'animation parmi les gigantesques statues.

DSCN1756

DSCN1213

Les meilleurs souvenirs? Nos galopades sur le dos des immenses lions de Trafalgard Square qui garde l'entrée de la place, ce duo de choc qui milite pour la gratuite des transports publics et ces fontaines bienvenues car mine de rien, il fait bien chaud!

DSCN1280

Mais là ne réside pas le coeur de Londres. Parmi les grands monuments à voir la Tour de l'Horloge qui abrite Big Ben, cloche de 13,5 tonnes qui surplomb le parlement anglais, juste à côté de l'Abbaye de Westminster (ci-dessous à gauche). La tonalité de la cloche se reconnaître entre toutes, elle est dû à une fissure apparue deux mois après son installation en 1859.

 

Les églises sont nombreuses, les plus belles et les plus imposantes qui pourront égayer une sortie toursitiques sont Westminster Abbey, Saint-Paul's Cathedral, St Martin in The Field, St Paul Church, Queen's Chapel.

DSCN1143 DSCN1054

DSCN1386 DSCN1433

Vous les reconnaissez? Le premier monument apparaît dans le 6éme volet du film d'un célèbre sorcier au front marqué. Le deuxième, dans une comédie romantique à l'eau de rose so British.Avouez, c'est facile!

DSCN1281

Eye of London, c'est à dire l'oeil de Londres est une gigantesque grande roue qui est la plus grande d'Europe (135 mètres de Diamètre). Ces 32 cabines qui peuvent accueillirent 25 personnes chacune et qui donnent vu sur la ville et la Tamise représentent les 32 contés de Grande Bretagne. Elle tourne depuis 2000 et met 30 minutes à faire un tour complet.

DSCN1602 2 (7) DSCN1207 DSCN1280

 

mardi 27 août 2013

Dans le jardin de ma grand-mère.

SAM_1341

Le jardin de ma grand-mère est un endroit incroyable qui petit, m'apparaiçait comme un labyrinthe. Même en grandissant, je le trouve toujours aussi beau et délicat. Il y a beaucoup à voir, à humer et à déguster.

SAM_1205 SAM_1204

SAM_1208 SAM_1209

Les dahlias sont resplendissants et pleins de vie comme on peut le voir en haut à droite où une jeune sauterelle prend le soleil. Introduits en France pour la comestibilité de leur racine une fois cuites, aujourd'hui on les emploi à des fins décoratives. Son pollen est très allergisant.

SAM_1382

Voilà un beau papillon inconnu qui, à l'instar de l'écaille marte, rappel sur ces ailes les motifs du pelage des girafes africaines.

1SAM_13542SAM_1355

3SAM_13614SAM_1359

1 et 2: Les rosiers cette année sont fort prolifiques, il semblerait que le temps pluvieux puis secs leur aient plût comme à ce rosier blanc.

3 et 4: Les oeillets du poète connaissent des variations de couleurs importantes mais ceux-ci font dans le classique: blanc. 

SAM_1345

Bref, un jardin de grand-mère, c'est des couleurs mais aussi des souvenirs, des fraises, des tomates cerises et des mûres grignotées ça et là, des chats coursés, des mousserons ramassés dans le près attenant, le bêlement des moutons mais surtout, de bons petits plats dégustés au soleil un soir d'été.

lundi 8 octobre 2012

Souvenirs d'enfance.

IMGP1006

Souvenirs d'enfance qui frappent à la porte.

Petite poupée en coquelicot, confectionnée au lycée il y a 3 ou 4 ans et qui me rappel au doux souvenir de ma grande tante qui m'avait apprit à les confectionner. Ça sent bon l'été, le soleil et l'innocence.