P5291487

Avant toute chose un grand merci à Sébastien, mais vraiment ! Merci pour cette belle découverte et surtout pour avoir supporté mes cris à chaque découverte qui devait s'apparenter à quelques chose comme "Arrrghhh Ahhh! Sabot ! Argh! Oh! Vénus!" ... et c'est véridique. Bref, hier j'ai vu des sabots de Vénus.

P5291489 P5291635

Le sabot de Vénus ou sabot-de-Vénus d'Europe (Cypripedium calceolus L.) que l'on nomme aussi sabot de la Vierge, Cypripède, Nervine, pantouffle de Notre-Dame ou soulier de Notre-Dame. C'est une orchidée qui apprécie les sols alcalins et que l'on rencontre en Suise, en Italie, parfois en Espagne, en Grèce, en Amérique du Nord, plus fréquemment en Sibérie et dans quelques pays d'Asie. En France on la trouve tout particulièrement dans les Alpes et demanière épisodique dans les Pyrénées, dans le Jura, en Moselle et sur le Massif Central entre 300 et 1200 mètres d'altitude dans les zones de mi-ombre en particulier dans les hêtraies et les hêtraies-sapinières.

P5291635 P5291637 P5291640 P5291641

C'est la seule orchidée de la sous-famille des Cypripedioideae en Europe. Elle fleurit de mai à juillet bien que cette année la saison se terminera plus probablement en juin. La plante peut atteindre 15 à 60 cm de haut ce qui en fait la plus grande orchidée d'europe. Sur chaque système racinaire on peut trouver 2 à 6 tiges. Les spécimens produisent 1 à 2 fleurs par tiges, rarement 3, de couleur jaune paille qui sont hermaphrodites. Elles tiennent leur drôle de forme de la transformation du troisième pétale en labelle. Les sépales eux varient du rouge foncé au brun chocolat.

P5291647 P5291648

P5291654 P5291659

C'est une belle plante rare qui fait l'objet d'une réglementation très stricte en raison de son important déclin sur l'ensemble de l'Europe (à cause de la destruction de son habitat). À l'échelle nationnale sont statut est VU: Espèce encourrant un risque élevé d'extinction dans la nature. Néanmoins dans les aAples l'espèce est bien plus fréquente que ne l'indique les référence bibliographiques. C'est d'ailleurs là que l'on trouve les plus importantes populations d'Europe Occidentale. 

P5291662 P5291663 P5291666 P5291667

Cette orchidée est définit comme une plante tricheuse, c'est à dire qu'elle attire les insectes avec la couleur vive de sa fleur sans avoir à produire de nectar. Les pollinisateurs dupés ressortent du sabot couverts de pollen sans avoir pu festoyer. Il arrive de manière exceptionnelle que la plante s'auto-féconde. Cette espèce à une durée de vie prolongée ce qui permet de compenser sa faible reproductivité.

P5291664 P5291660

P5291669 P5291665

Une des premières causes de la disparition du sabot de Vénus est la cueillette de loisir ou commerciale de celui-ci. Malgrè la sensibilisation auprès des publics, il est encore courant de rencontrer des promeneurs ou vendeurs à la sauvette qui proposent ou tiennenet à la main de larges bouquets. La fleur du sabot de Vénus est l'emblème de nombreuses régions des Alpes et symbolise la beauté d'où l'angoument qu'il provoque. La variété au périanthe entièrement jaune est très recherchée. La légende veut que Vénus surprise à flâner dansla prairie par un berger s'enfuit, laissant derrière elle un de ses souliers devenus "le sabot de Vénus".

P5291735