jeudi 2 avril 2015

Le jardin en Mars.

P3090406

 Il fait beau, il fait chaud ... nous sommes enfin en Mars. Malgré quelques giboulées et l'abscence remarqué du Soleil en début et fin de mois, les journées ont été ensoleillées. À noter que le 28 mars a connu quelques gelées et que sur certaines hauteurs le 31 il a neigé. Enfin le 26 mars le blog a fêté ses 3 ans, champagne !

P3110688 P3090408

P3110678 P3110730

 Le moi c'est illustré par les impressionnantes pousses et floraisons des perce-neiges (Galanthus nivalis). Rares,ces plantes sont protégées en Isère. Dans le jardin elles forment de grands tapis, héritage des anciens propriétaires (arrière grand-oncle et arrière grande-tante) qui avaient dans ce lieu fait leur jardin et potager.

P3090437

 La saison des amours débute chez les oiseaux. Dans les arbres ça chante, au sol ça roucoule et ça fait même des galipettes. Au sol on trouve des plumes fines et du duvet qui serviront à construire les nids. Certaines sont issues de combats entre les mâles belliqueux qui se querellent une femelle.

P3240052 P3090450

P3090455 P3110813

 Le narcisse jaune (Narcissus pseudonarcissus) est appelée à tort jonquille en raison de sa grande fleur jaune. Très abondant sur l'ensemble du territoire, il est néanmoins protégé dans certains départements où il est rare comme en Mayenne. En Isère sa cueillette est réglementée, fini donc les bouquets déraisonnés.

P3240034

Pâque approche, c'est la fête de la pâquerette. La pâquerette vivace (Bellis perennis) est une fleur qui se plaît dans les pelouses rases en pleine lumière, en particulièrement bien tondues. Fleurs des bergères, elles sont utilisées par les amoureux pour déclarer leur flamme. Elles se multiplient à grande vitesse.

P3160175 P3160143

P3160188 P3160170

 Mes faisans adorés ! Le couple est fidèle au jardin (la faisane noire fait défaut ces derniers temps). Il s'agit de faisans de Colchide (Phasianus colchicus), espèce introduite au Moyen Âge pour  les joies de la chasse, ses plumes et pour sa viande. Avec le printemps le mâle, nommé coq, chante d'une voix graveleuse.

 P3110754

D'ordinaire on le trouve dans les zones agricoles, les friches, les bois et forêts comportant des clairières ouvertes qui lui permettent de trouver sa nourriture : graines, fruits, insectes, baies, bourgeons et jeunes pousses font son bonheur. Une fois installé sur un territoire, l'animal n'en part que s'il est chassé par un congénère.

P3160094 P3160114

P3170359 P3160106

 Moins exubérante, la femelle présente un plumage discret marron clair moucheté de noir et de beige. Il lui permet de se cacher avec aisance dans la végétation en particulier les branches desséchées de framboisiers dans la quelle elle a élu domicile. Son mâle est beaucoup plus voyant, faute à la sélection naturelle.

P3160172

 Le temps de la parade est revenue, monsieur agite son plumage, bombe le torse et s'hérisse du mieux qu'il peut pour prendre en volume. Il crie à tue-tête, glousse de plus belle et court après sa dame qui semble bien plus rapide que lui. Cette fois-ci c'est encore raté mais patience, il finira bien par obtenir quelques lauriers.

1P3240043 2P3090445

3P3090430 4P3240049

 Cette année le jaune est la couleur du printemps, faute aux fleurs qui s'ouvrent ça et là:
1 : La primevère officinale ou coucou (Primula veris) est annonciatrice du printemps. Elle possède de nombreuses vertus : adoucissantes, calmantes et anti-ecchymotiques tout comme chez la primevère vulgaire. Il est d'usage de faire des infusions de ses fleurs mais aussi des balles pour animer les cours de récréation.
2 : La primevère vulgaire, acaule ou commune (Primula vulgaris), est une plante à fleurs rase qui fait partie des plantes comestibles et médicinales (à condition de bien la reconnaître). En infusion les inflorescences sont aussi utilisées pour soigner les maux de gorges et pour ses proprités expectorantes et diurétiques.
3 :  Le narcisse jaune (Narcissus pseudonarcissus) est une plante qu'il ne faut pas croquer car toxique.
4 : Il en est de même pour les renoncules, famille de plantes nommées boutons d'or qui ne faut pas porter à la bouche car elles provoquent des vomissements, des irritations de l'instestinc ou encore des brûlures dans la gorge. Séchées et mélangées à du foin elles sont peu dangereuses pour le bétail. 

P3170207

 Drame ! Le chat adoré a attrapé un lézard tout aussi aimé. Ils'agit d'un beau lézard vert (Lacerta viridis), espèce protégée comme toutes celles de reptiles en France. Pas de panique, la bête à sang froid s'en sort bien, récupérée et soignée, elle a pu repartir dans la nature malgré un oeil abîmé par les crocs du félin. 

P3170256 P3170265

P3170270 P3170281

 Il s'agît ici d'une femelle (les femelles ont parfois le dos brun), le mâle présentant une gorge bleue de couleur éclatante. En moyenne il mesure une trentaine de centimètres pour une quarantaine de gramme, ce qui laisserait supposer qu'ici on fait face à un jeune individu mais le dos lisse indique que l'on est bien face à un adulte.

P3170230

 Le lézard vert aime les zones boisées, les friches et les haies et ne fréquente que peu son cousin des murailles qui préfére les vieilles pierres. Il est diurne et organise sa journée et sa recherche de nourriture en fonction du soleil. Étant un animal à sang froid, il doit ménager et gérer au mieux son énergie.

P3170222 P3170223

P3170224 P3170225

 Peu difficile, il se nourrit d'escargots, d'insectes divers et variés, parfois d'oeufs et d'autres lézards, d'araignées dont il est friand, de vers et plus rarement de fruits. L'hiver il hiberne bien au chaud puis sortent en avril. C'est à ce moment que débute la saison des amours. La femelle pond entre 5 et 20 oeufs ronds blancs.

P3170262

 Quand la saison des amours débute, les mâles se livrent à de terribles batailles qui leur cause de terribles blessures et parfois, la mort. Fort heureusement ils ont la peau épaisse et leur queue détachable leur est d'un grand secours. Sur cet individu, le bout de cette dernière semble plus ou moins nécrosée.

P3170218 P3170288

P3170242 P3170247

C'est un animal qui a une espérance de vie assez longue pour son gabarit, environs 15 à 17 ans. Son statut de protection en France est Préoccupation mineure. Le tuer, le blesser ou dégrader son habitat peut entraîner des amandes lourdes, en particulier dans les départements où il se se fait de plus en plus  rare.

P3200003

 Voilà tout ce que nous avons pu voir du soleil le 20 mars2015 ... pas grand chose et quand à l'éclipse rien du tout ! Un épais nuage à couvert le ciel toute la matinée nous privant du spectacle. Quelle veine, il faudra attendre bien des années pour observer le même phénomène. Reste les photos du net pour se consoler.

P3240081 P3240082

P3240087 P3240112

 Les premiers champignons sont là, des pézizes ! Déjà on m'informe que le 27 et 28 mars les premières morilles ont été récoltées sur les alentours de la belle ville de Voiron ! Oura, à nous les sorties (M. Chat n'est pas en reste en effet). Quelques gouttes plus tard nous sommes en route... la suite au prochain épisode.

P3110803

 Qui dit beaux jours dit ronces, ici ronce des bois (Rubus fruticosus). Bien qu'envahissantes et désagréables, elles sont essentielles à l'éco-système du jardin. Elles servent de refuge à de nombreuses espèces animales mais aussi de garde-manger quand la saison des mûres se présente (oiseaux, renards, souris ...).

P3110787 P3160090

P3110822 P3110823

 Bref le jardin a reprit des couleurs et les nombreux habitants de celui-ci sont de sortie. Il est plus que plaisant de traîner les pieds dans l'herbe mouillée, de poser son nez avec précaussion dans les fleurs et de courir après les papillons et les chevreuils. Bref, on sort de sa tanière et on part à l'aventure !

P3270124


mardi 20 août 2013

Jardin et reptiles.

SAM_1031

Il fait beau et un peu moins chaud, c'est l'occasion de faire le tour du propriétaire pour répertorier les plantes et les créatures qui s'y sont installées pour l'été. C'est aussi l'occasion de décorer la terrasse et de cueillir les quelques fleurs des champs qui ne sont pas fanées.

1SAM_03912SAM_0398

3SAM_03924SAM_1005

Les arbustes et plats de bandes donne une grande gamme de couleurs avec des odeurs et des parfums exquis.

1: Le rosier est très prolixe cette année, c'est sa deuxième floraison et certaines de ses branches ploient sous le poids des fleurs.

2: La petite impatiente del'Hymalia continue de fleurir mais certains de ses fruits sont arrivés à point. A peine touchée, la cosse qui contient les graines explose les libérant dans les airs.

3 et 4: L'hibiscus syriacus est un arbuste commun dans nos jardin qui fait partie de la famille des mauves, guimauves et autres malvacées. C'est la fleur nationale de la Corée du Sud. Ses propriétés émollientes et la comestibilité de ses fleurs font de lui une plante médicinale pour soigner les maux de gorge, la toux et les angines. 

SAM_0605

Tombée du grand saule pleureur sur la terrasse, cette petite chenille a eu de la chance et a vite retrouvé le chemin du tronc de l'arbre.

SAM_0617SAM_0616SAM_0615

Tondu et net, le jardin est bien loin de ce que l'on a pu connaître à la fin du printemps avec les dernières neiges.

1SAM_06222SAM_0848

3SAM_07814SAM_0797

Dans celui-ci, deux belles plantes à fleurs aux nombreuses vertus.

1 et 2: L'invasive verge d'or du Canada déploie de superbe grappes fleuries. Dans notre vieille Europe, on l'emploi comme stimulante, sudorifique, tonique, carminative, apéritive et pectorale. Elle est bonne pour les rhumes, les affections pulmonaires, les nausées et les ballonnements. C'est une des meilleurs alliées pour fortifier le système rénal et en combattre les infections de celui-ci.  Riche en vitamines P, on la prend contre les varices. Elle pourrait même soigner certains cancers. Les amérindiens en mastiquaient les fleurs et en avalaient le jus obtenue.

Pour la tisanne, verser un litre d'eau froide sur 1 ou 2 c. à soupe de plante séchée, faire bouillir deux minutes et laisser infuser une dizaine de minutes.

3 et 4: La reine des près est une plante bien de chez nous qui aime les coins humides comme la verge d'or. C'est d'elel que l'on tire l'asprine, du moins de sa composition moléculaire. Elle en a donc les mêmes effets. Elle est anti-inflamatoire, antipyrétique, antalgique, diurétique, anti-oedemateuse, antiacide et protecteurice envers les muqueuses stomacales et intestinales. On l'emploi aujourd'hui pour les rhumatismes, l'arthrose et l'arthrite.

SAM_0629

Dernière truffe trouvée en date, qui contrairement les apparences n'est pas très ragoutante. En effet en son sein une bonne quantité de verres se sont installés pour la grignoter. Vermine!

1SAM_07922SAM_0796

3SAM_08124SAM_0854

Ne sont-elles pas belles avec leurs 8 longues pattes?

1 et 2: Merci Poppy qui m'a permis d'identifier cette belle araignée. Il s'agit de l'épeire carrée, l'araneux quadratus. 

3 et 4: L'argiope bruennichi, c'est à dire l'argioê frelon est aussi appelée argiope rayée, argiope fasciée ou épeire fasciée. Ses drôles de rayures ne sont pas là pour la protéger d'un éventuel ennemi mais pour agir comme un leurre pour les insectes qui ne voient pas le piège. C'est une grosse mangeuse qui se nourrit essentiellement de sauterelles, d'abeilles et de mouches. Pendant l'acouplement, le mâle dans 80% des cas laisse dans la femelle son appareil reproducteur pour ne pas se faire croquer, ni voir sa belle se faire féconder par un autre prétendant.

SAM_0614

Petites gourmandises du jardin, les framboisiers donnent de beaux et bons fruits, mais ce sont ces feuilles qui ont le plus de vertus, en particulier en tisanes.

1SAM_09922SAM_0997

3SAM_03994SAM_0619

Dans le potager il y a beaucoup de choses à ramasser.

1: Le laurier sauce ou laurier noble ou encore laurier vrai est originaire du bassin méditerranéen. Connu en cuisine, ces feuilles en infusions soignent les maux d'estomac. Les feuilles fraîches dans certains pays d'Afrique du Nord sont attachées dans les cheveux pour chasser les mouches. C'est l'arbuste d'Apollon.

2: L'ortie dioïque n'est pas une si mauvaise herbe. Séchée puis réduit en poudre, c'est un substitue au sel car elle est riche en sels minéraux. En magie elle détourne les mauvais sorts pour les renvoyer à l'envoyeur. Elle est aussireminéralisante, hémostatique, et dépurative.

3: Les tomates arrivent  à point. En salades ou sautées, c'est un régal.

4: Au milieu d'un massif de fleur, un oignon a poussé puis fleurit spontanément. Il est donc trop tard pour en faire la cueillette.

SAM_1088

Les hortensias sont des fleurs magnifiques. Roses, bleues, vertes ou blanches, il y en a pour tout les goûts. Il serait un nouveau substitu à la mode pour remplacer le canabis: toutes les infos ici.

SAM_0623 SAM_0624

SAM_1024 SAM_1025

Le noyer est un arbre très important dans la culture européenne. Ce n'est pas pour rien que de nombreuses communes françaises portent son nom. Son bois est très recherché pour l'ébinésterie. Les noix sont utilisées dans les salades, las pâtisseries ou pour confectionner une huile riche et nutritive. Les jeunes noix dans leur cosses entre dans la composition du vin de noix. Cette même cosse, le brou, est utilisé en ébénisterie pour teinter les bois. Les feuilles entre dans la composition de nombreux remèdes et peuvent servir de teinture naturelle. Bouillies, les donnent une "peinture" jaune.

SAM_0789

L'onagre est une fleur importée del'Orient à des fins décoratives mais qui se reléve être une délicieuse comestible. Dans celle-ci, une petite abeille a trouvé refuge.

SAM_0396 SAM_0403

SAM_0998 SAM_0783

Il ne faut pas oublier par ce beau temps de récolter les aromates.

1: La lavande est parfaite pour parfumer le linge, une pièce ou tout simplement l'eau du bain. De plus ces nombreuses vertus en particulier parce qu'elle antiseptique, désinfectante et calmante. C'est aussi l'une des huiles essentielles la plus utilisée.

2: La menthe poivrée est une plante médicinale a utilisé avec parcimonie car elle est très puissante. On l'évitera en cas de troubles digestifs majeurs mais sera utiles pour ceux qui sont mineurs ainsi que pour les insuffisances biliaires, les nausées, les douleurs gastriques, la toux, le rhume et les inflammations des voix respiratoires,.

3: La mélisse officinale s'emploie pour les troubles digestifs, pour apaiser les nerfs mais aussi pour lutter contre les infections virales.

4: La marjolaine officinaleappelée aussi origan des jardins s'emploie en cuisine comme le laurier sauce mais également comme antiseptique et anaphrodisiaque.

SAM_1000

Le soucis macéré dans une huile neutre longuement donne un remède populaire contre les piqûres de moustiques.

SAM_0411 SAM_0772

SAM_0832 SAM_0773

Les petites reines du jardin ont investi la terrasse et les nombreux cousins et couvertures moelleux qui s'y trouve. Y a pas le dire, une vie de chat vaut bien mieux qu'une vie de chien.

SAM_0911

On profite aussi du beau temps pour faire l'inventaire de ce qui se trouve dans les placards pour voir ce qu'il manque.

1SAM_09832SAM_0609

3SAM_08384SAM_0839

Deux trois insectes ce sont aussi invités.

1 et 2: Depuis quelques soirs, des libellules en pleine chasse se retrouve à voler dans la maison, attirée par les insectes qui tournoient autour des lampes du salon. L'une d'elel s'est laissée prendre et c'est retrouvée enfermée dans une boite d'observation, juste le temps de la voir de plus près avant de lui redonner sa liberté.

3 et 4: On ne présente plus la sauterelle verte qui vient de temps à autre se promener dans la maison. Celle-ci sera vite expédiée dehors.

SAM_0607

La petite-biche est un coléoptère qui vit en forêt, dans les lisières, les prairies et les vergers. Sa larve raffole des souches pourris. Les adultes comme les vers se nourrissent de bois mort et contribuent au renouvellement de l'humus et de la minéralisation du sol.

1SAM_07802SAM_1018

3SAM_07994SAM_0800

1 et 2: La clématite des haies est une liane des zones tempérées. Les enfants jouent parfois à la fumée mais elle surtout connue comme herbe aux gueux. Au moyen âge les gueux se frottaient le corps avec ses feuilles pour provoquer de vilaines marques et brûlures pour implorer la pitié.

3 et 4: Il existe de nombreux ombellifères et il n'est pas toujours facile d'en reconnaître l'espéce. Il n'est pas rare de rencontrer sur leurs ombrelles des insectes parasites comme les pucerons et leurs féroces gardiennes, les fourmis.

SAM_0830

L'écialle chinée est un très beau papillon qui le temps d'un après midi c'est plus à virevolter autour de la maison.

1SAM_09892SAM_0991

3SAM_10324SAM_1034

Il est temps de faire les récoltes!

1 et 2: Les pommes de pin ramassées en forêt sèche sur la pierredu jardin. Elle viendront décorer les tables du banquet de la fête médiévale du village qu iapproche à grands pas.

3 et 4: sur la table de la terrasse, c'es tatelir séchage: reine des près, fleurs de carottes, millespertuis, aigremoine, origan, serpolet ... il y a de quoi faire.

SAM_1039

La fougère aigle suit le même chelin et termine de sècher tranquillement sur le salon de jardin.

1SAM_10032SAM_1049

3SAM_08034SAM_0804

A propos de papillons, revenons y:

1: Le gamma, autographa gamma, est un papillon commun en France. Sa chenille fait de nombreux dégats sur la plupartsdes plantes cultivées: tomates, pomme de terre, lin, béterraves, céréales... la liste est longue.

2: Voilà un nouvel individu à ajouter à la liste des inconnus.

3 et 4: Ce myrtil change un peu des individus au quel on est habitué, il présente de jolis motifs oranges.

SAM_1026

Voilà une jeune sauterelle femelle qui n'est pas encore arrivée  à l'age adulte, d'où l'absence d'ailes ou du moins, d'élitres marquées.

SAM_1146 SAM_1136

SAM_1138 SAM_1121

Peut être fuyait t'elle cette coronelle lisse, une petite couleuvre qui ne dépasse pas les 70 cm. Celle-ci en mesure 35, ce qui indique qu'elle a encore du chemin à faire pour croquer les gros lézards de la propriété et dois pour le moment se contenter des araignées et des sauterelles voir parfois, d'autres serpents. Cette espèce à une petite gueule, ce qui l'oblige à avaler son repas en plus de 30 minutes. Comme toutes les serpents, elle est protégée.

SAM_1122

Pour différencier les couleuvres des vipères un indice ne trompe pas, les premières ont la pupille ronde, les secondes l'ont fendue, comme celle d'un chat.

SAM_1154 SAM_1167

SAM_1160 SAM_1152

Voilà un autre reptile bien sympathique, l'orvet commun. Ce lézard sans pattes revient, comme les salamandres et les tritons alpestres, dans le quartier ce qui bon signe. Il faut être délicat avec notre ami qui est bien vif car, comme de nombreux lézards, il casse sa queue pour fuir l'ennemi. Sa grande ressemblance avec les serpents a fait qu'il a systématiquement été chassé. Pourtant c'est un précieux allié du jardinier car il se régale de limaces et d'escagrots. Ici l'absence de marques et de tracés noirs montre qu'il s'agit d'un mâle adulte.

SAM_1151

Parfois il suffit de se prommener autours de chez soi pour faire de belles rencontres.